L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Le zapping du samedi

CG 62 : Just a (c)leap from London*

Zapping Par | 28 septembre 2013

Le samedi, sur DailyNord, c’est désormais zapping. L’occasion de revenir sur la Base arrière des Jeux Olympiques dans le Pas-de-Calais et le nouveau dada du département : les célébrations de 14-18.

Singapour, le 6 juillet 2005, Paris pleure, le Pas-de-Calais rit. Le président du Département, Dominique Dupilet, a rapidement saisi l’opportunité que présente l’attribution des Jeux olympiques à Londres, le voisin d’en face. Son territoire sera tout simplement une base arrière de choix, ou le genre de décision qui ne s’applique pas la veille de l’événement. La stratégie est claire : le Pas-de-Calais doit devenir un grand stade avec structures sportives et hébergement d’une part, base de repli pour ceux (en l’occurrence les Londoniens) que le barnum sportif indisposent. Et cela donne ce clip « punchy » au montage nerveux, « optimistic » comme disent les Anglais, le plus grand terrain de sport pour les communicants et les entreprises du bâtiment.

Clip Pas-de-Calais 2012 par cgeneral62

Les jours d’après

Magnifique non ? Mais comme le dit ce vieil adage trônant dans toutes les salles des fêtes : c’est après le bal qu’on paie les musiciens. Bien exposé dans le clip, le stade couvert de Liévin paye le prix fort d’une longue fermeture pour cause de malfaçons et semble ne toujours pas en voir le bout (ce que confirme l’actualité du moment). Plus d’un an après l’événement, et malgré des recherches ardues, aucuns chiffres ne transpirent s’agissant du retour sur investissement. Finalement, il n’y a que DailyNord qui ait avancé des chiffres concrets. Mais pas forcément les plus glorieux (papier qui ne fut pas sans conséquences). Au final, nous n’avons trouvé que ce papier de La Semaine dans le Boulonnais  dans lequel Dominique Dupilet reconnaît du bout des lèvres que le pari touristique fut loin d’être une martingale, tout en insistant sur les promesses des équipements créés pour l’occasion. Seront-ils encore d’attaque si Paris décroche les Jeux de 2026 ?

14-18, l’autre olympiade

Les Jeux sont faits, la 1ère Guerre Mondiale impaire passe et gagne ? Après le tourisme en short, c’est le pèlerinage de la Mémoire qui aiguise les ambitions pas-de-calaisiennes, un gros gateau représentant quatre années de transhumances sur les lieux de batailles féroces et sanguinaires, dans les nombreux mausolées de la grande boucherie collective. C’est morbide mais ça chiffre. Pas sûr par contre que les clips de promo soient aussi sexy que pour les Jeux de Londres….

* « Dès maintenant Londres à votre porte », citation de Dominique Dupilet notifié à la sortie du clip.

Un peu plus de JO sur Dailynord : lire Jeux Olympiques de Londres : guerre de chefs en base arrière.

Pas de relâche pour draguer la clientèle anglaise

Après les Jeux, Londres et la clientèle anglaise demeurent un enjeu pour le Département. À lire ce très récent communiqué de presse (reproduit in extenso par respect pour ses rédacteurs. Et surtout parce que nous n’y étions pas…), l’opération reconquête des sujets de sa Majesté est amorcée. Y a plus qu’à…

Pas-de-Calais Tourisme séduit tour operateurs et presse au théâtre de Shakespeare à Londres

« Ce lundi 23 septembre, lors d’une soirée couronné de succès, Pas-de-Calais Tourisme et ses partenaires ont accueilli 36 décideurs et communicants britanniques au premier étage du prestigieux Shakespeare’s Globe, théâtre situé au bord de la Tamise à Londres.

Une étude de notoriété menée en début d’année a confirmé un manque de connaissance de notre destination auprès des professionnels du tourisme britanniques.
Parti de ce constat, Pas-de-Calais Tourisme a décidé de mener une stratégie de reconquête du marché en cohérence avec la stratégie marketing du Comité Régional de Tourisme en Grande-Bretagne.

Si la clientèle britannique reste en tête avec 49% des nuitées étrangères en hôtellerie et 43% en hôtellerie de plein air (étude CRT, INSEE), une baisse de fréquentation a néanmoins été enregistrée ces dernières années, notamment liée à la faiblesse de la livre sterling. Les tour opérateurs souhaitent développer de nouveaux produits à thèmes sur la destination, ce qui constitue un changement majeur de comportement.

Après l’ouverture du Louvre-Lens, la labélisation du Grand-Site des Deux-Caps, le classement UNESCO « Homme et Biosphère » du marais audomarois, c’est tout particulièrement le Centenaire de la Première Guerre mondiale qui intéresse les opérateurs pour attirer de nombreux visiteurs britanniques dans la région.

Parmi les invités, nous pouvons noter la présence de représentants de toutes les compagnies transmanche, de la British Guild of Travel Writers, de l’Association of British Tour Operators to France, et du Coach Tourism Council.

De grands supports comme the Daily Express, Bradt Travel Guides ou des magazines golfiques sont venus chercher des idées d’articles auprès des 12 représentants d’offices de tourisme et d’attractions du Département, de Nord Tourisme et du CRT. »

Y a plus qu’à…

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES MUNICIPALES 2020

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX MUNICIPALES 2020 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie