L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Stade Pierre-Mauroy : le cadeau de Vandie à Aubry

Lu, vu, entendu Par | 03 décembre 2013

Info passée relativement inaperçue et sortie dans Le Canard Enchaîné, mercredi dernier. Le sénateur nordiste, René Vandierendonck, s’est distingué ces derniers temps en poussant un amendement dans le cadre de la loi Duflot sur l’urbanisme. Amendement, adopté en première lecture (il sera examiné par les députés en janvier), qui va désormais permettre aux stades de plus de 30 000 places de s’affranchir de toutes règles de taille de publicité, à l’instar des aéroports.

De quoi augmenter les mannes financières des grands équipements, note Le Canard Enchaîné, en ajoutant que Vandie, qui n’a pas toujours été si généreux quand il s’agit de football (souvenez-vous de la liquidation du club roubaisien dans les années 90), s’est penché sur la question suite à une requête de Martine Aubry. Laquelle aujourd’hui ne se souvient plus d’avoir parlé du sujet, tout en ne critiquant pas cette bonne nouvelle. Tu m’étonnes : l’assouplissement des règles de publicité dans le stade Mauroy tombe à merveille, à l’heure où le naming fait défaut…

Relire également sur DailyNord :

Naming du stade Pierre-Mauroy : la valse des chiffres

 

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

2 Commentaires

  1. …Et renflouer un peu les caisses. Comme l’avoue Frédéric Paquet dans France Football, le grand stade est tout sauf une réussite financière (mais qui osait imaginer l’inverse ?)
    « Quand on fait le bilan un an après, c’était attendu comme quelque chose qui devait permettre de nous développer et de franchir un cap, or ce n’est pas ça. Autant d’un point de vue d’image, de notoriété, de confort pour les spectateurs, pour les médias et les VIP, le contrat est rempli à 200%, autant sur le versant économique, ça ne répond pas du tout à ce qu’on pouvait imaginer. On a quasiment triplé nos recettes sauf qu’on a dû quintupler nos coûts. Et aujourd’hui, on a une charge fixe énorme qui nous empêche de pouvoir ajuster notre budget. Et ça, c’est le vrai point noir d’un stade comme le nôtre et cela va être le cas pour Bordeaux, Lyon, Nice ou Marseille. On n’avait pas imaginé que ça coûterait aussi cher. Il y a 1 900 personnes qui travaillent par match, donc aujourd’hui, les coûts de fonctionnement du stade c’est 11 millions d’euros dont 5 millions de loyer. »
    A lire ici: http://www.francefootball.fr/news/Paquet-paris-et-monaco-ont-change-la-donne/421884

  2. Merci pour votre commentaire. Nous n’avions pas lu, c’est en effet très intéressant.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILY NORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture