L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

PORTRAIT

Alain Alpern, le blogueur engagé de Hénin-Beaumont

Petite histoire Par | 20 novembre 2013

A Hénin-Beaumont, il est un blog qui fait parler : celui d’Alain Alpern, ancien conseiller régional et vice-président de la même institution. Après avoir tenté de s’implanter politiquement dans la cité à l’époque de Gérard Dalongeville, il s’est résigné à lutter contre la déliquescence politique locale avec ses écrits. Sans grand succès ?

alain-alpern

Alain Alpern, dans un café à Hénin-Beaumont.

Jean-Pierre Kucheida demande à changer de table quand il se trouve trop près de lui au restaurant ; Daniel Percheron parle désormais de lui en des termes peu amènes… à Hénin-Beaumont, il n’y a pas que le Front National ou Gérard Dalongeville qui ne laissent pas indifférents. Il y a aussi Alain Alpern, 67 ans, blogueur bien informé de son état, et ex-homme politique. D’ailleurs, dans le Café de la Paix en face de la belle basilique où nous nous sommes donné rendez-vous, il est souvent interrompu. Une poignée de main par-ci, une poignée de main par là, et une oreille qui traîne : car à Hénin, bien plus qu’ailleurs, les discussions politiques enflamment même les bistrots : les Roms, l’Europe, le Front de Gauche, le Front National…

Une tentative d’implantation politique

Hénin-Beaumont, un contexte particulier. Qu’Alain Alpern connaissait de loin en débarquant ici en 2006. Il n’est alors pas un inconnu du monde politique. Adjoint au maire de Béthune (1997-2001), sa ville de naissance, cet ancien cadre d’une compagnie d’assurances est ensuite devenu vice-président au Conseil régional, sous l’étiquette des Verts. En 2006, donc, il décide de s’installer à Hénin-Beaumont, avec la bénédiction de Daniel Percheron, dit-il, et de s’y investir. Objectif sous-tendu : se présenter aux prochaines Municipales et faire une liste. Quitte à se faire des ennemis. Il n’y arrivera ni en 2008, ni en 2009 après la mise à l’écart de Gérard Dalongeville, rattrapé par les affaires.

 Parfois prescripteur d’infos

Parallèlement, en 2007, Alain Alpern se lance dans une autre entreprise. Monter un blog. « Je me suis dit qu’on pouvait aussi se poser comme observateur. Et notamment lutter contre le Front National via le blog». Bon, à ce titre-là, c’est évidemment un échec que reconnaît le blogueur, qui pense, sans le dire clairement, que Hénin-Beaumont est prête à être livrée à Steeve Brois en mars 2014. « Si Eugène Binaisse est candidat, la partie est fortement compromise»

Ce ne sont pas ses écrits qui vont arranger l’image de la municipalité héninoise. A intervalles réguliers, le sexagénaire distille des articles pour ses 1 500 à 2 000 lecteurs quotidiens. On y découvre essentiellement les méandres d’Hénin-Beaumont, mais pas seulement : l’ex-élu se permet quelques incursions dans le Bassin Minier en général, la région, voire la situation hexagonale. Bien informé, il est même parfois prescripteur d’infos, faisant concurrence aux médias régionaux. Sur la SOGINORPA, sur ADEVIA, sur l’affaire des affranchissements de la mairie de Lens également… « Ce blog est là pour informer les citoyens », assène-t-il.

Diffamations en cascade

Evidemment, l’affaire ne plaît pas à tout le monde. Certains l’accusent de faire le jeu du FN : « C’est leur leitmotiv depuis des années, reprend le bonhomme après avoir commandé un second café. Si les élus avaient fait leur boulot…» Preuve de son pouvoir de nuisance, Alain Alpern est aussi un habitué des procès en diffamation : douze en cours (7 au stade préliminaire, 1 gagné définitivement, 1 perdu définitivement, 2 en appel et perdus en première instance, 1 dernier gagné mais en appel). Des procès qui lui coûtent : « Je vais certainement être obligé de lancer un appel des fonds auprès des lecteurs !»

Quant à replonger dans le bain politique, devant les élus du peuple, il jure qu’on ne l’y reprendra plus. « Je ne participerai à aucune liste pour 2014, j’ai suffisamment critiqué Eugène Binaisse (le maire) pour son âge. Ce qui ne veut pas dire que je n’en soutiendrai pas une. Mais je vais surtout mettre des propositions sur mon blog.»

Le blog d’Alain Alpern.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILY NORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture