L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

HOMMAGE

Le Petit Dico Décalé du Nord – Pas-de-Calais : Bruno Metsu

Le Petit Dico décalé du Nord - Pas-de-Calais Par | 20 octobre 2013

Programme bouleversé cette semaine pour le Petit Dico Décalé du Nord – Pas-de-Calais. Car Bruno Metsu n’est plus. Bruno qui, se demandent les non-footeux ? On vous explique.

Bruno_Metsu_2012

Footeux, puis entraîneur de footeux, né à Coudekerque-Village pendant le froid hiver 54 et décédé le 14 octobre 2013 dans cette même ville.

Bruno Metsu effectue une carrière de footballeur relativement modeste en écumant principalement les clubs du Nord – Pas-de-Calais : Hazebrouck, Dunkerque, Lille, Valenciennes, même Roubaix l’accueilleront entre 1973 et 1987. Le milieu de terrain ne s’autorisera que deux incursions plus au sud : à Beauvais… mais aussi à Nice.

Un bourreau de la France sans shampooing

Mais c’est après que le footeux se fait connaître des spécialistes de football, en embrassant la carrière d’entraîneur. Beauvais, Lille, Valenciennes, Sedan, là encore, notre homme aligne les destinations sexy. En 1998, il comprend deux choses : que dans le Nord, on se les pèle vraiment, et que pour que son talent soit reconnu, mieux vaut partir vers le sud. Après une étape d’acclimatation à Valence, c’est le début de la vie de Bruno le globe trotter, avec des challenges en Afrique (Guinée, Sénégal), mais aussi des années à entraîner des équipes richissimes du Golfe (au Qatar, aux Emirats Arabes-Unis). En 2002, il signe l’un de ses plus grands coups : il met à genoux notre équipe nationale avec le Sénégal, contribuant ainsi à l’élimination des pompeux champions du monde en titre dès le premier tour. La France ne lui pardonnera jamais : régulièrement cité pour reprendre des clubs hexagonaux, voire même la sélection nationale française disaient les rumeurs, Bruno, par ailleurs vainqueur de la Ligue des Champions en Asie, ne parvient jamais au dernier entretien. Ses longs cheveux bouclés et son regard clair font trop dilettantes, paraît-il. Quant à ceux qui se demandaient quels étaient les secrets de sa belle chevelure, ils en sont quitte pour toujours chercher : Bruno Metsu n’affectionnait aucune marque de shampooing en particulier.

Retiré des terrains depuis un an, le grand ami de l’autre Dunkerquois qui s’exporte bien, Alex Dupont, luttait contre une longue maladie, comme disent généralement pudiquement les médias. Match perdu. Nul doute que désormais, et fort justement, des stades ou des équipements sportifs de la région vont fleurir au nom de celui qui sera inhumé au Sénégal, “son pays de coeur“. Suggestion à LMCU et Martine Aubry : renommer le contesté stade Pierre-Mauroy en stade Bruno-Metsu ?

Crédit photo : Wikimedia Commons

Retrouvez toutes les définitions du Petit dico décalé du Nord – Pas-de-Calais

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILY NORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture