L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

UN QUINQUENNAT À SAINT-OMER

Marais audomarois labellisé UNESCO : bonjour les sceptiques !

Un quinquennat à Denain et Saint-Omer Par | 13 novembre 2013

D’accord, il pleuvait ce jour-là. Qu’importe. Dans le cadre de son projet Quinquennat, DailyNord est allé visiter les marais audomarois, histoire de savoir ce que pensaient les habitants de la labellisation à l’UNESCO et de l’arrivée du Maison du marais. Une bonne nouvelle a priori. Sauf que nos journalistes n’ont pas été déçus. Vive le scepticisme !

marais_audomarois (13 sur 13)

Pas de place à la voiture ici. La bacove, barque à fond plat typique des marais, est reine. Photo : David Pauwels.

C’est vrai qu’ils ont quelque chose de fascinant, ces marais. Peut-être parce qu’ils ont été façonnés par les hommes depuis le Moyen-Age. Peut-être parce qu’ils restent l’une des rares zones humides à être à la fois cultivées et habitées. Peut-être aussi parce que leurs 700 kilomètres de voies d’eau rendent son accès difficile à pied… Ici, pas de place à la voiture. La nature reprend ses droits. Les marais abritent une faune et une flore exceptionnelle de plus de 1500 espèces différentes.

Arc International bat de l’aile, misons sur le tourisme !

Les élus du territoire de tout bord étaient donc presque d’accord : les marais valaient bien une reconnaissance au patrimoine mondial de l’UNESCO. Sur 30 délibérations, seule la commune de Saint-Momelin, située dans le marais, avait voté contre le projet. A l’heure où le géant verrier Arc International bat sérieusement de l’aile, l’heure est peut-être venue de miser sur le tourisme. De faire connaître ce petit coin de paradis, tant pour ses légumes que pour son paysage… Dans la foulée de ce projet porté par le parc naturel des caps et marais d’Opale*, la communauté d’agglomération* a décide de construire une Maison du marais « futur équipement touristique emblématique du pays de Saint-Omer », qui devrait coûter au final 12 millions d’euros, précise le site institutionnel.

marais_audomarois (7 sur 13)

Des légumes cultivés par les maraichers des marais estampillés demain label UNESCO ? Oui, mais… Photo : David Pauwels.

Des habitants très sceptiques

Sur la papier, le projet tient la route. Dans les faits, ceux qui vivent et travaillent dans le marais s’interrogent. « Si je vous dis qu’on est très sceptique sur l’UNESCO et la maison du marais, faudra pas l’écrire », prévient justement un entrepreneur. Son affaire attire pourtant les Belges, les Parisiens et même les Britanniques… Alors, pourquoi ne pas bénéficier d’un petit coup de pub supplémentaire ? « Nous attendons de voir comment les visiteurs de la Maison du marais vont être redirigés vers nous ». Et pour cause : le journaliste (enfin, plutôt le photojournaliste, originaire du coin) a été le premier à se faire berner. A chercher une Maison du marais située… à deux pas du centre-ville de Saint-Omer, soit à 5 kilomètres d’où on pouvait légitimement penser la trouver. « Une chose est sûre, à partir de la sortie d’autoroute, la Maison du marais sera bien fléchée. Mais le marais en lui-même, pas sûr. Qui viendra jusqu’ici pour déjeuner alors que la place compte tous les restaurants qu’on veut ? », renchérit un autre artisan. Pour l’un des maraîchers de la rue principale de Clairmarais, « la maison du marais semble juste être un gouffre financier. Pourquoi avoir lancé en grandes pompes une Grange Nature ? Quelle est la différence ? », s’énerve le bonhomme , un peu retors depuis que la communauté d’agglomération lui interdit de poser des pièges ou d’utiliser du poison contre les rats qui ravagent ses cultures.

marais_audomarois (11 sur 13)

Certains maraichers sont sceptiques. Préserver le marais oui mais pas le dénaturer. Photo : David Pauwels

Pour lui, la labellisation à UNESCO pourrait même empirer les choses. « Ça va juste attirer des touristes qui auront envie d’acheter une maison ici parce qu’ils sont passés un jour de beau temps. Mais quand ils vont s’apercevoir qu’il pleut souvent, ça ne sera pas la même histoire », s’amuse le maraîcher. Sa femme est bien obligée d’en rire. « Certains voisins se sont déjà plaints parce que notre coq les réveillait à six heures du matin. La police des marais a déjà obligé mon mari à nettoyer la chaussée parce qu’il avait mis de la boue… Que voulez-vous ! ».

Et Lisieux dans tout ça?

Les habitués qui viennent chercher leurs légumes frais sont globalement du même avis. L’UNESCO ? « Ça attirera de nouveaux commerçants, comme à côté de l’église, qui vendront des oranges venues d’Espagne. Mais pour le touriste un peu con, il se dira que ça vient des marais ! ». Une autre mère de famille s’interroge aussi sur la politique du gouvernement : « Que va-t-on laisser à nos enfants à part des dettes ? ». Après une digression sur l’Europe, le crise, le travail des deux fils, l’achat de semences pour la prochaine année, on en revient à nos choux-fleurs de Saint-Omer. Et aux souvenirs de jeune marié de notre maraîcher. « Nous sommes allés à Lisieux parce qu’on nous avait dit que la cathédrale était magnifique. On a visité le centre-ville mais on n’a pas trouvé la cathédrale. On est reparti sans même la voir. Faudrait pas que demain, avec le label de l’UNESCO, on vienne à Saint-Omer sans jamais pousser au moins jusque Clairmarais. »

* A l’heure où nous publions, le parc naturel des caps et marais d’Opale ainsi que la communauté d’agglomération n’avaient toujours pas répondu à nos demandes d’interviews.

Photos texte et Une : David Pauwels.

Retrouvez la page d’accueil du Projet Quinquennat.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

1 Commentaire

  1. Actuellement à St Omer (du 13 au 15/11) il y a un séminaire RAMSAR ( http://www.ramsar.org/cda/fr/ramsar-home/main/ramsar/1_4000_1__ ) co-organisé par le PNR et la CASO ( http://www.nordpasdecalais.fr/upload/docs/application/pdf/2013-11/programme_seminaire_ramsar.pdf )
    inscription en ligne ici : http://www.parc-opale.fr/marais9.asp
    Y a plein de beau monde et des réponses par la bas…
    bonne journée

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES MUNICIPALES 2020

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX MUNICIPALES 2020 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture