L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

DAILYNORD DÉLIRE

Si nos personnalités faisaient de la publicité

Rebrousse-poil Par | 25 novembre 2013

La publicité fait tourner le monde. DailyNord jamais en retard d’un train a décidé de s’amuser un peu en ce début de semaine. En imaginant quelle pub pourrait jouer telle ou telle personnalité de la région. Avec les synopsis qui vont avec.

Qui va apparaître après le générique de publicité ?

Jean-Pierre Kucheida pour Eurocard Mastercard

Pourquoi ? Eu égard à ses errances de cartes bancaires via la Soginorpa.

Le synopsis de la publicité : Un homme (JPK) entre dans un restaurant d’altitude. La caméra s’attarde sur la porte, on voit qu’il est référencé au Guide Michelin. Après un travelling sur tous les plats ingurgités et la bouteille de Romanée-Conti, c’est l’heure de payer. Royal, JPK ouvre son portefeuille, et par mégarde, le laisse échapper. Au moins dix cartes bancaires tombent alors dans le peu de crème anglaise qui nappe encore son assiette. JPK ne se démonte pas et sort de la poche intérieure de sa veste de costard, une autre carte bancaire. “Eurocard, Mastercard, parce qu’il y a toujours une solution pour ne pas partir sans payer“, déclare-t-il avec un sourire carnassier.

Franck Ribéry pour le Bescherelle

Pourquoi ? Bin, parceke ses fôtes de français.

Le synopsis : Le premier plan donne sur une télé, où Patrice Evra massacre la langue française dans Téléfoot. La caméra tourne vers le canapé, où installé entre un ballon et Wahiba, Franck Ribéry fait la moue et déclare : “N’importe quoi. ç’èhe la tehon de parler comme açe.” Il se lève et se dirige vers une bibliothèque, d’où il sort un Bescherelle, qu’il ouvre pour vérifier la conjugaison du verbe être. Avant de shooter dedans (le Bescherelle, pas Wahiba) et de déclarer : “Jamais sans mon Bescherelle“.

Christian Bataille pour Areva

Pourquoi ? Eu égard à son lobbying pour le nucléaire.

Le synopsis : La campagne nordiste. Au milieu, une éolienne qui ne bat pas des pales bien vite… Un homme, casque de chantier sur la tête, approche. L’éolienne s’arrête, tout doucement. L’homme lève les yeux vers le ciel, puis se retourne face caméra. C’est Christian Bataille, le député du Nord : “C’est une énergie alternative que vous voulez ? Plutôt sur courant alternatif. Ah, ah, ah. Optez pour Areva, optez pour le nucléaire“.

Sylvain Robert pour Pitney Bowes

Pourquoi ? Eu égard à ses envois de courriers personnels depuis la mairie de Lens.

Le synopsis : Au fond d’une pièce, une sorte de cliquetis. Petit à petit, la caméra se rapproche. On découvre alors une machine à affranchir en action. Une main apparaît et se saisit furtivement des courriers. Le visage suit. On reconnaît Sylvain Robert, maire de Lens, avec le sourire gêné d’un enfant pris la main dans le pot à confitures : “A la mairie de Lens, on a toujours une Pitney Bowes à disposition. Même pour les cartes de voeux.

Daniel Percheron pour une agence d’intérim

Pourquoi ? Eu égard à sa manie de vouloir placer sa fille partout.

Le synopsis : Une table de petit-déjeuner, baignée par le soleil du printemps. Au loin, on entend le chant des oiseaux. Autour de la table, quatre personnes : Daniel Percheron, sa compagne et ses deux filles, dont Elvire. Tout le monde déguste avec délectation un bol de chocolat. D’un seul coup, Elvire prend la parole : “Papa, j’en ai marre d’être ta conseillère spéciale“. Daniel Percheron la regarde tendrement: “Bien sûr ma fille, je comprends. Veux-tu devenir directrice générale adjointe ?” “Oh, oui, c’est une sacrée idée !” Daniel Percheron se saisit alors de son portable et envoie un texto à son directeur de cabinet. Qui lui répond aussitôt “Ok, c’est déjà fait, j’ai vu avec ManPower“. Autour de la table, tout le monde est aux anges. Le slogan “Manpower : Créateur de solutions pour l’emploi” s’affiche pour terminer la publicité.

Skip the use pour une grande marque de lessive

Pourquoi ? Parce qu’on peut faire de l’alimentaire sans salir son image de marque.

Le synopsis : C’est un CD du groupe qui tourne plein écran avant qu’un fondu enchaîné ne laisse apparaître un tambour de machine à laver en action. Nous sommes dans une laverie automatique. Autour de la machine, le groupe contemple le travail de la machine. Mat Bastard, le chanteur, ouvre la porte du tambour et sort un micro, suivi des autres musiciens qui se saisissent de leurs instruments. Bastard : “Skip the use met le feu à la salle. Le Skip nouvelle formule, lui, n’a besoin que de 40° pour mettre le feu à la saleté.

Frédéric Cuvillier pour les bottes Hutchinson

Pourquoi? Parce qu’avec les inondations récurrentes dans la région, mieux vaut être équipé en conséquence.

Le synopsis : C’est une longue scène où l’on voit des bottes marcher dans la boue, plonger dans des flaques profondes avec le son d’ambiance. L’image remonte pour finir sur le visage de Frédéric Cuvillier, mine rassurante. Sa voix intervient sur un plan large où le Boulonnais s’entretient avec ses collaborateurs puis des victimes des précipitations: “En toutes circonstances, il faut savoir intervenir dans les meilleures conditions. Pieds secs, idées claires !” Et de finir sur son sourire ultra-bright: “Hutchinson, la première solution politique aux inondations !

Philippe Vasseur pour World Forum Lille

Pourquoi ? Parce que c’est son dernier dada.

Le synopsis: Notre homme se tient face caméra, impassible. En médaillon, défilent les images d’archives de son parcours professionnel et politique. Sa voix off sur fond des Quatre saisons de Vivaldi: “Avant, j’étais journaliste, maire, député, ministre, banquier…” Et Philippe Vasseur d’enchaîner: “Mais ça, c’était avant !” Et une voix féminine de conclure: “World Forum Lille, vous allez nous aimer.

Michel Delebarre pour Windows Phone.

Pourquoi ? Parce que la mémoire de l’appareil est encore plus puissant que son nombre de mandats. Trop fort !!

Le synopsis : En haut du beffroi de la mairie, on aperçoit un homme s’affairant sur son portable. C’est Michel Delebarre que l’on retrouve marchant le long de la statue de Jean Bart. Avec son doigt, il fait défiler les sites de la ville de Dunkerque, de sa communauté d’agglo, du Sénat… D’un sourire entendu, il assène: “Avec ça, je gère tout, j’ai même encore de la place pour mes photos de vacances.” Tendant son Windows Phone vers la caméra, il conclut: “Alors!? C’est qui le plus gros cumulard???

Jean-Louis Borloo pour une école de danse

Pourquoi ? Eu égard à son art de la valse en politique.

Le synopsis : Une salle de danse, défraîchie, en plein hiver. Une professeur qui semble dépitée et tente tant bien que mal d’apprendre la danse à une dizaine de couples. Le disque semble rayé. Sauf que d’un seul coup, la pièce s’illumine et un couple, du moins, leurs jambes, apparait à l’écran. La musique, de la valse, s’emballe, les jambes tournent, se retournent pendant une dizaine de secondes devant les yeux ébahis de l’assistance. La musique s’arrête, la caméra montre le visage de Béatrice Schönberg et Jean-Louis Borloo. Ce dernier, dans un sourire, déclare : “La valse, c’est tout un art. Et si vous voulez danser comme moi, venez l’apprendre à l’école de danse !

 Les (fausses) pubs auxquelles vous avez échappé:

Martine Aubry pour E-darling. Quand on est parvenu à marier le grand stade avec Pierre Mauroy, on est capable de mettre en couple un chien avec un chat.

Brigitte Lahaie pour Tourcoing. Si ça peut rendre la ville plus sexy.

La ville d’Hénin pour la FDJ. C’est LA grosse côte des municipales. Dommage, c’est pas permis en France, en Belgique par contre…

Dany Boon pour l’office de tourisme islandais. Une pub en ch’ti bien sûr. Mais placer Eyjafjallajökull dans le slogan, c’est pas gagné…

Eric Quiquet pour V’Lille. Ca prouverait qu’il est monté au moins une fois dessus.

Jean-Pierre Papin pour Cacolac. Avec ce que la marque s’est gavée lors de sa période des Guignols, ce serait un juste renvoi d’ascenseur.

Enfin Gervais Martel pour l’Azerbaïdjan. Ah non, ça c’est vrai!

D’autres idées ? Lâchez-vous dans les commentaires !

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

1 Commentaire

  1. BRUNO CHAUVIERRE POUR JEAN RENE LECERF.

    POURQUOI ? Pour dépasser les 20% à Lille

    SYNOPSIS : dans un parc de Wattignies, Bruno et J-R tracent devant la Vénus à la fourrure de Léopold von Sacher-Masoch. Effet de morphing: la Vénus prend les formes de Mathilde… comme dans le film de Polanski.

    Chaud dialogue :

    VENUS : J-R, n’est-tu pas mon esclave ? Ne suis-je pas Vénus, la cruelle Vénus du Nord dans ses fourrures ?
    J-R : Ouais, je suis ton esclave, et toi tu m’apportes les voix des chaudasses.
    VENUS : Okaye.. Ouais… je t’apporte les voix des chaudasses lilloises.

    Et de finir dans le parc peuplé de magnifiques créatures lactées. Elles ont des formes vénusiennes et portent en triomphe JR. Il a fait 47% au deuxième tour. Alex trace devant elles mais ne les calcule pas.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILY NORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture