L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

CULTURE CARNAVALEUSE

Le Petit Dico Décalé du Nord-Pas-de-Calais : clet’che

Le Petit Dico décalé du Nord - Pas-de-Calais Par | 23 février 2014

Le Dico, c’est aussi l’occasion de surfer sur la prochaine actualité. Et si vous avez décidé d’aller faire les Trois Joyeuses à Dunkerque le week-end prochain, voici un mot de circonstance.

clet'che

Si tu vas au carnaval, n’oublie pas ton clet’che. Ça peut servir. Photo : Benoît Deniaud sur FlickR.

Nom masculin tout désigné par l’actualité en ces temps de carnaval de Dunkerque.

Parce qu’au delà de l’ambiance et de la fête, cet évènement régional nécessite d’employer un certain vocabulaire. Et DailyNord pense à ses lecteurs, pour ne pas les laisser sans le mot qu’il faut en plein festoiement. Donc, le mot à retenir cette fois-ci est “clet’che”, désignant le déguisement du” carnavaleux”. Chaque carnavaleux se doit de posséder évidemment son propre déguisement. Et pour se faire une place dans l’évènement, mieux vaut le garder plusieurs années de suite (certains conseillent même de ne pas le laver pour garder les souvenirs des précédentes bringues, mais nous n’irons pas jusque là, nous sommes des gens sérieux).

Pêcheurs de morue travestis

Quelle est l’origine de cette tradition du costume farfelu dans le carnaval de Dunkerque ? Ceux qui ont lancé la mode, ce sont les pêcheurs de morue, qui n’hésitaient pas à enfiler les robes de leur femme pour faire la fête. Au XVIIème siècle, les armateurs leur offraient en effet un grand repas et une fête (ainsi que la moitié de leur solde) avant qu’ils n’embarquent six mois en mer. Ce n’est qu’au XXème siècle que l’on a vu apparaître le costume marin rayé bleu et blanc, appelé “bât’che” en patois local. A l’origine, le mot désignait surtout un chandail de marin. Que les marins mettaient pour faire carnaval. D’où l’expression “mettre son bat’che pour faire carnaval“. Le mot signifie encore soit maillot de bain, soit costume de carnavaleux. Les plus téméraires pouvant bien sûr prendre un bain de mer avec leur déguisement, cela ne présente encore aujourd’hui absolument aucun inconvénient.

Au XXIème siècle, la mode du carnavaleux homme travesti en femme a plus que jamais pris le dessus. Manteaux de fourrure, lingerie, maquillages outranciers : rien n’est jamais trop audacieux pour le carnavaleux, qui, bien sûr, préfère garder sa pilosité envers et contre tous les symboles féminins qu’il exhibe (c’est qu’il fait quand même un peu froid en hiver sur notre littoral).

Clet’che n’est pas bet’che

Attention aux faux amis : le carnavaleux avisé veillera à ne pas confondre clet’che ave bet’che qui signifie “un petit morceau” (sous-entendu peut-être que les participants au carnaval dunkerquois sont court-vêtus, allez savoir). Ou avec beurt’che qui désigne un chapeau ou l’action de faire un tour avec la bande de pêcheurs.

Lecteur de DailyNord, tu es maintenant paré

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

2 Commentaires

  1. Dédicace aux masquelours! Respect à eux, ce sont les meilleurs 🙂

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus