Zapping du samedi

Zapping Par | 08H35 | 16 novembre 2013

Otage d’un autre âge

Votre zapping du samedi vous propose de revenir à une époque où journalisme 2.0 et réseaux sociaux appartenaient encore au domaine de la science-fiction. C’était par contre l’entrée en lice des prises d’otages médiatisées*, marquée par la vague d’enlèvements au Liban par le Hezbollah entre 1984 et 1989. Le nordiste Roger Auque fut le dernier otage français de cette période. Retours sur les annonces de son enlèvement et de sa libération.

Pour ceux qui avaient l’âge de regarder le JT du soir, ils n’ont pu oublier ce qui tenait lieu de rituel d’ouverture du journal : la litanie des photos et noms des otages français au Liban. Michel Seurat, Marcel Carton, Jean-Paul Kauffmann, Marcel Fontaine, Jean-Louis Normandin, Georges Hansen, Aurel Cornéa ou encore le dernier de cordée, Roger Auque, composaient cette liste, martelée à l’heure du souper. Au point qu’ils faisaient presque partie de la famille (moins que Casimir quand même!). Retour sur le jour de l’enlèvement d’Auque, c’était le 13 janvier 1987.

Désormais, une libération d’otages de cette importance, c’est open-bar au niveau des chaînes d’information continue. Raison pour laquelle, en l’absence de celles-ci, Antenne 2 a pu se permettre d’interrompre ses programmes le soir du 27 novembre de la même année pour annoncer les libérations de Roger Auque et Jean-Louis Normandin. Ce dernier affiche une sérénité déconcertante face aux micros. Dans les toutes dernières secondes de cette archive apparaît un Roger Auque plutôt hagard, affublé d’une barbe qui sonne comme un violent clin d’œil à l’actualité récente. En effet, L’Express vient de révéler que le père naturel de Marion Maréchal-Le Pen n’était autre que Roger Auque. Quand on pense que la tante Marine exprimait sur Europe 1 son « malaise » à la vue des quatre otages du Niger libérés le 30 octobre dernier, notamment « les deux qui portaient la barbe taillée d’une manière assez étonnante » quelle aurait été son appréciation à la vue du géniteur de sa nièce ?

*Il faut remonter à 1974 et l’enlèvement de Françoise Claustre au Tchad pour retrouver semblables émois.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là