L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Devoirs de vacances

Basses Chroniques des Hauts de France Par | 29 juin 2013

FIN DE SAISON. C’est la quille pour les Basses Chroniques et pour la population en général. Vacances, j’oublie tout ? Mouais, ça reste à prouver. Heureusement que les gens du Nord ont dans le cœur le soleil qu’ils n’ont pas dehors, c’est assez pratique ces temps ci. De Mandela au Tour de France, du foot au Louvre-Lens en passant par le bus des filles des mines et les professionnels du tourisme, dernier tour d’horizon de notre actu avant d’appliquer le principe de Voltaire : « J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé ! ».

À l’heure où ces lignes prennent formes, la planète prend toujours le pouls de Nelson Mandela. Jusqu’à son dernier souffle, on ne nous laissera pas en vacances, pas un tour d’horloge de la grande aiguille sans qu’un bulletin, qu’on ne peut qualifier de santé, n’informe la planète de l’état du Grand homme. Et dire que tout le monde s’accorde à ce qu’on ne lui inflige pas un acharnement thérapeutique… Par contre sur le plan médiatique, on nous a prescrit un traitement de cheval, même le court du dow-jones ne revient pas autant en boucle. Pourquoi cette fébrilité ? Y aurait-il un grand stade à baptiser d’urgence à Prétoria ou au Cap… ? S’agissant de grand stade, les vacances sont synonymes de reprise du boulot pour nos footeux. Nos trois clubs majeurs vivent une nette transition qui n’a rien à voir avec « Plus belle la vie » mais qui sera indubitablement un des feuilletons de l’été. VAFC, le plus humble et le plus discret du trio, ne jouera pas à la cigale même s’il fait beau. L’entraîneur, Daniel Sanchez, sait qu’il devra recruter très malin pour être en phase avec le porte-monnaie vide de son président. Côté LOSC, on a changé l’entraîneur, pas ses initiales. René Girard va avoir la lourde charge de faire oublier Rudi Garcia, parti dans les légions romaines. Le défi s’annonce coriace : conserver une équipe en haut de tableau tout en menant une politique d’austérité (le transfert récent de Dimitri Payet en est l’illustration). Enfin, le RC Lens sera sans doute celui qui laissera le moins de vacances à l’actu. Relégué en National jusque la reprise officielle du club par le tandem Martel-Mammadov,entraîné par l’ex-Valenciennois Antoine Kombouaré, le club artésien doit -juré, promis- opérer à un important recrutement.L’été lensois sera celui des promesses. Seront-elles tenues ? Ça, ce sera plutôt le feuilleton de la rentrée.

Vacances très studieuses pour Cédric Vasseur

Nos maires et conseils municipaux ont tout intérêt à savourer cette période et faire le plein d’énergie. Les municipales 2014, c’est demain. S’il est prématuré de savoir où le sang risque de couler,certains fourbissent déjà leurs armes à Arras et  Dunkerque. Alors que le Tour de France célèbre aujourd’hui sa centième en Corse, la cent-unième est déjà en gestation et il semble acquis qu’après l’Île de Beauté, ce soit Lille tout court qui profite du passage des coureurs l’an prochain.La Grande Boucle ne passe pas cette année chez nous mais le Nord sera présent sur nos écrans ces trois premières semaines de juillet. Atteint d’une crise tardive d’EPO, Laurent Jalabert en est quitte à déclarer forfait, laissant la place de consultant technique sur France Télévisions à Cédric Vasseur. Le Tour de retour chez nous l’an prochain, c’est une bonne nouvelle pour les professionnels du tourisme qui n’ont pas été à la fête l’an dernier déjà. C’est bizarre, on nous avait pourtant promis que l’opération base arrière des Jeux Olympiques de Londres allait attirer, entre autres, les fuyards londoniens de la chose sportive comme les adeptes du citius altius fortius n’ayant pas les moyens de s’héberger dans la « City ». Il sera intéressant de faire la comparaison entre notre tourisme millésime 2013 et celui de 2012. Orphelin du plus grand spectacle gratuit du monde, les Nordistes profiteront sans doute de la gratuité du Louvre-Lens pour faire exploser le score d’affluence pour sa première année d’exploitation. Sinon, au vu des prévisions météo calamiteuses pour cet été, la piste de ski de Nœux-les-Mines connaîtra peut-être un nouvel engouement… Enfin, c’est le début des vacances pour beaucoup mais aussi l’aube des tracas pour d’autres, le bus des « filles du bassin minier » a fait son dernier voyage ce vendredi. Elles auront l’été pour passer le permis après tout. Encore faut-il qu’elles en aient les moyens ! La rentrée sociale arrivera suffisament vite, gageons toutefois que cette trêve des confiseurs ne sera pas non plus celle des marchands de glace, parce que même s’il est gratuit, le moindre rayon de soleil vaudra son pesant d’or.

Bonnes vacances quand même.

Image de Une : capture d’écran d’un Cahier de Vacances…

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus