L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

VOEUX

Au conseil général du Pas-de-Calais, Dominique Dupilet ne veut pas qu’on le montre du doigt

Lu, vu, entendu Par | 27 janvier 2014

Lors de ses voeux à la presse organisés ce matin à Arras, Dominique Dupilet, président du conseil général du Pas-de-Calais, n’a pas oublié de se féliciter du dernier rapport de chambre régionale des comptes, publié en décembre dernier. Et il peut : l’institution de contrôle a en effet constaté que la situation financière du département 62 était « saine ». Certes, on passera sur les quelques bricoles, comme ces 141 000 euros qui auraient pu être économisés lors d’un appel d’offres concernant des packages pour les JO de Londres (achetés au profit des jeunes et des habitants du Pas-de-Calais). Ce n’était finalement qu’une sombre histoire d’absence de mise en concurrence, on aurait pu avoir de meilleurs prix pour les trajets en Eurostar si on était passé directement par la compagnie ferroviaire au lieu d’un prestataire. Bref, le détail est à lire ici, dans le rapport de la chambre régionale des comptes, page 24 (et on vous rappellera au passage que c’est DailyNord qui avait rendu cette affaire publique).

Dans la foulée de ce rapport de la chambre régional des comptes donc globalement positif, le président du conseil général a souhaité réagir face aux reproches plus généraux faits à certains élus, sur d’éventuels trains de vie plutôt dispendieux. « Dans ma fonction, je n’ai comme seul avantage d’avoir une voiture avec chauffeur pour me conduire tous les jours de Boulogne-sur-Mer à Arras », a précisé l’élu en ajoutant qu’il profitait bien sûr de cette heure et demie de trajet pour lire, passer des coups de fils et évidemment travailler. « Je ne veux absolument pas qu’on me montre du doigt pour des dépenses de restos et d’hôtels », a-t-il ajouté. Du côté de la communication, on confirme : Dominique Dupilet, habitant de Boulogne-sur-Mer, se déplace énormément, à Arras pour se rendre à l’hôtel du département mais aussi  aux quatre coins de son département…

L’élu a ensuite conclu son discours en se plaignant des heures passées dans les interminables cérémonies de voeux de ce début d’année (de l’ordre de 120 heures, d’après ses calculs). Des séances de congratulations (on n’y parle rarement de choses qui fâchent, il faut bien l’avouer), de discours et de petits fours, qu’il aimerait bien voir purement et simplement supprimées. Cap ou pas cap ?

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

NOTRE DOSSIER LÉGISLATIVES 2022

INFORMATIONS ESSENTIELLES, STRATEGIES, ANECDOTES, DÉCRYPTAGES, PORTRAITS, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES DES DERNIERES LÉGISLATIVES 2022 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus