L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Le Beffroimètre de la semaine

DailyUne Par | 13 septembre 2013

CLASSEMENT HEBDOMADAIRE. Qui dit vendredi, dit BeffroiMètre. Cette semaine, entre nomination, mise en examen, exploit sportif, investissement et manifestation, le Beffroi ne sait plus à quel vent se vouer. Mais continue de mettre à l’honneur les personnalités qui ont fait l’actualité de la semaine.

 

Jean-Yves Grall arrive dans le beffroi

Ce cardiologue, qui était directeur général de la santé, devient directeur de l’agence régionale de santé Nord-Pas de Calais et succède à Daniel Lenoir, en fonction depuis 2010.

 

Steven Cohen s’exhibe hors du beffroi

L’artiste lillois originaire d’Afrique du sud a été mis en examen pour exhibitionnisme au cours d’un de ses spectacles donné à Paris.

 

Bruno Bonduelle plaide pour un seul beffroi dans la région

Nouveau gros pavé dans la mare pour Bruno Bonduelle. L’ex-président de la chambre de commerce Grand Lille nous rejoue son mai-68 dans un livre plaidoyer pour l’avenir de la région.

 

Marc Fiévet s’est fait spolier son beffroi

Il l’explique dans les colonnes de La Voix du Nord de lundi dernier : le film Gibraltar avec Gilles Lellouche et Tahar Rahim qui s’inspire de ce que l’homme a vécu (devenu aviseur pour les douanes à Gibraltar, il finit par purger onze ans de prison et se bat depuis pour faire reconnaître l’injustice) ne raconte pas vraiment son histoire.

 

Ils sont allés jusqu’en haut de leur beffroi

Claude Martin et Olivier Guermonprez, deux chefs d’entreprises, ont réussi à respectivement 53 et 43 ans de faire le tour du Mont-Blanc. Soit 300 kilomètres en près de 135 heures, au profit de l’association Etoile des neiges, contre la mucoviscidose.

 

François Pinault investit dans son beffroi

L’homme d’affaires amateur d’art ouvrira sa première résidence d’artistes de France à Lens, dans l’ancien presbytère d’une église, à quelques pas du Louvre-Lens.

 

Michel Ramery bien mal à l’aise sur son beffroi

Les fourches de la Confédération paysanne se sont levées au siège de l’entreprise de BTP Ramery, à Erquinghem-Lys, pour protester contre la construction d’un élevage de “mille vaches” dans la Somme.

 

 

 

 

 

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus