L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

JOURNAL DE 2014 (2/4)

D’avril à juin, mais où sont les Européennes ?

Rebrousse-poil Par | 06 janvier 2014

Suite de notre Journal presqu’imaginaire de l’année 2014, commencé le 2 janvier. Avec, cette fois-ci, le second trimestre de l’année… durant lequel, figurez-vous, vous devrez retourner aux urnes.

journal-année-2

Attention, possibilité de “déjà vu”… Photo : DailyNord.

Une brève du célèbre quotidien régional, le 1er avril : à Liévin, le braqueur d’une boulangerie était tellement maladroit et peureux qu’une fois face au boulanger il a pris peur et s’est réfugié… directement au commissariat ! Poisson d’avril ou pas ? Ce qui n’est pas un poisson d’avril, ce sont les scores du dernier Dany Boon, pourtant sorti avec les honneurs quelques semaines plus tôt : Supercondriaque, malgré le duo retrouvé Boon-Mérad et une couverture médiatique de folie, n’a pas fait recette auprès du public.

Aubry nommée à Matignon

Cinq jours après le résultat des Municipales, la nouvelle attendue depuis un an et demi tombe : Jean-Marc Ayrault, le Premier Ministre, est enfin viré. Remaniement ministériel. La rumeur Aubry reprend de plus belle. Celle-ci se dit attachée à son mandat lillois jusqu’à ce qu’elle soit nommée douze heures plus tard. Pierre de Saintignon devient maire de Lille, mais pour assurer la transition jusqu’aux Régionales. Jean-René Lecerf, candidat malheureux, fustige les petits arrangements entre amis et demande de facto la tenue de nouvelles élections. Le nouveau gouvernement est nommé. Trois Nordistes rejoignent Frédéric Cuvillier, l’un des seuls rescapés de l’époque Ayrault, grâce à son soutien indéfectible envers François Hollande : Walid Hanna à la Santé, Didier Fusillier à la Culture, Jean-François Caron à l’Environnement. Malheureusement, dans la foulée, c’est la bourde : le ministre du Budget (on ne sait pas qui) annonce une taxation encore plus importante des patrimoines assujettis à l’ISF. C’est de nouveau la cohue à la frontière belge et Gérard Depardieu va avoir un nouveau compagnon à Néchin : Jean-Pierre Pernaut.

Les Valenciennois condamnés, Jérôme Boulo à l’eau

Le samedi 12 avril, le Nord retient son souffle : ben oui, c’est le derby Lille-Valenciennes. Autant dire le match des opposés : le LOSC caracole toujours à la deuxième place, à sept points du PSG et avec deux points d’avance sur Monaco, pendant que pour le VAFC, il faudrait prendre au moins prendre un point pour maintenir l’espoir d’un maintien en Ligue 1. Ce qui devait arriver arriva : dans son antre du stade Pierre-Mauroy, le LOSC emporte la partie et condamne les Valenciennois. Assis dans les travées du stade, Jérôme Boulo, facteur de son état, supporter des Dogues depuis le berceau,  est aux anges. Ce qu’il ne sait pas, c’est que trois jours plus tard, le football lui paraîtra bien accessoire au moment d’ouvrir son courrier : 40 000 euros de facture d’eau !!! Heureusement, son voisin lui donne les bons conseils : « Appelle la presse. Les Eaux du Nord vont devoir s’expliquer ». Banco, la facture est annulée au bout de quarante-huit heures.

En mai, fais ce qu’il te plaît. On retrouve Gégé Depardieu qui prend le dicton au pied de la lettre. Il est arrêté ivre, au volant de son scooter sur la frontière franco-belge. Seulement, les autorités des deux pays ne savent pas qui doit intervenir. Un imbroglio diplomatique s’installe pendant qu’outre-Quiévrain, on vote pour les législatives et les Régionales. Les résultats ? On s’en fiche, c’est en Belgique. De notre côté, on est plutôt penché sur les vrais problèmes, c’est-à-dire la déliquescence de la société avec ces deux faits-divers : à Trelon, un père a osé mettre une gifle à son fils parce qu’il avait répondu à sa maîtresse (d’école), laquelle porte plainte contre le paternel ; à Fruges, une bagarre générale éclate à la fin du match de vingt-sixième division entre les locaux et Crequy. Justice toujours : Dupond-Moretti remporte son cent-vingt-cinquième procès d’Assises.

Les vents contraires des Européennes

Pendant ce temps, DailyNord s’interroge : Horse Land, temple du cheval de luxe, a-t-il finalement ouvert en mai, comme prévu par son nouveau patron, Francis Llacer ? Ben non, le centre a toujours ses grilles closes. Et l’ex footballeur est injoignable. Football d’ailleurs : le LOSC se qualifie pour la Ligue des Champions européenne, Valenciennes descend en Ligue 2, Lens monte en Ligue 1.

 En parlant d’Europe, les institutions sont en deuil. Pour les Européennes, l’abstention frôle les 70%. Gilles Pargneaux, réélu député, déclare solennellement qu’il va s’efforcer pendant son nouveau mandat à réconcilier les Français avec l’Europe. Vous vous doutez que tout le monde est rassuré.

Les Français eux s’en footent. Parce qu’en juin, c’est foot. Au Brésil, l’équipe de France, emmenée par un Ribéry et un Cabaye de feu, surclasse ses adversaires au premier tour. « Je, désormais, espérer qu’on va gagner l’Argentine », lâche Ribéry au micro de TF1, après avoir visiblement réfléchi à la structure de sa phrase. Pas de bol, Messi réduit les espoirs des Français à néant. Le pays pleure, Jacques Vernier, ex-maire de Douai, doublement : il a appris que la ligne E du tramway de Grenoble allait être inaugurée le 28 juin. En regardant tristement les bus circulant dans Douai, il ressasse l’échec de sa vie, ce fameux tram du vingt-et-unième siècle que personne n’a jamais vu dans la cité de Gayant.

Non loin de là, en revanche, ça fulmine. Un rapport de la Cour des Comptes éclabousse de nouveau Hénin-Beaumont : Steeve Briois est désormais en première ligne et se tue à expliquer qu’il n’est responsable de rien puisqu’il vient d’arriver. Gérard Dalongeville, redevenu simple conseiller municipal, demande sa démission au nom de la morale en politique. A Grande-Synthe, c’est aussi la stupeur : un marginal SDF, qui venait de perdre sa femme, morte de maladie dans la rue, a tué à coups de couteaux un chat dans la rue, sans raison apparente. Une page Facebook se crée avec 10 000 soutiens pour Hector, le chat. Une pétition demandant le retour de la peine de mort pour les tueurs d’animaux est envoyée au Ministère de la Justice.

Reformations exclusives au stade Pierre-Mauroy

Enfin, on apprend qui sont les groupes tant attendus cet été au Grand Stade, suite à l’annonce alléchante d’Olivier Baudry, le directeur, en décembre 2013. Il s’agit en fait trois reformations exclusives : les Blaireaux, Marcel et son Orchestre, les Stocks. Pour prévoir l’afflux de spectateurs en folie, le stade Pierre-Mauroy passe en configuration mineure, avec juste un quart de tribune ouvert.

L’intégralité de notre Journal de 2014 :

De janvier à mars : des voitures brûlées… au sacre de Steeve Briois

D’avril à juin, mais où sont les Européennes ?

De juillet à septembre, la diagonale du vide

D’octobre à décembre, un éternel recommencement

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILY NORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture