Petite histoire Par | 07H42 | 27 juin 2013

Portraits de grands maires : Jean-Louis Borloo, père et maire du nouveau Valenciennes

HISTOIRE DES MUNICIPALES. Valenciennes, c’est Borloo. Et Borloo s’est fait à Valenciennes. Pendant treize ans, l’ancien ministre de la ville fut maire de la capitale du Hainaut.  Nul doute que le capital valenciennois du député du Nord n’est pas encore épuisé. Retour sur une trajectoire très politique pour un élu qui se voulut longtemps a-politique, dans notre série sur les maires marquants de la région, à l’approche des Municipales (relire également Notebart ou la chute de la maison Arthur ;Léonce Deprez ou l’impossible passe de sept).

Et oui, un jour, Jean-Louis Borloo fut réellement maire de Valenciennes. Crédit photo : capture d’écran vidéo France 3, sur le site de l’INA.

Politiquement, le borlooïsme existe. Quelque part au centre. L’ancien ministre de la ville ajoute une pierre à l’histoire compliquée d’un phénomène politique difficile à classer. Mais l’emprise de Jean-Louis Borloo, ce maître es consensus, se vérifie également sur ses collègues de la classe politique. Ils sont nombreux à se réclamer de l’ancien ministre de la ville dont ils jalousent l’aura médiatique et la capacité à attirer les feux de la rampe. Peut-être plus à gauche qu’à droite. L’effet chef de parti n’explique pas tout. Comme une sorte d’emprise subliminale. Martine Aubry, qui ne passe pas pour un coeur d’amadou, lui voue un réel respect que l’on peut deviner réciproque. Même si la politique reprend toujours ses droits, le bilan valenciennois de Borloo fait des envieux. Discutez avec un maire de la région, il vous dira rapidement : “On a pas eu la chance d’avoir un Borloo.” , “Regardez comme Borloo a transformé sa ville“, etc…  Celui qui avait allumé le feu pendant les régionales de 1992, autant dans son propre camp naturel de la droite que dans celui d’en face, semble désormais rassembler un maximum de suffrages chez ses coreligionnaires élus. Pardi ! Il ne démérite pas plus qu’un autre et il caracole dans les sondages. Forcément, il attire. 

Cet extrait vous est offert par DailyNord. Pour lire l'intégralité de l'article, il faut vous abonner (5 euros par mois) : pour vous abonner, cliquez ici.

Si vous êtes déjà abonné, vous pouvez vous identifier par ici :

Pour toute question concernant l'abonnement (tarifs, fonctionnement, comment faire si je suis une collectivité, etc), n'hésitez pas à nous écrire à abonnement(at)dailynord.fr

 

A relire sur DailyNord :

Portrait de “grands maires” : Notebart ou la chute de la maison Arthur

Portraits de “grands” maires : Léonce Deprez ou l’impossible passe de sept

Tous les articles consacrés aux Municipales 2014 sur cette page.

1 Commentaire

  1. Bel hommage à un grand Monsieur! JLB les valenciennois t’aiment!

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là