L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Le RC Lens sous contrôle azéri : “L’image du club n’est pas faite par ses dirigeants, mais par son public”

Réflexions Par | 18 juin 2013

FOOTBALL. Et Gervais Martel revient dans la danse. L’emblématique président du RC Lens, écarté en juillet dernier par le Crédit Agricole Nord de France, est en train de signer un retour tonitruant pour reprendre les rênes du club, avec la participation de  Hafiz Mammadov, fondateur du Baghlan group, en Azerbaïdjan. Pour essayer d’y voir plus clair, entretien avec le journaliste spécialiste du RC Lens, Benoît Dequevauviller.

Gervais Martel revient en force. Dessin : Ray Clid.

DailyNord : Etes-vous surpris du retour de Gervais Martel au premier plan ?

Benoît Dequevauviller : Non, pas du tout.Ça ne me surprend pas parce que le 2 juillet 2012, au moment où le numéro 2 du Crédit Agricole Nord de France, Michel Faroux, lui demande de rendre ses mandats, Gervais Martel lui a dit : “Je reviendrai“. Connaissant le bonhomme, sa ténacité et son implication depuis 23 ans dans le RC Lens, je savais donc qu’il mettrait tout en oeuvre pour revenir sur le devant de la scène. On ne savait pas avec qui…

Où trouver des capitaux dans la Vieille Europe ?

DailyNord : Et justement, que son principal financeur vienne d’Azerbaïdjan, est-ce étonnant ?

Benoît Dequevauviller : Non plus. Pour une simple et bonne raison : aujourd’hui, on ne trouve plus de capitaux dans la Vieille Europe pour le football. Enfin, pour jouer les premiers rôles. On le voit avec tous les clubs rachetés ces dernières années, l’argent vient d’entrepreneurs de pays du Moyen-Orient ou d’ex-URSS qui ont fait fortune dans le gaz ou le pétrole. Aller chercher de l’argent en Azerbaïdjan était une solution évidente pour Gervais Martel. En Europe, à quelques exceptions près, comme le Bayern Munich qui a bâti une stratégie à long terme, il est difficile de se maintenir au haut niveau sans apport de ces pays-là. Regardez l’Olympique de Marseille et l’Olympique Lyonnais, qui sont à la peine financièrement…

DailyNord : Si Hafiz Mammadov prête de l’argent à Gervais Martel ou investit directement dans le RC Lens, on se doute qu’il aura un droit de regard sur le club…

Benoît Dequevauviller : Bien sûr, c’est probable. Après, ça fait partie d’une stratégie globale. Il  a investi dans plusieurs clubs, l’Athletico Madrid, le FC Porto. La stratégie se dévoilera certainement plus clairement dans les prochains mois (*), mais une chose est sûre : l’Azerbaïdjan veut bâtir une équipe nationale compétitive. En investissant dans le RC Lens, on verra certainement quelques joueurs azeri se former à la Gaillette et s’aguerrir au RC Lens. Après, attention quand même : Mammadov n’investit pas 200 millions d’euros, comme on peut le voir à Monaco. On évoque “seulement” une vingtaine de millions d’euros.

DailyNord : Suffisant pour remonter en Ligue 1 dès la fin de la saison ?

Benoît Dequevauviller : Suffisant pour rebâtir un projet. C’est une somme importante quand vous voyez la moyenne des budgets des clubs de Ligue 2.

DailyNord : Peut-on espérer que le RC Lens devienne le futur PSG ou Monaco ?

Benoît Dequevauviller : Difficile de se projeter si loin. En tout cas, Lens peut repartir sur de bonnes bases. Et vu les finances de Mammadov, on peut présumer qu’en cas de remontée en Ligue 1, le RC Lens pourrait lutter avec de bonnes armes financières.

Antoine Sibierski pas à la fête

Première victime du retour de Gervais Martel : Antoine Sibierski, le directeur sportif du RC Lens. La nouvelle a été officialisée hier, mais L’Equipe l’annonçait déjà samedi. Décidément des jours sombres pour l’ancien Lillois et Lensois : en fin de semaine dernière, il était mis en cause par Médiapart. Soupçons d’évasion fiscale (en savoir plus via France 3).

“Le pétrole va rendre au charbon”

DailyNord : Certains s’interrogent sur la provenance des fonds de Mammadov.  N’y-a-t-il pas un côté gênant d’accepter cet argent ?

Benoît Dequevauviller :  Aujourd’hui, si tu es amateur de foot, mais que tu n’as pas d’argent, tu vas jouer avec tes copains le dimanche… Nous sommes dans un monde de libre-échange : si le Crédit Agricole a estimé que ce n’est pas de l’argent sale, pourquoi ne pas l’accepter ? C’est mérité pour le Bassin Minier. Et voir le pétrole rendre un peu au charbon, c’est pas mal, non ? Moi, je ne veux pas faire de délit de sale gueule : Mammadov était peut-être au bon endroit au bon moment, il est peut-être plus malin. S’il y a des doutes sur son argent, c’est aux organismes de contrôles de flux financiers d’intervenir.

DailyNord : Mais quand on décrit le RC Lens comme un club aux valeurs populaires,  l’apport en masse de cet argent est tout de même paradoxal ?

Benoît Dequevauviller : L’image du RC Lens n’est pas faite par ses dirigeants, mais par son public. Alors que l’argent vienne d’Aix-Noulette, Trifouilly-les-Oies ou de l’Azerbaïdjan, où est le problème ? Le club repose sur l’identité de ses supporters, non pas sur ses dirigeants, investisseurs, ni même sur les entraîneurs qui ne tiennent pas plus de deux ans ou les joueurs qui sont devenus des mercenaires… Alors, si un peu d’argent arrive pour bâtir un projet sportif, que ça fait revenir des partenaires qui ont déserté, ça peut au contraire renforcer l’identité populaire du RC Lens. Et ramener les gens au stade Bollaert, qui était plutôt morose cette année…

DailyNord : Clin d’oeil du destin, pendant ce temps, le LOSC entame lui sa période de vaches maigres… Qu’est-ce que ça vous inspire ?

Benoît Dequevauviller : Le LOSC a eu quelques joueurs issus d’une génération extraordinaire et un peu de chance. Je pense que les dirigeants ont commis les mêmes erreurs que Lens en 2003-2004 : augmenter les salaires et se laisser griser par les titres. D’où le retour de bâton. Nicollin, le président de Montpellier, a été plus intelligent : l’an dernier (quand le club a été champion), il a déclaré qu’il ne ferait pas comme son copain Gervais au début des années 2000 en augmentant les salaires. Résultat, Montpellier a retrouvé sa place – normale – après une année extraordinaire.

 (*) Dans L’Equipe de samedi, on évoque aussi l’intérêt de l’Azerbaïdjan pour une antenne du Louvre, qui pourrait expliquer en partie cette arrivée à Lens.

Benoît Dequevauviller est l’auteur de plusieurs livres sur le RC Lens disponibles aux éditions Les Lumières de Lille. Un nouvel opus est d’ailleurs en préparation pour une parution à la fin du mois d’août.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

2 Commentaires

  1. bonjour
    c est totatlement faux en ce qui concerne l identite , car un entraineur comme eric sikora represente totalement le racing qui mieux que lui pour representer ( papin mdr ) et ce qui est des dirigeant c est la aussi totalement faux car beaucoup aime le racing est ne sont pas la pour l argent tel que arsene , auchart ,senac , delattre , c est vraiment leurs faire affront

  2. Penible ce pseudo journaliste chargé d’ecrire à la gloire de Martel. Le RC Lens est fini puisque financé par l’argent d’un gangster. Ces jeremiades constantes à propos du foot sont lassantes. La seule chose qui compte c’est d’eviter que les delires de Percheron pour Bollaert ( combien de millions € encore de nos impôts pour financer les friqués du foot lensois ? ) . Si Monsieur Machinov a tant d’argent pourquoi ce ” journaliste” ne lui demanderait de financer Bollaert et sa nième renovation ? Pourquoi l’argent des pauvres doit il financer les lubies des milliardaires et des gangsters du petrole ? En Angleterre, les milliardaires financent les stades et pas en France. Voilà de quoi s’etonner n’est ce pas M “le journaliste” specialiste du RC Lens ?

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus