L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Bilan de l’activité de nos députés : qui sont les bons élèves et les cancres de l’Assemblée ?

Réflexions Par | 12 juin 2013

POINT D’ETAPE. Dans quelques jours, nous fêterons la première année d’exercice de nos députés. Evidemment, DailyNord ne pouvait pas laisser passer une telle occasion. Nous nous sommes penchés sur le travail de nos législateurs. L’absentéisme, certes, mais aussi les propositions de lois et la participation active, font partie des critères. Députés du Nord – Pas-de-Calais, au rapport !

Pour qui le bonnet d'âne chez les députés nordistes ? Photo : The Dark Echidna (*)

Article réalisé par Damien Grelle.

Notre méthode de classement

En partant des sites assemblée-nationale.fr et nosdéputés.fr et de leurs publications en date du 30 mai 2013, nous avons établi un classement des députés sur la somme du nombre du nombre de semaines de présence en séances, dans l’Hémicycle et en commission. Le tableau récapitulatif est consultable à la fin de l’article. Le premier est donc celui qui a été le plus présent en commission et dans l’Hémicycle. En attendant, quelques commentaires sur ce tableau.

Présence en commission et en hémicycle : Fasquelle, Cottel et Linkenheld font le trio de tête

On parle donc ici de présence au travail. And the winner is… Daniel Fasquelle qui totalise, entre hémicycle et commissions, 138 pointages. Jean-Jacques Cottel prend la seconde place (115 présences) suivi par Audrey Linkenheld (103 présences). A noter : ces deux derniers députés sont dans leur première année d’exercice.

Du côté des mauvais élèves, on retrouve un habitué de l’absentéisme : François-Xavier Villain (28 présences cumulées). Il est accompagné par Guy Delcourt (24 présences) et Jean-Louis Borloo (16 présences).

Sur les 33 représentants de notre belle région, 6 d’entre-eux sont dans le top 100 des députés. Le premier régional, Daniel Fasquelle, est même dans le top 10 national (8ème). Il est d’ailleurs le seul représentant du groupe UMP dans le haut du tableau, suivi par cinq députés du groupe SRC (4 PS et 1 DVG).

Les interventions en commissions : Yves Durand dépasse Daniel Fasquelle

Les députés sont divisés en groupes de travail qui planchent, en commissions, sur des projets de lois. Le principe consiste à auditionner tel ministre ou tel expert afin de mieux cerner un sujet d’étude. C’est là l’occasion pour l’élu de faire inscrire des doléances qui profiteront aux citoyens de la circonscription et aux autres.

Avec 336 interventions lors des commissions, Yves Durand dépasse cette fois l’élève Fasquelle (246 interventions) et la non moins brillante Audrey Linkenheld (145). Ex-aequos dans cette catégorie, François-Xavier Villain, Jean-Louis Borloo et Stéphane Saint-André avec un zéro pointé au 30 mai.

Les interventions en hémicycle : Yves Durand encore recordman

Avec 206 prises de paroles sur la seule journée du 1er octobre,  Daniel Fasquelle avait à cœur de s’exprimer sur la tarification progressive de l’énergie. C’est la refondation de l’école qui a inspiré Yves Durand, pourtant d’ordinaire silencieux. En cinq jours, deux en février et trois en mars, il se sera exprimé 780 fois sur le sujet. Mais on ne l’a pas beaucoup entendu le reste de l’année dans l’Hémicycle. Peut-être avait-il besoin de souffler ?

Toujours concernant les prises de paroles dans l’Hémicycle, intéressons-nous aux interventions courtes. Avec moins de 20 mots, elles donnent lieu à des comptabilisations records de prises de parole. Mais sans pour autant être très pertinentes…

Gérald Darmanin (572) et Bernard Roman (484) sont exemplaires sur la question, Ça va du ‘Eh oui’ au ‘Pas M. Mandon’ en passant par le simple ‘oui’ ou le ‘je ne suis pas d’accord’. Pas sûr que cela enrichisse vraiment les débats…

Propositions de lois : aucune venant de la majorité, Jean-Jacques Candelier en champion

Au moins c’est clair : aucune proposition de loi écrite n’a été déposée par un membre de la majorité qui, par politesse sans doute, laisse ce travail au gouvernement. L’UMP et le PCF se partagent donc le travail et Jean-Jacques Candelier fait honneur à son parti avec 25 propositions, suivi de Daniel Fasquelle (16) et de Gérald Darmanin (8). L’opposition silencieuse est toutefois représentée ici par Sébastien Huyghe, Marc-Philippe Daubresse et François-Xavier Villain qui n’ont rien déposé à ce jour.

Les amendements : Jean-Pierre Decool, signataire en série !

L’amendement, un outil qui ridiculise parfois le débat démocratique. La preuve avec le mariage pour tous avec plus de… 5300 amendements ! Sur ce point, Jean-Pierre Decool explose les compteurs avec 1645 signatures.

Le 18 avril, il signe prés de 150 amendements qui se rapportent tous au même texte alors qu’un seul détaillant l’ensemble des doléances modificatives aurait suffit.

Dans la seule journée du 2 avril, Marc Dolez n’a pas été avare de signatures (219), suivi par ailleurs par Jean-Jacques Candelier . Nos deux députés de la gauche de la gauche participaient au débat sur la sécurisation de l’emploi.

Questions écrites au gouvernement : Jean-Jacques Candelier devant Gérald Darmanin

Au niveau des questions écrites au gouvernement, Jean-Jacques Candelier a rédigé en une année 673 courriers et que Gérald Darmanin aura pris 577 fois la plume.

Avec respectivement 23 et 16 semaines de présence à l’Assemblée Nationale, on aurait pu penser que  Marc-Philippe Daubresse et Jean-Louis Borloo avaient le temps de remonter les soucis de terrain.  Il n’en est rien à priori si on en juge par l’absence de questions écrites.

Jean-Louis Borloo, le champion du mercredi !

Le mercredi, après-midi télé-diffusée, est idéal quand on souhaite soigner son image. Voilà enfin Jean-Louis Borloo en tête de tableau avec 7 questions orales lors des séances télévisées du mercredi et tout de même 82 interventions longues retenues en hémicycle. Sa fonction de président de groupe facilite-t-elle les prises de parole ?

Est-ce par timidité ou manque d’inspiration que Yann Capet, pourtant régulièrement présent n’a interpellé aucun ministre ?

Et maintenant, un classement par équipe ?

Nous avons fait la moyenne des présences en séances et en commissions pour classer les quatre groupes politiques représentés dans notre région. Pour mémoire, l’activité moyenne nationale est de 71.43 points.

Le groupe SRC prend la tête avec 78.70 pts, l’UMP et le GDR sont au coude à coude avec respectivement 65.57 et 65.67 pts, sous la moyenne nationale… L’UDI est à la traine avec 38.33 pts et cela aurait pu être bien pire si Francis Vercamer n’avait pas sauvé les meubles. Mais forcément, avec Jean-Louis Borloo et François-Xavier Villain dans ses rangs, c’était difficile…

 Le tableau récapitulatif

Pour lire le tableau, ouvrez-le dans une nouvelle fenêtre. En cas de difficultés,  cliquez ici pour le PDF. et ici pour le tableau en JPG (pour les utilisateurs de Chrome).

(*) Photo de Une et Texte : The Dark Echidna

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILY NORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture