L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Petit Futé, Routard, Guide Vert : on a lu et comparé les guides de voyages sur le Nord – Pas-de-Calais

Réflexions Par | 26 juin 2013

BONNES LECTURES. Guide Vert, Guide du Routard, Petit Futé. Certainement les guides de voyages les plus connus en France (hors Lonely Planet). Tous trois ont une édition consacrée au Nord – Pas-de-Calais (*). Pour toi, futur touriste, qui va débarquer dans la région en masse cet été, et pour toi, lecteur nordiste qui te demande si tu peux y trouver des bons plans, nous avons comparé les ouvrages. 

Subjectivité comprise.

Qui a la plus belle couverture ?

Exit déjà la Une du Petit Futé avec une couverture consacrée au château de Pierrefonds. Normal, c’est un spécial Nord – Pas-de-Calais/Picardie. On départage donc les deux autres. Celle du Routard est pas mal, peut-être la moins convenue et ringarde, mais les «bons plans ch’tis», ça fait un peu cliché. Celle du Guide Vert est visuellement la plus sympa, mais plus classique. Prise à Dunkerque, elle donne une autre image de la région et de la cité de Michel Delebarre… Bon, avec un ciel bleu…

La présentation la moins “cliché”

Dans un guide ce qui compte, ce sont les premières lignes, et la présentation de la région. Commençons par le Routard : le guide quadragénaire offre une présentation de la région détaillée. Simplement, l’emphase, caractéristique de ses multiples éditions, est un peu irritante pour le Nordiste. Du genre :

“S’il est une région qui peut avoir envie de laisser éclater sa joie de vivre à travers ses fêtes et ses carnavals, pleurer de rire en se voyant sur grand écran, enfin reconnue par l’Europe entière ou être fière d’accueillir aujourd’hui quelques-uns de plus beaux musées de France, c’est bien la région Nord – Pas-de-Calais… Et comble de l’injustice, le Nord – Pas-de-Calais, est, en plus, victime des clichés. Victimes des images déformées par ceux et celles qui ne connaissent pas le Grand Nord. Qui n’en savent que par ouï dire (…) Quant à la chaleur humaine, les gens du Nord brûlent.»

Question : c’est Daniel Percheron qui a écrit les phrases d’intro ?

Dans le Petit Futé, on est plus objectif, même si, ça reste un peu succint. Deux-trois phrases pour l’exemple :

« Avec ses 1 600 heures de soleil par an, la Picardie et le Nord – Pas-de-Calais n’ont pas à rougir des moyennes parisiennes. »

« Les terrils sont rehabilités, le meilleur exemple demeurant la piste de ski artificielle de Noeux-les-Mines » (qui ne marche pas, mais ça, c’est un autre débat, Ndlr)

« La région attire de nouveaux publics et les touristes se jouent désormais des clichés véhiculés sur notre Nord.»

Passons au Guide Vert qui donne tout de suite le ton :

« Météo : climat océanique près du littoral, se dégradant à mesure que l’on pénètre dans les terres. Une région au ciel souvent gris et bas, à la pluviométrie élevée et aux hivers qui n’en finissent pas.»

Ça donne envie… Bon, à part cet impair, le reste de la présentation est plutôt intéressant, entre tonalité mesurée et informations.

Les immanquables

Encore une fois, en faisant un guide sur cinq départements, le Petit Futé est bref sur les immanquables. Dans le Nord, la Vieille Bourse à Lille, la Grand’Place toujours dans la capitale des Flandres, le Centre Minier de Lewarde, ça se tient. Etrœungt dans l’Avesnois complète la sélection : audacieux car plutôt méconnu. Pour le Pas-de-Calais, les beffrois, le marais audomarois, le basisn minier, les deux caps et les places d’Arras font partie du casting… classique.

Côté Routard, les coups de coeurs sont plus nombreux. Classiques toujours (Vieux Lille, La Piscine, Braderie de Lille, cimetières militaires, etc.). Mention spéciale  pour avoir mis en avant la yourte de Rubrouck et les jardins méconnus du Ternois… placés malencontreusement dans le département du Nord et qui renvoient au Parc Naturel de l’Avesnois… Oups,  coquille ?!

Du côté du Guide Vert, c’est un classement sur une carte qui permet de voir les essentiels de la région. Bon, autant l’avouer tout de suite, seul Lille vaut le voyage avec trois étoiles. Arras, Dunkerque (ça se discute…), Bergues, Boulogne-sur-Mer, Le Touquet, Saint-Omer méritent un détour. La Côte d’Opale, Notre-Dame-de-Lorette, Villeneuve-d’Ascq, Douai, Bavay, sont jugés intéressants. Lens est juste «à voir». Et le Louvre-Lens s’étranglent nos édiles ?!

 Le plus complet

210 pages dans le Petit Futé consacrées à la région, forcément, ça fait moins d’infos que les concurrents. D’autant que c’est souvent très bref. Avec 406 pages, sans photos, Le Routard est certainement le plus complet. Avec un peu moins de 400 pages, le Guide Vert suit. Sa mise en page, plus aérée, donne certainement moins d’infos… mais fait une sélection peut-être plus claire.

Le plus agréable à lire

Avis tout à fait subjectif. Préférence pour le Guide Vert, justement à la mise en page aérée, puis des photos. Entre le Routard et le Petit Futé, c’est kif-kif.

Le plus honnête

Vous vous doutez que nous n’avons pas comparé toutes les infos. Dans nos recherches, nous avons tout de même jeté un coup d’oeil du côté du Touquet. Bonne pioche : le Guide du Routard parle de front de mer «affreusement bétonné», tout comme le Guide Vert qui souligne que les villas rétros font oublier les immeubles du front de mer. Le Petit Futé en revanche a une vision bien à lui de la station chère à Daniel Fasquelle : « Le front de mer vaut le détour à lui seul lorsque le ciel est dégagé et que l’on veut admirer l’inoubliable spectacle de la mer». C’est vrai que dans ce sens-là, en zappant l’Aqualud… Mais de là à conseiller la balade…

Les propositions de restaurants

Trouver une adresse où manger ou dormir, l’un des points forts des guides… Ben finalement, ce n’est pas sûr, et c’est le gros bémol, niveau restauration justement.

On ne citera pas la ville (car cela viserait directement le restaurant), mais le Routard et le Petit Futé nous font part d’une bonne adresse… qui franchement est à vous convaincre de filer chez McDonald’s… Y-ont-ils vraiment déjeuné ou dîné dernièrement ?

Autre comparaison, les restaurants lillois. Plusieurs adresses reviennent dans les trois guides… et certaines nous ont laissé pantois. On a donc demandé à une journaliste spécialisée en gastronomie, Marie-Laure Fréchet (Atabula), son avis. Assez tranché : “hétéroclite, et pas au goût du jour avec quelques adresses vraiment étonnantes… ou à fuir ! Très touristique finalement“, juge-t-elle, précisant que le Routard a la meilleure sélection. C’est bien l’impression que nous avions.

Originalité et intérêt des visites

Difficile d’établir une vérité… chaque guide présente nombre d’informations. On a donc essayé de voir  qui avait repéré le Musée de la Vie Frontalière à Godewaersvelde, exemple même du petit musée sympa, rare sur la frontière, mais relativement méconnu : bonne pioche pour le Routard et pour le Guide Vert. Rien dans le Petit Futé. Autre tentative en regardant ce qu’ils proposent à Denain, pas la ville la plus excitante du Nord – Pas-de-Calais : des visites de cité pour le Guide Vert, où l’on apprend que c’est ici que Zola a trouvé son inspiration pour Germinal, le Musée municipal et le musée de la Résistance pour le Guide du Routard, le même ainsi qu’un Musée du Chemin de fer que nous ne connaissions pas pour le Petit Futé.

Grosso modo, à la lecture des trois, chaque Nordiste peut découvrir des endroits méconnus. Petit bonus également pour le Guide Vert : l’escapade dans le Kent voisin, proposée à la fin de l’ouvrage.

Notre avis final

DailyNord, prescripteur d’achat ? Allez, soyons fous. Honnêtement, on vous conseille le Guide du Routard et le Guide Vert. Le premier pour ses infos, vraiment très nombreuses, mais avec un ton parfois trop enjoué. Le second pour sa mise en page plus agréable, ses explications détaillées. Le Petit Futé est en deça : essentiellement parce qu’il englobe la Picardie et survole donc plus les informations du Nord – Pas-de-Calais.

En général, nous qui cherchions la petite bête, avons été plutôt déçus : pas d’erreurs particulières, ni de lieux trop survendus. Bémol quand même sur le choix de restaurants qui nous a vraiment laissé… sur notre faim !

(*) L’édition du Petit Futé date de l’an dernier. Les deux autres sont sortis cette année.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

4 Commentaires

  1. Je recommende vivement le Bradt guide pour Lille http://www.bradtguides.com/Book/147/Lille.html .Bradt est specialisé dans les destinations exotiques (Somaliland, Mozambique, Cameroun), donc faire un guide sur Lille est un peu surprenant, mais honnêtement c’est le meilleur que j’ai vu/lu. Vous pouvez même contacter l’auteur via email pour lui faire part de vos commentaires et lui refiler les bons plans. Malheureusement pas disponible en français 🙁

  2. C’est peut-être un détail pour certains, mais ce qui serait intéressant de comparer, ce sont les conditions de réalisation de ces guides. Le petit F. par exemple exploite sans vergogne des rédacteurs payés au lance-pierre et avec des mois et des mois de retard, des gens souvent en situation de précarité qui de surcroit doivent systématiquement avancer les frais qui leur permettront de faire leur travail… Cela s’appelle tout simplement de l’exploitation, et c’est totalement obscène quand on voit leurs locaux à Paris et qu’on imagine le salaire de celle qui vous engueule quand vous réclamez des impayés…
    Il ne faut pas se leurrer, certains de ces guides sont aussi des espaces publicitaires et ne s’embarrassent pas de distinguer rédactionnel et publications tarifées. C’est de l’arnaque pour tout le monde, sauf pour le guide et le restaurateur véreux…

  3. C’est bien ce qu’on imagine quand on feuillette les “almanachs” du Petit F: ça semble vraiment financé par les commerçes qui y figurent!

  4. Pour nous il n’y a pas de dilemme…. Le Petit Futé est à éviter ABSOLUMENT.
    Il faudrait des pages pour l’expliquer, pour se rendre compte des “accords entre amis”, la casse de bons établissements et la sanctification de bouis-bouis.
    Trop de “copains” à protéger, trop d’avis défavorables éliminés d’un revers de main dédaigneux.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILY NORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture