L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

PATRIMOINE ETHYLIQUE

Le Petit dico décalé du Nord-Pas-de-Calais : la bière de Noël

Le Petit Dico décalé du Nord - Pas-de-Calais Par | 22 décembre 2013

Elle est affichée un peu partout à l’approche des fêtes. Et c’est vrai que les curieux ont tendance à la goûter. La bière de Noël est une tradition bien nordiste, qui n’a pas toujours été ce qu’elle est devenue aujourd’hui.

 

biere-noel

Lors du lancement de la bière de Noël par 18 brasseurs de la région, en novembre 2013 à Lille. Crédit photo Syndicat des brasseurs du Nord

Nom féminin que tous les hommes connaissent bien. La bière de Noël est devenue une pure tradition ch’ti, qui remonte à la fin de la seconde guerre mondiale (même si on emprunté l’idée aux Anglais). A l’époque, les brasseurs, alors très nombreux dans la région Nord-Pas-de-Calais, offraient cette bière de Noël (oui, c’était gratos) pour remercier leurs fidèles clients cafetiers, en guise d’étrennes à l’approche des fêtes. Ce qui permettait aux patrons de bistrot de la revendre et donc d’arrondir leurs fins d’année. Les brasseurs rinçaient aussi leur personnel avec cette bière “exceptionnelle”.

Qu’est-ce qu’elle a de plus la bière de Noël? Elle est plus ambrée car elle contient un peu plus de houblon. Juste après les premières récoltes, les brasseurs en versaient plus que d’habitude dans les cuves. En rajoutant au passage une petite rasade de malts torréfiés, ce qui lui donne un goût plus fort. Le temps de commencer à brasser en septembre et hop, on arrivait vite à Noël. Surtout, que les températures de l’automne, plus fraîches, se prêtaient mieux à la fermentation (on ne maîtrisait pas encore bien la réfrigération). Et que les brasseurs ne possédaient pas non les moyens de conservation d’aujourd’hui. Bref, la bière se fabriquait au rythme des récoltes. Chaque brasseur y allait de sa propre recette, certains ajoutant du miel, de la cannelle voire même du pain d’épices.

Aujourd’hui, les brasseurs perpétuent toujours la tradition. Mi-novembre, une petite vingtaine de brasseurs artisanaux comme industriels (Heineken et ABInBEV) ont même pris l’habitude de lancer officiellement la bière de Noël à Lille, en présentant leurs nouvelles recettes. Il faut dire que la bière en vaut la chandelle, le Nord-Pas-de-Calais produisant à lui seul 25% de la production nationale de bière (les bières de Noël en représentant 1%). Quand on sait que les bières dites spéciales ont vu en quelques années leur consommation multipliée par trois, on aurait tendance à voir plus vite le verre (de bière) à moitié plein.

Sauf qu’aujourd’hui, les brasseurs surfent sur la nouveauté, sur les quantités limitées et sur la période de mise en vente, limitée au mois de décembre. Ah, marketing, quand tu nous saoules ! Plus question de donner la bière, maintenant il faut payer. Pour le bistrotier comme pour le consommateur… Dites pas que vous n’avez pas remarqué que les bières de Noël étaient parfois affichées un soupçon plus cher ! Alors certes, sa couleur est très jolie, sa saveur est assez ronde en bouche (certains iront même jusqu’à vous conseiller “d’embrasser la sensualité” de la mousse) mais pour les plus petits producteurs, la bière de Noël est plus compliquée à fabriquer et à vendre.

C’est pourquoi certaines bières de Noël sont finalement devenues des bières à part entières. A l’image des pères trappistes de Chimay, qui en 1948, ont d’abord été lancé une “Chimay Spéciale”, devenue Chimay Bleue dans les années 60. C’est ce qu’on appelle une bière de Noël qui a de la bouteille !

 

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

2 Commentaires

  1. dis donc ça devait être bien quand c’était gratuit !

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILY NORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture