L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

CULTURE NORDISTE

Le Petit Dico Décalé du Nord – Pas-de-Calais : les corons

Le Petit Dico décalé du Nord - Pas-de-Calais Par | 12 janvier 2014

Ce dimanche,  c’est aussi la rentrée pour le Petit Dico du Nord – Pas-de-Calais. Qui s’intéresse à une nouvelle spécificité bien nordiste, le coron. Une définition bien plus compliquée qu’il n’y paraît. 

corons-dico

Un coron à Somain, en 1927. Vous vous doutez que DailyNord n’est pas l’auteur de la photo, on l’a trouvée sur Commons Wikimedias (*).

Nom masculin , particulièrement courant dans le Nord – Pas-de-Calais et encore plus son Bassin Minier. Oui, parce que le coron est avant toute chose « un groupe d’habitations ouvrières en pays minier », dixit Le Larousse 2010. Pour votre information, le mot « coron » désigne également une commune de l’Anjou, un port grec du Péloponnèse, une île des Philippines, mais ça, les auteurs du Larousse ne pouvaient pas savoir, ils n’avaient pas internet.

Différentes sortes de corons

Attention néanmoins à ne pas faire de contresens, si, dans l’esprit collectif, le coron désigne l’ensemble de l’habitat minier, dans son sens premier, le coron n’est pas une cité pavillonnaire, ni une cité jardin. Il désigne plus précisément les premières maisons ouvrières du XIXème siècle, en général de longues rangées de maisons mitoyennes – parfois jusqu’à 80 ! – toutes identiques, avec une pièce principale en bas (servant de cuisine, salle de bains et parfois de chambre des parents) et des petites chambres à l’étage. Mon tout agrémenté d’un jardin potager à l’arrière de l’habitation, plutôt exigü (50 à 200 mètres carrés). Les cités pavillonnaires, cités jardins, cités modernes sont une évolution du coron, à partir de 1870 : cette fois-ci, les grands barreaux de maisons sont séparés, en maisons jumelées ou regroupées par quatre.

Ce préalable effectué, il faut savoir que le coron est le plus souvent en brique. Les premiers corons sont apparus en 1825 à Denain et Saint-Waast-le-Haut pour faire face à l’augmentation de besoin de main d’oeuvre pour travailler dans les mines. Le patronat de l’époque avait en effet tout compris de la vie : pour garder un oeil sur les ouvriers, les rendre redevables d’aller mourir au fond de la mine, et attirer de la main d’oeuvre, les Houillières leur offraient un logement. A l’époque, les corons étaient à la pointe du progrès : en 1867, les corons des 120 d’Anzin-Valenciennes furent même présentés à l’Exposition Universelle de Paris.

Une vie idéalisée à l’intérieur du coron

Voilà pour l’histoire. Car vous n’êtes pas sans savoir que les mines ont disparu. Mais les corons sont restés. Enfin pas tous, il arrive qu’on en détruise. Ceux qui restent ne sont bien sûr plus la propriété de la mine. D’autres organismes, comme la Soginorpa, ont pris le relais avec 62 000 anciens logements miniers dans son parc. Le paternalisme d’antan y est d’ailleurs toujours de mise : le copain d’un copain a toujours une chance d’avoir un meilleur coron (c’est encore mieux si c’est son fils ou sa fille). Le coron est ainsi devenu une arme éminément politique, tandis que dans l’esprit collectif, la vie à l’intérieur de celui-ci est largement idéalisée : solidarité, esprit de communauté, etc. Avec le classement du Bassin Minier à l’UNESCO, certains corons sont même désormais classés.

Le coron a également été célébré dans la littérature et en chanson. Emile Zola dans Germinal vous en décrit un tas. Pierre Bachelet a écrit une chanson Les Corons un siècle plus tard, devenue d’ailleurs l’hymne des supporters du RC Lens (on vous met la vidéo ci-dessous, mais attention, si vous la démarrez, elle pourrait vous rester dans la tête toute la journée).


Pierre Bachelet – Les corons par tikenjah10

Pour en savoir plus sur les différents types d’habitat minier (pdf).
(*) Source de la photo : Commons Wikimedias.

Tous Les Petits Dicos Décalés du Nord – Pas-de-Calais sont par là.

 

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus