L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Stade Pierre-Mauroy : Gros stade pour Grand Quinquin!

Basses Chroniques des Hauts de France Par | 22 juin 2013

BASSE CHRONIQUE. Ce vendredi, c’était le premier jour de l’été, la Fête de la musique et… la première béatification de feu Pierre Mauroy. Un feu à peine éteint que les pompiers de service du Grand Stade ont trouvé le naming qui leur fait (toujours) financièrement défaut. C’est le deuxième stade de la région en moins d’un an à être baptisé du nom d’un ancien édile-ministre (le stade Bollaert est devenu le stade Bollaert-Delelis le 29 septembre 2012). À ce train là, il n’y aura plus assez de stades de prestige pour honorer la mémoire de ces chers élus disparus. Ou alors il faut d’urgence planifier la construction de plusieurs enceintes d’au moins 40 000 places…

Le Grand Stade. Photos : Stéphane Dubromel.

Bon, il était de notoriété publique qu’André Delelis vouait un amour sans limites pour son Racing-club de Lens (on dit même que c’était la première information qu’il consultait fiévreusement en ouvrant le journal le matin). Mais il est tout autant de notoriété publique que du LOSC (comme le souligne Marc Prevost) Pierre Mauroy n’en avait strictement rien à foot (sauf lorsque les errements financiers du club devenaient embarassants pour la municipalité). S’il y avait un ministre franchement amoureux transit du LOSC, c’était Jacques Delors. Dommage pour le papa de Martine qu’il ne soit pas issu du serail nordiste. Et puis, il a toujours bon pied bon œil (mais plus bas, vous verrez que chez Dailynord on a le sens de l’anticipation). Qu’en pense-t-il là haut, le Pierrot ? Est-il flatté ou se demande-t-il si cette rapide postérité n’a pas servie à planquer vite fait quelques juteuses promesses sous le tapis ? Celui qu’on surnommait affectueusement Gros Quinquin n’est-il pas une déviation opportune sur la « feuille de route » que s’était assignée un Pierre De Saintignon ferme et déterminé lorsque Isidore Partouche clamait haut et fort la volonté de voir son nom apposé sur le Grand Stade contre monnaie sonnante et trébuchante ? Petit rappel de l’épisode :

Un jour le stade Borloo ?

Sans jouer avec le destin de ceux qui sont encore bien en vie (et on leur souhaite pour longtemps) ,on est en droit de se demander si cette manie de baptiser illico une enceinte sportive du nom d’un illustre politique tout juste disparu ne va pas tourner à la mode. Risquons nous à quelques hypothèses : le stade du Hainaut deviendra-t-il le stade Jean-Louis Borloo ? Le stade de La Libération laissera-t-il place à celui de Frédéric Cuvillier ? Marcel-Tribut à Dunkerque se transformera-t-il en stade Michel Delebarre (ou dans ce cas, ce sera plutôt l’Arena) ? On ne plaisante pas, tous ont été ministres. Bon, on vous l’accorde, pour Marc-Philippe Daubresse à Lambersart et Philippe Vasseur à Saint-Pol-sur-Ternoise, les stades municipaux ne sont pas à franchement parler des temples du sport régional. Ceci dit, tout cela est plutôt injuste pour les sportifs qui ont contribué à valoriser la région par leurs performances et exploits. Quelles miettes leur laissera-t-on ? Le Centre culturel Franck-Ribéry à Boulogne-sur-Mer ? Mouais. Notez que ça aurait de la « gueule » pour une exposition dédiée à Jean Dubuffet ou Picasso. Qu’importe après tout, c’est la suite qui annonce du sport. Car cette décision aussi rapide qu’un 100 mètres d’Usain Bolt ne devrait pas être sans suite, sans polémiques. Nous y reviendrons lundi, si le cœur vous en dit.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

1 Commentaire

  1. Eric Darques est déjà intervenu auprès des tribunaux pour dénoncer le choix d’Eiffage 108 millions plus cher que le projet Norpac qui répondait parfaitement au cahier des charges. Le jugement n’a pas encore été rendu. Aujourd hui nos politiques ont décidé en quelques minutes une dépense supplémentaire de 100 millions en renonçant au naming qui devait diminuer d’autant la charge publique. Avec le respect qui est dû à Pierre Mauroy je suis effaré de voir que des politiques peuvent ainsi en quelques minutes, en notre nom, nous imposer cette nouvelle énorme augmentation qui va nous priver de la réalisation d’ autres de nos besoins comme les transports en commun et les logements. Les politiques ont ils le droit de décider comme cela, en période de crise, alors qu on nous demande de plus en plus d’efforts? J’espère que Eric Darques intentera encore une action de défense des contribuables ou que notre gouvernement arrêtera cette décision injuste vis à vis des métropolitains et que même Pierre Mauroy n’ aurait pas voulu accepter. Et pour en rajouter une louche Mme Aubry nous annonce que le Conseil général et le Conseil Régional vont participer…. Toutes ces collectivités en double et triple emploi dépensent bien mal l’argent public. Le Nord PDC a besoin d école, de logements et de transports en commun et pas de stade à enrichir quelques profiteurs du foot business. Les Brésiliens sont dans la rue…. Il reste à espérer que les nordistes le seront bientôt pour remplacer ces politiques dont les actes sont en contradiction avec leurs discours!

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILY NORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture