DÉCRYPTAGE

Réflexions Par | 08H40 | 26 février 2014

Le Nord-Pas-de-Calais (presque) absent du palmarès des villes vertes : le dessous des cartes

Angers, Nantes, Limoges. Voici le podium des villes les plus vertes de France, selon un classement réalisé par une organisation représentant les professionnels des métiers du paysage. Absente du top 10, la région lave-t-elle moins vert que vert ? Pas vraiment, pour la simple et bonne raison que trois villes sur les quatre concernées dans le Nord – Pas-de-Calais n’ont pas fourni les données permettant de calculer leur score. Explications.

Esplanade de Lille.

L’Esplanade de Lille, l’un des espaces de verdure de la capitale des Flandres. Insuffisant pour se retrouver dans le top 10. Photo : Stéphane Dubromel.

Et le grand absent est… le Nord – Pas-de-Calais. Aucune des grandes villes de la région — Lille, Roubaix, Tourcoing et Dunkerque — ne figure dans le top 10 des villes les plus vertes de France dévoilé la semaine dernière par l’Union nationale des entreprises du paysage (Unep), unique organisation patronale représentative du secteur, qui a établi un classement pour les cinquante villes françaises les plus peuplées suivant une grille d’évaluation comportant 25 indicateurs pondérés comme le « nombre de mètres carrés d’espaces verts par habitant », la « valorisation des déchets verts » ou la « gestion différenciée ».

Les trois premières places de ce palmarès premier du nom sont trustées par des villes plutôt à l’Ouest — Angers, Nantes et Limoges. Parmi les citées de la région, seule Tourcoing tire son épingle du jeu en apparaissant dans le top 10 des catégories « investissement en faveur du végétal » (10e) et « promotion du végétal » (7e), notamment grâce à son budget consacré aux espaces verts (58 euros par an et par habitant, soit 11 euros de plus que la moyenne) ou aux actions pédagogiques dans ses serres botaniques. Maigre consolation, Lille est citée dans le dossier de presse pour sa participation à l’application mobile City Gardens (qui permet de localiser le parc le plus proche) et une prime offerte aux administrés pour l’installation d’une toiture végétale… Mais, comme Roubaix et Dunkerque, la capitale des Flandres est bel et bien absente du palmarès, toutes catégories confondues.

L’essentiel, c’est de ne pas participer

Alors, pas vertes les grandes villes du Nord ? Il y a juste un léger hic. Pour établir leur classement, les entreprises du paysage ont croisé des données publiques disponibles avec des informations recueillies auprès des services espaces verts des villes concernées. « Je n’ai pas eu le temps de répondre au questionnaire de l’Unep », révèle Cécile Schleuniger, directrice des parcs et jardins de la ville de Lille. « Ça demandait un gros travail qui n’était pas une priorité. » Résultat, la capitale française de la biodiversité en 2012 ne figure même pas au top 10 de cette catégorie.

Du côté de Dunkerque, le service de l’aménagement urbain fait savoir sans plus de précisions que son directeur — que nous n’avons pas pu joindre — n’a pas souhaité donner suite aux demandes de l’Unep. Dommage pour une cité pourtant classée troisième au concours de la capitale française de la biodiversité en 2010. Quant à Roubaix, le service espaces verts affirme, via le service communication, « ne pas avoir eu trace de ce questionnaire ». On a coutume de dire que les absents ont toujours tort…

Tourcoing, le bon élève

« On ne veut pas pointer du doigt des mauvais élèves mais plutôt mettre en valeur les bonnes pratiques, on est dans une démarche positive », martèle la communicante de l’Unep, qui refuse de préciser quelles villes ni même combien d’entre elles ont effectivement répondu à ses sollicitations répétées. Pas très fair-play pour celles qui, comme Lille, avaient une bonne excuse de faire l’école buissonnière. De quoi, aussi, s’interroger sur l’équité de ce genre de palmarès, transparent sur les critères d’évaluation, mais pas sur les participants. D’ailleurs, en 2012, Lille était devenue capitale de la biodiversité face… à 53 collectivités candidates, dont seulement six concurrents dans sa catégorie (villes de plus de 100 000 habitants).

À Tourcoing, où on a joué le jeu en répondant au fameux questionnaire, le maire Michel-François Delannoy peut donc, dans un communiqué adressé à quelques médias régionaux, se féliciter de la « distinction nationale » obtenue par sa ville et vanter, en gras dans le texte, « l’excellence et le savoir-faire de nos équipes, au service des habitants ». Toujours bon à prendre à quelques semaines d’une élection municipale où l’édile brigue un deuxième mandat.

Jérôme Champavère

Un peu plus de DailyNord ?

2 Commentaires

  1. Chers lecteur(s), chères lectrice (s), ça vous arrive souvent de regarder sur votre portable pour reperer un jardin public ? Et encore, faut il savoir de quoi on parle; L’esplanade citée ici est l’un des endroits les plus pollués de Lille avec l’autoroute qui la longe et qui empeste tout l’espace .., De toute manière à Lille, il y a 3 jardins publics entretenus : Vauban ( mal), le jardin du Geant à lMCU ( 7 jardiniers pour 7000 m2, le luxe mais il est inatteignable), le parc Quiquet bld JB Lebas ( le luxe, gardien et toilettes). Le reste ? Vous pouvez vous tamponner. Ya personne, allées boueuses, pas de banc, etc…

  2. Quand on connaît Angers, Limoges et Nantes, on comprend pourquoi les villes du Nord Pas-de-Calais ne sont pas dans le top 10. Yapafoto, comme on dit.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Les articles de DailyNord les...

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les vraies raisons de la baisse de fréquentation du Louvre-Lens

Baisse de fréquentation, impacts économiques limités sur le Lensois, DailyNord a enquêté sur le Louvre-Lens. Une enquête en trois volets à consommer sans modération.

Comment le Conseil régional compte affaiblir les associations écologistes

Baisse de subventions ou coupures sans préavis, DailyNord révèle comment le Conseil régional des Hauts-de-France a l'intention d'affaiblir les associations qui gravitent autour de l'écologie et de l'environnement. Retrouvez notre enquête.

Pour ne plus jamais louper un excellent article de DailyNord

L’unique et le seul dictionnaire officiel du Nord – Pas-de-Calais

Retrouvez toutes les définitions du Petit dico décalé du Nord - Pas-de-Calais

Les livres avec Eulalie

Mais qu’est-ce que vous êtes en train de lire ?

>>> Découvrez le DailyProjet

Partenaire