L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Où vont et que font les ministres et le Président de la République quand ils se déplacent dans le Nord – Pas-de-Calais (carte)?

Réflexions Par | 03 septembre 2013

ANALYSE. Branle-bas de combat à Denain ce mardi où François Hollande débarque accompagné des ministres Peillon, Langevin et Fourneyron. Un déplacement présidentialo-ministériel de plus. Car le Nord – Pas-de-Calais semble une vraie terre de pèlerinage depuis quinze mois et l’élection du nouveau locataire de l’Elysée. Dans le cadre d’un dossier en plusieurs volets sur les ministres et la région diffusé ces prochaines semaines, nous avons compilé les déplacements du Chef de l’Etat et de ses ministres sur une carte régionale. Des enseignements intéressants sont à en tirer.

Afficher La carte des déplacements des ministres sur une carte plus grande

Ces déplacements sont issus des invitations presse reçues par les Préfectures du Nord et du Pas-de-Calais. Quelques déplacements « politiques » (ne relevant pas de l’Etat), y ont été ajoutés. Il peut en manquer, et si vous vous en rendez compte, n’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires.

Pour bien lire la carte :

– En bleu (avec un point noir au milieu) : déplacement de ministre classique.

– En turquoise (avec un point noir au milieu) : déplacement d’un ministre qui a un lien avec la région (Pascal Canfin, natif d’Arras, Yamina Benguigui, native de Lille, Frédéric Cuvillier, élu de Boulogne-sur-Mer).

– En jaune (sans point au milieu) : déplacement d’urgence d’un Ministre pour réagir à un fait-divers.

– Punaise verte : déplacement présidentiel de François Hollande.

– Punaise turquoise : déplacement du Premier Ministre, Jean-Marc Ayrault.

– Punaise rose : déplacement d’un Ministre en soutien à un candidat aux Législatives ou déplacement purement politique (ex : Alain Vidalies et Frédéric Cuvillier pour le premier anniversaire de l’élection de Hollande, à Lens).

 

Quels enseignements retenir de cette carte ?

(Les commentaires ci-dessous ne valent qu’au 3 septembre 2013. La carte sera actualisée jusqu’à la fin du quinquennat).

Des disparités géographiques certaines

Le premier concerne bien entendu la géographie. Nous n’avions pas besoin d’être devins pour prédire que la métropole lilloise allait monopoliser l’attention de nos ministres… La moitié des déplacements en région sont consacrés à Lille et aux alentours avec une préférence pour Roubaix et Tourcoing… Rien de bien étonnant quand on sait que la métropole lilloise concentre un quart de la population régionale. Ailleurs dans la région, Lens a profité de son Louvre pour accueillir ministres et Président de la République. Arras et Calais s’en sortent plutôt bien, eu égard à leurs statuts respectifs de Préfecture et de ville la plus peuplée du Pas-de-Calais. Boulogne-sur-Mer également, mais là (nous y reviendrons), il y a clairement un effet Cuvillier.

Parmi les grandes villes (plus de 30 000 habitants), quelques surprises notables : Dunkerque, qui en tant que troisième ville du Nord – Pas-de-Calais et malgré un sénateur-maire hollandais, n’a pas accueilli beaucoup de déplacements, mais tout de même le Président de la République en juillet. En revanche, pour Liévin, Valenciennes et Cambrai, c’est morne plaine : nous n’avons recensé aucune visite ministérielle à ce jour. Les raisons peuvent en être diverses : pour Liévin, on peut imaginer que l’on ne souhaite pas croiser l’encombrant Kucheida (de plus, la ville souffre peut-être de la proximité lensoise). Pour Valenciennes et Cambrai, les deux villes sont tenues par l’UDI. Ceci explique-t-il cela ? Nous avons fait un bref exercice de comparaison : entre 2007 et 2012, Laffineur, Mercier, Juppé, Châtel, Lefebvre s’étaient par exemple rendus dans le Cambrésis… Vous nous direz qu’il reste presque quatre ans pour que les socialistes viennent tâter la terre de François-Xavier Villain. Alors attendons encore un peu avant de voir si la visite ministérielle est une histoire politique…

Si l’on reste toujours dans la dimension géographique, sans grande surprise non plus, ce sont les villes qui attirent les suffrages. Les campagnes nordistes ne sont pas plébiscitées et on remarque quelques grands vides… qui symbolisent les fractures du territoire du Nord – Pas-de-Calais et le peu d’intérêt que l’on peut parfois leur apporter : la Sambre-Avesnois et le Ternois d’une part, les Flandres et l’Audomarois d’autre part.

Des motifs de visites positifs, positifs, positifs !!!

Point commun d’un ministre qui se déplace dans la région ? Il vient y annoncer des choses positives, des choses positives, et encore des choses positives. On y signe par exemple des contrats d’avenir, on vient vanter la compétitivité française, on observe les fleurons de notre industrie, on assiste à des salons, des congrès, on visite le Louvre-Lens, on inaugure Lille-Fantastic, etc… Bref, les déplacements de ministres ne sont quasiment jamais sujets à polémique…

A ce titre, les déplacements d’Arnaud Montebourg sont ainsi fabuleux. Lorsqu’il vient en juin à Euratechnologies (endroit que les ministres adorent d’ailleurs…), c’est pour annoncer avec fierté que IBM a décidé d’y implanter 700 emplois. Sans préciser qu’en même temps, la société avait un plan social de l’autre côté. Dans le même ordre d’idées, à l’automne dernier, le Ministre du Redressement Productif s’est offert un petit tour d’horizon des usines automobiles qui fonctionnaient plutôt pas mal. Dont Douvrin et la Française de Mécanique. On ne l’a pas revu depuis l’annonce des 800 emplois non remplacés…

Quelques exceptions qui confirment la règle cependant : Marisol Touraine qui se rend fissa à Lille pour le Coronavirus, Christiane Taubira qui fait une petite visite express à Sequedin juste après l’évasion de Redoine Faïd, Frédéric Cuvillier qui se rend dans le Boulonnais après les inondations, Guillaume Garot qui vient travailler sur le devenir des salariés de Doux à Graincourt, Jean-Marc Ayrault qui assiste aux obsèques de Pierre Mauroy.. En parlant d’ailleurs de la disparition de l’ancien Premier Ministre, en juillet, Bernard Cazeneuve avait inscrit dans son programme recueillement sur la tombe de Pierre Mauroy en juillet. Un nouveau passage obligé ? A vérifier durant ces prochains mois.

05DBeart

Manuel Valls en visite à Wattrelos. Photo : Baziz Chibane

Les ministres qui sont le plus venus, ceux que nous n’avons pas encore vu

Sans grande surprise, le vainqueur d’étape est Frédéric Cuvillier… Si l’on se contente des déplacements recensés par les Préfectures,, nous en étions à 17… Sans compter tous les venues plus ou moins privées. Bref, Frédéric Cuvillier est hyperactif dans sa région…

Parmi les assidus au Nord – Pas-de-Calais, on peut signaler Valérie Fourneyron, Arnaud Montebourg, Christiane Taubira, Manuel Valls, mais aussi Georges-Paul Langevin, Benoît Hamon, Nicole Bricq (la première à mettre un pied dans la région), Sylvia Pinel et Vincent Peillon (au moins quatre visites, Valérie Fourneyron en comptant sept).

Ils sont venus deux ou trois fois : Jean-Marc Ayrault, Bernard Cazeneuve, François Lamy, Aurélie Filippetti (une fois accompagnée de François Hollande, une fois de Jean-Marc Ayrault, à croire qu’on ne veut pas la laisser dans le Nord toute seule pour causer culture), Marisol Touraine, Pascal Canfin, Najat Vallaud-Belkacem, Hélène Conway-Mouret, Kader Arif, Cécile Duflot, Fleur Pellerin, Michel Sapin, Guillaume Garot, Anne-Marie Escoffier, Claude Bartolone, Stéphane Le Foll.

Parmi les plus mauvais élèves, venus une seule fois, on retrouve Thierry Repentin, Jérôme Cahuzac (en même temps, on ne lui a pas laissé l’occasion de revenir…), Marie-Arlette Carlotti , Laurent Fabius, Geneviève Fioraso et Yamina Benguigui (pourtant native de Lille).

Vous attendez bien entendu les bonnets d’ânes : Jean-Yves Le Drian, Victor Lurel, Pierre Moscovici, Philippe Martin (ministre depuis seulement quelques semaines) et Alain Vidalies (à part pour le conseil fédéral du Pas-de-Calais, mais ça ne compte pas) n’ont a priori pas mis les pieds dans la région.

Vous l’avez vu sur la carte, nous avons également mis les déplacements du Président de la République. François Hollande est venu pour le moment à quatre reprises (à Lille, Lens, Boulogne-sur-Mer, Dunkerque…), déplacements auxquels il convient d’ajouter celui de ce mardi à Denain. La région est là plutôt bien servie. Pour comparaison, sur les seize premiers mois de son exercice présidentiel, Nicolas Sarkozy était lui venu cinq fois (voir cette liste sur La Voix du Nord).

Plus de visites ministérielles qu’ailleurs ?

De mai 2012 à juillet 2013, on comptait une centaine de visites ministérielles et présidentielles selon les relevés des Préfectures de nos deux départements (les trois quarts pour le Nord, un quart pour le Pas-de-Calais). Nous avons demandé à d’autres grandes Préfectures de France leurs décomptes de visites ministérielles. Bilan parmi celles qui ont eu la gentillesse de nous répondre: du côté de la Haute-Garonne (Toulouse), on comptait 66 déplacements ministériels dans le même laps de temps, tandis qu’en Loire-Atlantique, on en était à 44. On vient donc bien un peu plus dans le Nord (effet de proximité oblige ?) que dans les autres départements. En revanche,  le Pas-de-Calais est lui à la traîne par rapport à ces deux Préfectures.

Proximité des ministres et des élus de terrain

Une donnée intéressante qui ne saute pas aux yeux sur la carte, mais qui se devine si on connaît les accointances des politiques locaux avec les ministres. En fait, plus votre député, maire ou autre est proche d’un ministre, plus il a de chances de l’accueillir dans sa ville. C’est le cas du faux paria du PS, Dominique Baert, qui a accueilli Manuel Valls, de Brigitte Bourguignon, député du littoral qui a invité Claude Bartolone (président de l’Assemblée Nationale) à ses voeux de début d’année et lors d’une visite des Carrières du Boulonnais par exemple, ou encore de Cécile Duflot qui s’est rendue à Loos-en-Gohelle, ville de l’écologiste François Caron. N’oublions pas non plus François Hollande qui est venu à Lens pour le Louvre-Lens et à Lille, pour des visites relativement logiques, mais qui s’est aussi déplacé à Boulogne-sur-Mer en juillet pour les Fêtes de la mer… un déplacement qui doit beaucoup à sa proximité avec Frédéric Cuvillier. Qui a dit que la politique n’était pas une histoire de potes ?

Des visites optimisées

Bon point pour finir sur les ministres. En général, ils ne se déplacent pas pour un seul et unique sujet, ou en profitent en tout cas pour montrer leurs bobines à plusieurs endroits. Exemples : en janvier, Manuel Valls enchaîne une réunion sur la Zone de Sécurité Prioritaire Tourcoing-Roubaix-Wattrelos, avant de se rendre à Lille Grand Palais pour le discours de clôture d’un Forum sur la cybercriminalité. Ou encore en novembre, Michel Sapin, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Formation professionnelle et du Dialogue social, a visité l’usine d’assemblage de vélos B’Twin, avant de signer les premiers emplois d’avenir dans le département du Nord. Ce mardi encore, on en a la preuve : les ministres accompagnant le Président ne pourront pas quitter le Nord juste après leur visite denaisienne. Peillon, Langevin et Fourneyron profiteront de leur journée pour visiter l’autre ville la plus pauvre de France : Roubaix. Une journée dont ils rêvaient tous les trois depuis leur plus tendre enfance…

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILY NORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture