JOURNALISME D'INVESTIGATION

Rebrousse-poil Par | 08H50 | 21 janvier 2014

On a testé incognito la permanence en ligne du maire d’Arras

Depuis un an, le maire d’Arras, Frédéric Leturque, s’est doté d’une permanence en ligne pour se rapprocher du citoyen. Ou comment recevoir les doléances de ses adminsitrés par écran interposé. Une belle idée. DailyNord a voulu tester pour voir si le maire répondait, et comment il répondait. Incognito, évidemment.

Capture d’écran de la page de formulaire permettant de dialoguer avec Frédéric Leturque. Enfin, quand ça marche…

Est-ce une simple déclaration d’intention, cette permanence municipale en ligne, décrite comme la première de la région? Ou le maire d’Arras est-il resté fidèle à son engagement de rester connecté à ses citoyens ? DailyNord a testé ce service mercredi soir, soit un an après la mise en place. Entre 18h30 et 20h30, deux de nos journalistes étaient derrière leurs écrans et se sont faits passer pour cinq internautes arrageois, à savoir Jacqueline, Seb, Céline, Luc et Gabrielle. Ils ont ainsi posé cinq questions totalement différentes : deux sérieuses sur l’aménagement d’Arras et son avenir, deux bien plus légères et  un appel au secours d’une Arrageoise en détresse.

Une apparence de dialogue facile…

Premier enseignement : dialoguer avec son maire à Arras apparaît relativement facile. A 18h30, pile, sur le site direct de la mairie d’Arras, on nous annonce qu’on peut accéder au formulaire de contact. Là, il faut y remplir au minimum son nom et son adresse mail, et ensuite poster son message et sa question. Tout fonctionne.

 …  mais un bug technique mercredi soir !

C’est après que ça s’est gâté. Nous avons posé cinq questions durant les deux heures. Et une seule a trouvé réponse pendant le laps de temps de la permanence. En l’occurrence, c’est l’appel au secours d’une mère de famille en  détresse pour trouver du travail à son fils qui a reçu la réponse d’un collaborateur du maire, qui lui proposait un rendez-vous.

En revanche, pour les autres questions, pas la moindre trace de réponse, ni le mercredi soir, ni le jeudi… Nous avons donc appelé la mairie deux jours plus tard, le vendredi matin, pour dévoiler notre stratagème. Et comprendre pourquoi sur cinq questions, une seule avait reçu une missive (d’autant que ce n’était pas la plus intéressante). Réponse : “Les mails de la mairie sont en train de migrer vers une nouvelle plateforme,  il y a donc eu un gros souci technique le jour de la permanence.” Et le maire “avait bien répondu en temps et en heure“, preuve en sont les réponses que la communication nous a re-transférées par la suite.  Donc, à moins d’un bidonnage express vendredi après-midi, on pense qu’on peut croire la mairie quand elle plaide sa bonne foi.

20 à 40 questions par permanence en rythme de croisière

Quelques chiffres avant de passer au reste. Au début, une petite quarantaine de mails étaient envoyés lors des permanences, suite à l’effet de nouveauté du service lancé en janvier dernier.  Aujourd’hui, le rythme de croisière est de 20 à 40 questions (22 le jour de notre test, dont nos 5 questions).  “Il y a traditionnellement moins de questions quand le maire tient une permanence physique le lendemain“, nous a indiqué le service de communication.

Voici les questions que nous avons posé (avec fautes d’orthographe et de typo pour faire plus vrai que vrai) et les réponses transmises, avec nos commentaires (retrouvez notre bilan à la fin de l’article).

 Jacqueline : ” Je ne sais plus quoi faire pour mon fils, Marc”

A 18h59, Jacqueline écrit :

monsieur le maire. 
je me permet de vous écrire car je ne sais plus quoi faire pour mon fils, Marc. Il a 30 ans, n’a pas de travail, ne peut donc pas se payer un appartement. Et moi, avec mon mari, on n’en peut plus de l’héberger chez nous. il dit qu’à pole emploi, on ne lui propose rien de bien. je me permettais de vous demander si vous pouviez faire quelque chose. respectueuses salutations.

A 19h45, le maire répond :

Bonsoir,

je demande à mon collaborateur Eric Lemoine de prendre contact avec vous afin de convenir d’un rendez-vous avec votre fils.

Bonne soirée,

Frédéric Leturque

Notre commentaire : une question que l’on imagine assez classique en permanence physique. Le collaborateur a en effet repris de suite contact avec nous dans la soirée (c’est d’ailleurs le seul mail qui  est arrivé jusqu’à nous). Reste à savoir ce que peut proposer un maire pour une situation comme ça : “Quand ils sollicitent le maire, c’est parce qu’ils sont perdus, nous a explicité la communication de la mairie. On les reçoit pour faire un état des lieux, expliquer les différentes démarches à effectuer (en premier lieu à Pôle Emploi), les orienter vers les bonnes personnes et éventuellement voir si le profil peut correspondre avec des besoins de recrutement de la mairie.

Gabrielle : ” à quand un centre ville piéton à Arras??”

A 19h16, Gabrielle a écrit :

Bonjour,
 J’aimerais savoir à quand un centre ville piéton à Arras?? parce qu’avec le marché de Noel on a touché le fond au niveau des places! Les touristes étaient assez dégoutés de ne pas pouvoir faire une belle photo du Beffroi et de l’arbre de Noel sans bagnoles! J’avoue que j’étais hors de moi quand j’ai vu que la moitié de la petite place se retrouvait en parking!! alors on va vous répondre que les commerçants ne veulent pas… mais qu’est ce qu’il vaut mieux : que les gens passent en voiture ou à pied pour regarder leurs vitrines? Le problème ce sont les parkings, plutot que de laisser les promoteurs plus ou moins douteux acquérir des terrains en centre ville, ne vaudrait il mieux pas créer un vrai parking? on pourrait au moins tester 1 weekend par mois le centre ville piéton, ou même que les places… Merci.

A 20h23, le maire répond :

Bonsoir,

dans votre message, il y a un certain nombre de propositions et de réflexions intéressantes et je vous propose de vous rapprocher de Fabrice Bailleul, le Directeur Général Adjoint de la ville notamment en charge du commerce, qui pourra en échanger avec vous et les approfondir. Ses coordonnées : 06 77 XX XX XX ou xxxx@xxx.fr

Je souhaite simplement que vous preniez en compte le fait qu’il ne faille pas opposer un mode de déplacement à un autre et garder en tête que la ville d’Arras reste une ville moyenne, qui ne peut donc pas raisonner comme une grande métropole ou d’autres villes dotées de solutions de transport collectif (tramway…) qui pourraient ouvrir le chemin d’une piétonisation totale du cœur de ville.

Comme je l’ai déjà dit, la voiture a aussi droit de cité à Arras. Il faut par contre développer les modes de transport collectif, éduquer les usagers et faire cohabiter tous les modes de déplacement. Nous aurons l’occasion d’en discuter et de prendre un certain nombre de décisions sur ces questions dans les prochains mois, avec le travail engagé par la CUA autour du plan de déplacement urbain.

Il est clair qu’en cœur de ville il faut peut-être atténuer la place de la voiture, mais il faut éviter aussi de perturber les consommateurs, les usagers, celles et ceux qui ont besoin de continuer à venir en centre-ville, celles et ceux qui doivent reprendre le chemin du centre-ville pour certains de leurs achats.

Le succès de la navette Ma Citadine montre qu’il est possible de trouver des modes alternatifs. Je défendrai auprès de la CUA le principe de poursuivre l’expérience engagée et de compléter même la boucle qui a été mise en service au départ.

Liée à ce développement se pose la question des parkings extérieurs que nous avons largement développés ces dernières années (Crinchon, Rosati, Bergaigne…). La démolition des bâtiments sur le site du Gouverneur nous a aussi permis de dégager des places de stationnement que les usagers vont progressivement s’approprier.

Nous travaillons dans ce sens, mais avec le souci de l’équilibre qui permettra progressivement de faire évoluer les esprits.

Bonne soirée,

Frédéric Leturque

Notre commentaire : Sans rentrer dans le débat de la circulation arrageoise, qui n’est pas le sujet de notre article, la réponse de Frédéric Leturque est intéressante. On ne se fâche pas avec l’Arrageois, on explique. Et surtout, on refile un 06, celui du directeur général adjoint de la ville, qui va se coltiner le débat. Mais cela veut donc dire que l’Arrageois lambda a le droit de s’exprimer et peut avoir une réponse à ses interrogations, ce qui est plutôt rassurant !

Luc : “Metallica à Arras pour le Main Square ?”

A 19h30, Luc écrit :

Bonjour, 
Pour le Main Square cet été, on dit que Metallica viendrait à Arras. En avez-vous entendu parler ?
 Franchement, ce serait une super nouvelle, non ?
Cordialement,

A 20h42, le maire répond :

Bonsoir,

Désolé de vous décevoir mais je n’ai pas d’information à ce jour sur les prochains noms !

A suivre…

Bonne soirée,

Frédéric Leturque

Notre commentaire : on se doutait bien que le maire n’aurait pas de réponse à nous donner, mais on voulait voir comment il réagissait à ce type de question. Il y répond, c’est un bon point. En revanche, en tant que maire, il ne sait pas grand chose sur la programmation du Main Square. Et ça, c’est un ENORME problème…

Céline : “2 ou 3 questions éventuellement concernant la culture au niveau local”

A 20h06, Céline écrit :

Bonjour, J’ai 2 ou 3 questions éventuellement concernant la culture au niveau local. – 1) Où en sont les projets de locaux de répétitions du Pharos pour les groupes du secteur? – 2) Est-ce qu’Arras pense sérieusement proposer sa candidature pour être capitale culturelle régionale en 2015, si oui, avec quels budgets et est-ce que tout le tissu associatif local sera concerné? – 3) Quelle sera la fonction du sous sol du futur Casino rénové? Merci.

A 21h15, le maire répond :

Bonsoir,

Le sujet de la culture est trop important pour y répondre en quelques mots… Je vous invite à rencontrer Christophe Serieys qui pourra échanger avec vous autour de vos interrogations. Ses coordonnées : 06 26 XX XX XX.

Toutefois je vous rappelle qu’un projet culturel a été travaillé avec l’ensemble des acteurs du territoire. Comme vous le savez, 8 axes ont été définis. Le projet du Pharos ouvre ses portes aux groupes locaux. Fabien Cousin, son directeur (06 XX XX XX XX), est à votre disposition pour vous expliquer dans quelles conditions. Nous avons même prévu de poursuivre les aménagements des locaux en sous-sol, profitant prochainement du déplacement des Restos du Cœur pour réaliser des studios de répétition. Nous accompagnons avec le concours du CEMM des groupes, nous les encourageons même à participer au Tremplin Main Square Festival, nous essayons de faire ce qu’une ville de notre taille peut soutenir raisonnablement.

Comme je l’ai déjà déclaré, la ville est effectivement candidate pour être Capitale Régionale de la Culture en 2017. J’ai posé cette candidature avant 2010, j’étais à l’époque encore conseiller régional. Cette candidature a toujours été confirmée par la ville, la Région sait que nous sommes motivés. Il est évident qu’on ne réussit un projet de cette nature qu’en associant tous les acteurs du territoire. Notre ambition est écrite dans les conclusions du document Projet Culturel dont je vous parlais plus haut. Nous devrons y consacrer des moyens, j’en ai bien conscience, mais au même titre que nous accueillons Versailles à Arras, nous saurons inscrire nos efforts dans le cadre budgétaire de cette année là, si nous devions être retenus. Je vous rappelle que des élections régionales ont lieu en 2015 et nous verrons à ce moment si le projet Capitale Régionale de la Culture est maintenu par la Région. Pour l’heure nous nous y préparons, c’est une formidable vitrine pour la ville et ses associations culturelles, et l’occasion d’accentuer encore notre place en région.

Concernant le sous-sol du Casino, et d’une manière générale les abords de ce lieu, nous avons travaillé avec les usagers pour définir les grandes orientations qui devraient être retenues pour les travaux. Les 2 espaces pourront fonctionner ensemble ou séparément, ils sont complémentaires. J’ai d’ailleurs prochainement une réunion de travail avec l’équipe qui en aura la gestion pour apprécier leurs différents scénarios. Nous irons pas à pas. Fabien Cousin en est aussi le directeur, pour assurer une complémentarité d’offre culturelle entre le Pharos et le Casino. N’hésitez pas à le contacter de ma part pour plus de renseignements.

La culture, au même titre que le patrimoine et le tourisme, sont de vrais atouts pour Arras. Nous investissons depuis plusieurs années autour de ces enjeux. Je souhaite vraiment que le rayonnement de la ville puisse se poursuivre et ouvre ainsi de nouveaux horizons pour la population, les publics d’Arras aussi divers soient-ils avec lesquels et auprès desquels nous travaillons quotidiennement.

Espérant avoir répondu à vos interrogations.

Bonne soirée,

Frédéric Leturque

Notre commentaire : ne rentrons pas dans les arguments, etc, mais on remarquera là que, comme pour le sujet de la circulation, le maire prend le temps de rédiger un mail même s’il estime le sujet trop  important pour répondre en quelques mots. L’internaute qui pose sa question sent donc qu’il y a un vrai intérêt pour sa demande… et en prime, chope également le 06 d’un responsable de la mairie (numéro de téléphone qu’on vous a amputé, pour ne pas déranger ce bon monsieur).

Seb : “Je vous kiffe et je ferai campagne pour vous”

A 20h09, Séb écrit :

Monsieur le maire,

 Je voulais juste vous dire qu’en tant qu’Arrageois, je suis très fier de vous et de notre ville et j’espère que vous allez vous représenter à la mairie en mars ! 

Allez monsieur Leturque ! Je vous kiffe et je ferai campagne pour vous !

A 21h23, le maire répond :

Bonsoir,

Merci pour ce mail chaleureux et vos encouragements.

Concernant le mois de mars, soyez rassuré et encore un peu patient…

Quant à votre motivation et votre envie de participer à la campagne, vous m’en voyez ravi et je ne manquerai pas, en temps utile, de demander à mon équipe de prendre contact avec vous et vous en remercie encore.

Bonne soirée,

Frédéric Leturque

Notre petit commentaire à nous : suffisait en effet d’être patient, le maire a annoncé sa candidature le samedi. Ça doit être grâce à nous. Bon, doit-il répondre sur son temps de maire, à un mail qui concerne sa future candidature, là, c’est un autre débat. On vous avoue que cette question est un peu tordue, quoique…

Le bilan de DailyNord :

Avis mitigé tout de même. Car si on n’a rien à dire sur la qualité des réponses apportées, que les questions soient sérieuses ou plus loufoques, ainsi que sur les propositions de contacts, si nous n’avions pas appelé la mairie pour savoir ce qu’il était advenu de nos demandes, seule Jacqueline aurait une réponse… Et pour une permanence en ligne, c’est tout de même un peu ballot !

Un peu plus de DailyNord ?

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Les articles de DailyNord les...

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les vraies raisons de la baisse de fréquentation du Louvre-Lens

Baisse de fréquentation, impacts économiques limités sur le Lensois, DailyNord a enquêté sur le Louvre-Lens. Une enquête en trois volets à consommer sans modération.

Comment le Conseil régional compte affaiblir les associations écologistes

Baisse de subventions ou coupures sans préavis, DailyNord révèle comment le Conseil régional des Hauts-de-France a l'intention d'affaiblir les associations qui gravitent autour de l'écologie et de l'environnement. Retrouvez notre enquête.

Pour ne plus jamais louper un excellent article de DailyNord

L’unique et le seul dictionnaire officiel du Nord – Pas-de-Calais

Retrouvez toutes les définitions du Petit dico décalé du Nord - Pas-de-Calais

Les livres avec Eulalie

Mais qu’est-ce que vous êtes en train de lire ?

>>> Découvrez le DailyProjet

Partenaire