L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

ATTENDEZ-VOUS À APPRENDRE

Le Petit Dico Décalé du Nord – Pas-de-Calais : François Hennebique

Le Petit Dico décalé du Nord - Pas-de-Calais Par | 09 février 2014

Chaque dimanche, DailyNord vous offre une occasion unique de vous cultiver. La preuve encore ce week-end avec François Hennebique, ingénieur natif de notre belle région. Le bonhomme révolutionna les procédés de construction. Eh ouais.

Hennebique_houseblr

La maison familiale de François Hennebique à Bourg-la-Reine. Elle lui a permis de montrer les atouts du béton armé dans la construction. Photo : Commons Wikimédias.

Homme né le 26 avril 1841 à Neuville-Saint-Vaast dans le Pas-de-Calais, mort quatre-vingts ans plus tard à Paris.

Vous avez failli échapper à une définition sur François Hennebique. Jusqu’à ce que l’on bosse sur les châteaux d’eau, nous n’avions jamais entendu parler de lui, ni de la société Hennebique, qui a, par exemple, construit le château d’eau de la Place Verte de Valenciennes.

Mais revenons à François. Après son certif, le jeune homme, issu d’une  famille en partie de tailleurs de pierre, devient maçon, puis sur les chantiers, perfectionne une technique mise peu avant au point par Joseph Monier  : le béton armé, associant fer et béton. Devenu entrepreneur en Belgique, notre Nordiste n’en démord pas : en 1892, il dépose un système de poutres en béton armé « qui équilibre les contraintes entre béton et armatures métalliques », dixit le site des Archives du Pas-de-Calais. “Un système de construction adaptable à de multiples situations“, ajoute le site de la Cité de l’Architecture. Et un matériau robuste et économique.

Hasard de la vie : dans la ville de son lycée, à Liévin, on a de gros problèmes de poutres

C’est le début de la gloire : François s’installe à Paris et, fort de son slogan « Plus d’incendies désastreux », réalise les études de nombreuses constructions remarquées : des ponts, sa villa à Bourg-la-Reine, les docks de Manchester, le tunnel de Newcastle, des stades (Turin, Lyon), l’ossature de la tour Saint-Marc à Venise… La société cartonne : elle compte une trentaine d’agences et 160 concessionnaires dans plusieurs pays. François se permet même une petite fantaisie : publier une revue “Le Béton armé“, qui paraîtra pendant quarante ans.

Si François Hennebique nous quitte donc en 1921, sa société lui survivra encore quelques décennies (fin de l’aventure en 1967).

Son nom reste gravé dans la région à Liévin où on a le lycée professionnel François Hennebique. Cocasse d’ailleurs : c’est pas à Liévin au stade couvert qu’il y a des problèmes de poutres  ? Et le béton armé, alors ?

Sur le site de sa commune de naissance, on peut voir également que le bonhomme a une plaque à son nom sur sa maison natale… et « qu’il n’est pas rare, durant les mois d’été  de voir des personnes chercher la maison natale de l’inventeur du béton armé ». Sérieux ?

 

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILY NORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture