Lu, vu, entendu Par | 10H05 | 11 septembre 2013

A Dunkerque, Michel Delebarre est devenu super cumulard

Ce n’est pas tous les jours qu’un de nos élus du Nord-Pas-de-Calais décroche la place de premier dans l’Hexagone. Et pourtant, Michel Delebarre (PS), à la tête de Dunkerque, l’a fait ! Selon ce classement national de l’Express, son indice de cumul atteint 70, loin devant le 2e Jean Germain, sénateur-maire de Tours, avec un indice de 52. Il faut dire qu’avec ses trois mandats (maire de Dunkerque, sénateur mais aussi président de la Communauté urbaine) et ses 23 fonctions (dont 20 fonctions de président, carrément!), allant du conseil de surveillance du Centre hospitalier de Dunkerque jusqu’à a Société coopérative de production HLM Le Cottage en passant par Dunkerque Promotion,  Michel Delebarre fait office de champion !

1 Commentaire

  1. Edifiante réponse de Michel sur son blog… On dirait Balkany qui se défend d’avoir détourné du fric.

    Vive la féodalité moderne et bonjour aux électeurs gogos de Dunkerque qui, dans leur ignorance ou leur intérêt personnel, s’apprêtent sans nul doute à reconduire ce système pourri jusqu’à la moelle.

    Et au fait, le beau-fils de Michel avec un nom bizarre, là, il est prévu qu’il devienne président de quoi après 2014 ?

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là