L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

CULTURE D'ALTITUDE

Le Petit Dico décalé du Nord – Pas-de-Calais : le Mont des Cats

Le Petit Dico décalé du Nord - Pas-de-Calais Par | 19 janvier 2014

Les sommets du Nord, c’est un peu comme le soleil, y’en a pas vraiment. Sorte de mini-montagne, le Mont des Cats est une richesse patrimoniale mystique et gourmande.

Abbaye du mont des Cats. © Peter Potrowl (CC)

L’Abbaye du mont des Cats.
© Peter Potrowl (CC)

Autant calmer les ardeurs, le mont des Cats n’a aucun rapport avec les félidés. La petite montagne tiendrait son nom d’un peuple germanique du cinquième siècle qui vivait dans les parages, les Cattes. Du haut de ses 160 mètres, le mont des Cats offre un panorama sur la plaine de Flandres, le bassin minier et la Belgique. Si vous ne comprenez rien à la peinture flamande, guettez-y le rayon de soleil transperçant les nuages, vous aurez l’impression que Dieu vous parle. Si l’on ajoute l’antenne radio et télé du sommet, on arrive à 360m. Mais c’est de la triche.

Antonins et cabaret

Le véritable attrait de cette protubérance, c’est son abbaye. En 1650, des frères Antonins établirent leur ermitage au sommet. Nicolas Ruyssen, artiste peintre de la région, racheta les ruines de l’ermitage en 1819 afin d’y construire une école pour les enfants pauvres. Rappelons qu’à l’époque, et jusqu’à la mine, on mangeait les enfants pauvres dans la région… Les premiers moines arrivent de l’abbaye du Gard (dans la Somme, allez comprendre) en 1826 et construisent un monastère qui devient abbaye en 1847. Elle compte maintenant une trentaine de moines. Mais là-haut, à part le « cabaret » mal-famé (sorte d’ancêtre de l’estaminet) d’un certain Vandenbrouck, racheté et détruit ensuite par les moines, rien n’était prévu pour le pèlerin en goguette fouetté par le vent glacial et la pluie. Les moines construisirent donc une auberge rudimentaire qui se développa. C’est l’actuelle auberge du Mont des Cats, qui a certes un peu évolué.

Bière et fromage

Depuis 1848, on trouve une fromagerie (qui produit 180 tonnes par an actuellement) et une brasserie, tout là-haut. Bah oui, fallait faire de la maille, la crise économique n’existait pas encore, mais les sous… Les lois sur la séparation de l’Église et de l’Etat en 1905 portent un coup à la brasserie qui ferme en 1907. Les moines étrangers partent en Belgique, notamment à Saint Sixte (la Westvleteren, ça vous évoque quelque chose ?). Comment rater le coche de la meilleure bière du monde… En 2011 ressuscite la bière du Mont des Cats, une ambrée tirant à 7,6% brassée… à Chimay. Produire directement à l’abbaye n’est pas prévu pour l’instant. Dommage car cela en ferait la première trappiste française. Les lois de l’économie sont passées par là. Elles sont impénétrables. Et implacables.

Tous Les Petits Dicos Décalés du Nord – Pas-de-Calais sont par là.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus