L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Roland-Garros : Tsonga battu, Leconte est bon 25 ans plus tard !

Basses Chroniques des Hauts de France Par | 08 juin 2013

Sauf si vous revenez d’un long voyage en Laponie (où il faisait 31° la semaine dernière, véridique) il était quasi impossible d’échapper aux espoirs portés par Jo-Wilfried Tsonga pour une qualification française en finale du tournoi de Roland-Garros. Ce vendredi, l’Espagnol David Ferrer a très vite annihilé tout espoir aux supporters tricolores. Trente ans après, la succession de Yannick Noah est toujours ouverte. Mais avant de gagner, il faut déjà aller en finale, ce qui n’est plus arrivé depuis 25 ans avec le Lillérois Henri Leconte. Rappelons par ailleurs qu’il est le seul Nordiste vainqueur d’une coupe Davis. Les Basses Chroniques reviennent sur la finale de l’enfant terrible du tennis français qui, au delà d’une partie de tennis, fut par la suite loin d’être une partie de plaisir…

Quitte à froisser les fins connaisseurs de la petite balle jaune, lorsque Ferrer s’est emparé du deuxième set, il y avait déjà comme un parfum d’hallali. Dans le jour déclinant, l’Espagnol avait déjà les oreilles, la queue n’allait pas tarder à suivre. À 4 à 1 dans le 3e set même le public du central n’y croyait plus, à juste titre. Bref, en résumé, L’Équipe peut laisser au placard le ”60 millions de Tsonga” qu’elle devait être prête à dégainer en cas de succès du Manceau (clin d’œil au ”50 millions de Noah” de 1983 bien sûr), les publicitaires de France Télévision sont sans doute en train de se tailler les veines puisque la finale de dimanche est d’ores et déjà plombée par cette finale hispano-espagnole qui n’aura de grisant que si Ferrer bat Nadal. Surtout que le sublime Nadal-Djokovic de vendredi était certainement LE match de la quinzaine. Jo-Wilfried rejoint donc au cimetière des derniers demi-finalistes français Gaël Monfils (2008) Sébastien Grosjean (2001) Cédric Pioline (1998) et… Henri Leconte (1992). Dans la foulée, le Nordiste conserve donc son statut de dernier finaliste français, un quart de siècle plus tard.

Merci Sarkozy…

Il y a au moins un point commun entre Tsonga et ”Riton”, tous deux sont passés complètement à côté de leur rendez-vous, avec une belle branlée au bout. Le Nordiste n’a jamais caché avoir raté sa finale face à Mats Wilander (vainqueur 7-5, 6-2, 6-1). Il faut dire qu’il n’a pas été aidé, la veille un ami avocat de Leconte du nom de Nicolas Sarkozy lui demande s’il a prévu un discours… en cas de défaite ! De quoi tournebouler la préparation du bonhomme qui s’enfoncera un peu plus lors de son laïus d’après-match demeuré célèbre. « J’espère que vous avez compris mon jeu », cette phrase que n’a pas du tout… compris un public de Roland Garros qui lui fit bien savoir fut une totale injustice pour Leconte (c’est à cette époque que de mauvais esprits diront que la dernière syllabe de son nom est de trop…). Certes, l’inconstance chronique du joueur tenait presque de la marque de fabrique : capable d’un coup de génie avant d’envoyer la balle derrière les tribunes sur le point suivant. Mais c’est oublier que le Nordiste est considéré par les puristes comme l’un des joueurs les plus élégants et foudroyants de l’histoire du jeu (confère son chef-d’œuvre en 1/8e de finale contre Boris ”boum-boum” Becker  ). Tricard avec le public français, le tennismen sera en plus complètement ruiné ”grâce” à son ami Sarkozy qui, avant d’être président de la République s’était fait une spécialité pour faciliter l’exode fiscal des Français en Suisse comme le rappelle Rue 89. Une fois de plus, Riton pourra dire merci au maire de Neuilly : en 1997, il se retrouve aussi tondu qu’un mouton, au point, comme le rappelle le site « qu’il aura même droit à un appartement dans les HLM de Levallois-Perret, grâce aux bons soins du maire RPR Patrick Balkany ». Finalement, Tsonga a peut-être bien fait de perdre contre Ferrer…

«  On t’aime ! »

Et puis, Jo-Wilfried a encore quelques années devant lui Porte d’Auteuil. Henri Leconte s’était lui aussi incliné dans le dernier carré, deux ans avant sa funeste finale. Et pourtant. Au 3e tour, le Lillerois affronte un Brésilien, Cássio Motta, qui mène 6-1, 6-3, 6-5. Pendant le changement de côté, son entraîneur d’alors, Patrice Dominguez, parvient à lui faire parvenir un mot griffoné sur un morceau de papier. Dessus sont écrits ces simples mots : « on t’aime ». Leconte se lève de sa chaise, rejoint le court et gagne 7-6, 6-0, 6-0 ! C’est du Leconte pur jus. L’amour du public pour cet ultra sensible reviendra avec la victoire en coupe Davis en 1991, suivi de sa dernière demi-finale à Roland Garros l’année suivante. Rappelons que sa présence en 1992 tenait à une wild card (une invitation pour les non initiés). Du Riton dans le texte on vous dit ! De cette dernière épopée lui restera le surnom du « vengeur masqué » et en plus du statut du dernier finaliste français, celui du dernier vainqueur tricolore en double, c’était en 1984 avec Yannick Noah. Le chanteur de Saga Africa se cherche toujours un successeur, trente ans après, une paie ! C’est oublier qu’il a fallu attendre 37 ans avant que Noah ne succède à Marcel Bernard, natif de La Madeleine… Hé oui, le vainqueur du premier tournoi de Roland-Garros de l’après guerre était nordiste. Cette année là, Pierre Mauroy, 18 ans, prenait sa première carte à la SFIO.

Crédit photo : Maartmeester sur Commons Wikimedias

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus