L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

GROS SOUS

Ces grands projets régionaux qui ont connu l’inflation

Rebrousse-poil Par | 21 octobre 2013

Des stades, des salles de concerts, des musées… Une région se bâtit aussi à coups de grands projets. Qui coûtent parfois très chers, et bien au delà des prévisions de départ. Alors bien sûr, il y a l’inflation, l’augmentation des charges, du coût des matières premières, les imprévus inhérents à tout chantier comme chez les particuliers… mais parfois, ça se chiffre en dizaines de millions d’euros. La preuve par l’exemple.

A l’origine, Grimonprez-Jooris 2 devait coûter 47 millions d’euros. Au final, le Grand Stade se chiffre en centaines de millions. Photo : Stéphane Dubromel.

Le Grand Stade : qui sait compter ?

Un jour peut-être, l’exemple fera partie d’un manuel scolaire consacré aux finances publiques. On parle bien sûr d’un dossier à la gestion exemplaire, le Grand Stade de Lille. Ou stade Pierre-Mauroy désormais. D’ailleurs, l’alors maire de Lille n’était pas très chaud au début des années 2000 pour un nouvel équipement évalué à 500 ou 600 millions de francs au bas mot (soit 80 millions d’euros). A la place, on fera Grimonprez-Jooris II, évalué à 47,86 millions d’euros en 2003, puis 50,5 millions d’euros en 2005. Las, le Conseil d’Etat passera par là en retoquant le projet (pour cause de Citadelle) et on construira donc un Grand Stade. Montant final proposé par Eiffage ? 324 millions d’euros… Soit au moins six fois plus que l’enveloppe allouée au départ… Et on ne compte pas encore le coût des accès, le surcoût des secousses sismiques, l’abandon du naming et son manque à gagner, qui vont pulvériser la facture, quoiqu’en dise Martine Aubry, qui se perd elle-même dans ses chiffres

Louvre-Lens : les toiles ont pris des millions

Le Louvre-Lens est certes une réussite muséographique, mais vous souvenez-vous du prix de départ en 2005 ? 117 millions d’euros. Deux ans plus tard, on augmente déjà la facture de 10 millions d’euros. Sept cents jours plus tard, les coûts se sont encore envolés pour un coût estimé à 150 millions d’euros, celui-là même vendu à l’inauguration. Pourtant, Le Moniteur a fait sa petite enquête et estimé le coût final, une fois toutes les factures reçues à 201 millions d’euros. Des chiffres que les élus ont jugé… réalistes.Ça ne fait que 88 millions de plus…

Nungesser II ou le Stade du Hainaut : un excès de précipitation à seize millions

Alors bien sûr, nous ne sommes pas sur la dimension du Grand Stade, mais à Valenciennes, le stade du Hainaut nous a aussi offert une belle culbute. Montant des travaux programmés pour Nungesser 2 : 60 millions d’euros. Sauf que l’agglo veut aller vite, très vite. Mais des opposants s’en mêlent et arrivent à paralyser le chantier judiciairement… Montant final de la facture : 75,9 millions d’euros.

Le Métaphone, un petit joueur

Toute nouvelle salle de spectacles, située sur le 9-9bis à Oignies, le Métaphone a aussi connu l’inflation. Souvenez-vous en 2009, quand on pouvait visiter le chantier : l’équipement était estimé à 6 millions d’euros hors taxe. Pour l’inauguration en juin dernier, le département du Pas-de-Calais s’est fendu d’un communiqué de presse. « Coût de réalisation du bâtiment : 7 548 521€ HT». Un million en plus, ce n’est pas grand chose comparé aux exemples précédents. Enfin, si vous faites un simple pourcentage, ça fait quand même du 20%.

L’Arena à Dunkerque déjà hors de prix avant d’être construite…

L’Arena à Dunkerque n’est pas encore terminée qu’elle fait déjà couler beaucoup d’encre et gaspiller beaucoup de salive. Montant du Partenariat Public-Privé voté en 2011 par la Communauté urbaine de Dunkerque : 112 millions d’euros. Et devinez à combien était estimé le projet de grande salle en 2009 ? 40 à 50 millions d’euros… On a déjà plus que doublé. Et on ne compte pas le prix du Partenariat Public-Privé (remboursement de l’emprunt), les accès annexes qu’il faudra aménager… ni les surcoûts qui interviendront immanquablement lors de la construction…

Nausicaa IV : ça monte, ça monte… et ça ne finance plus

A l’origine, Nausicaa IV devait coûter environ 60 millions d’euros. On dit bien à l’origine. A ce prix-là, on ne parle plus d’une simple extension, et d’ailleurs, Daniel Percheron himself avait invité les Boulonnais à revoir leur copie à la hausse. «La région mettra autant d’argent dans Nausicaa que dans le Louvre-Lens» qu’il disait. Du coup, Nausicaa IV, Le Louvre de la Mer, a pris de l’ampleur : 100 millions d’euros. Mais bon, les travaux ne sont même pas encore commencé que Daniel Percheron vient d’annoncer que finalement, non, il ne peut pas mettre autant d’argent que prévu : la Communauté d’agglo de Boulogne-sur-Mer est quitte pour trouver désormais 30 millions d’euros en plus, en misant sur les fonds européens. Même si un projet low-cost existe toujours à 60 millions a-t-on appris dernièrement

Un Palais de justice qui monte, qui monte, qui monte… en théorie

On l’a appris dans La Voix du Nord  il y a peu :  selon le quotidien, 95 millions d’euros ont été budgétés il y a peu pour rénover (ou reconstruire) le Tribunal de grande instance de Lille. Bonne nouvelle. On s’amusera juste de la facture estimative prévue en 2007 : 60 millions. 35 millions de différence en six ans… Et rien n’est encore fait !

D’autres projets nous ont certainement échappé : n’hésitez pas à les partager avec nous dans les commentaires !

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

3 Commentaires

  1. Et le stade couvert de Liévin? Oh et puis non, vous avez raison, on tape pas sur un bâtiment à terre. Et pour un bon moment encore.

  2. Si vous grattez un peu, vous trouverez des tas d’autres “petits joueurs” au niveau local. De salles polyvalentes en équipements sportifs plus structurants les uns que les autres, chaque petit maire mais grand visionnaire veut poser son petit tas de parpaings sur la lande, pour l’édification des générations futures. Tout ceci, bien souvent, au mépris des habitants, des assos locales et des finances municipales.
    Et quand on additionne tous ces “petits joueurs”, c’est la douloureuse du Grand Stade qui se fait pulvériser.

  3. Cher Marc , il faudrait aller chercher sur le projet de l’Hotel de région qui a explosé son budget et sur les couts de loyers des autres bâtiments dont les services devaient se trouver dans le dit hôtel. Amicalement Philippe

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus