L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Revue d’actu : du Coronavirus à la météo, en passant par la grève de Transpole, mai, un mois morose

Tri sélectif Par | 31 mai 2013

RETOUR SUR MAI. Vous aviez remarqué que DailyNord ne vous a pas encore fait un seul papier sur la météo ? La revue d’actu permet de rattraper en partie cet oubli volontaire. Car le mois de mai n’a pas été morose que dans le ciel. La preuve à travers une sélection d’actualités des trente-et-un derniers jours. 

Météo "pourrie" sur le Nord - Pas-de-Calais, ces jours-ci. Morose comme la revue d'actu de mai ? Photo : Stéphane Dubromel.

« Dis maman, quand est-ce qu’il fait beau ?» Ben, ce n’est pas encore pour tout de suite. La météo a occupé les conversations, mais également les journaux. Un mois de mai avec des températures autour de 10 degrés, on n’avait pas vu ça depuis un bout de temps. Est-ce bientôt fini ? Pas sûr : pour certains météorologues, l’été devrait être frais. Champagne.

Politique morose

Il n’y a pas que dans les cieux que l’ambiance a été pourrie. Parlons politique pour commencer : Marine Le Pen est tombée dans sa piscine – vide -, pendant que dans le Pas-de-Calais, procès et verdict s’enchaînent à gauche. Jean-Pierre Kucheida condamné à 30 000 euros d’amende pour un volet des affaires qui le touchent, Gérard Dalongeville et consorts en ce moment-même devant le tribunal de Béthune pour répondre des malversations d’Hénin-Beaumont. Morosité aussi du côté du triumvirat SNCF-Percheron-Aubry. Un tarif aller-retour à 20 euros le samedi annoncé à la va-vite par la Présidente de LMCU, la SNCF qui dit que c’est pour tout le monde dans l’Hexagone, mais que l’offre ne va pas passer l’été, un Président de Région qui parle de poudre de perlimpinpin, Martine Aubry qui renchérit en disant que l’offre va passer l’été, des trains non réservables à 20 euros… y’a comme une ambiance de gueguerre de communication et de pouvoir politique dans cette histoire. Pour l’intérêt des Nordistes, on en reparlera.

Les articles les plus lus en mai

L’annonce du Bon Coin made in Bruay-la-Buissière. Lire cet article.

Dunkerque : l’Arena, une pyramide surdimensionnée ? Lire cet article.

RC Lens : Vous voulez connaître le repreneur ? Jouez à pile ou face… Lire cet article

LOSC, RC Lens, Ribéry & co : les leçons nordistes d’une saison de football. Lire cet article.

Martine prend le TGV. Lire cet article.

Paranormal Nord-Pas-de-Calais (1/3) : retour à Mentque-Nortbécourt et sa maison hantée. Lire cet article.

En sport : une fin de saison morose

En football aussi, la fin de saison a été morose en ce mois de mai. Citons par exemple le LOSC, qui échoue à la place du con, la sixième, perdant ainsi toute occasion de jouer une coupe d’Europe l’an prochain. De gros salaires devraient quitter le club. Fin de saison morose aussi pour Lens, qui s’est pris un 7-0 face à Guingamp, pendant que Gervais Martel tente un come-back avec un riche investisseur. En basket également, la fin de saison a été frustrante pour le BCM. Le club de Gravelines, en tête lors de la saison régulière, s’est fait éjecter en quarts de finales des play-offs.

De Fraisnor à Estaires en passant par Wattrelos, d’autres mauvaises nouvelles

La morosité de mai, c’était également dans les faits-divers et le social. Quatre jeunes hommes décédés ce week-end à Wattrelos, pris dans les flammes d’une ancienne usine, une jeune femme agressée parce qu’elle a le tort d’être homosexuelle à Estaires, des réunions concernant les Roms tendues à Roubaix, une sordide affaire d’esclavage moderne dans le Pas-de-Calais, sans oublier Fraisnor qui met clé sous la porte victime du scandale de la viande de cheval ou les données piratées des étudiants de Lille 1. Mois morose également en terme de transports : les salariés de Transpole ont fait une grève de trois jours, provoquant une belle pagaille dans la métropole lilloise… Mention spéciale au Coronavirus, déclaré en France dans notre région et qui a fait sa première victime mortelle cette semaine…

Un rayon de soleil… terni avant même la consécration

Soyons juste. Nous avons eu quelques rayons de soleil. Une Palme d’Or pour un film tourné dans la région, c’est rare. C’est le cas de La Vie d’Adèle, d’Abdellatif Kechiche, qui a triomphé dimanche au festival de Cannes. Mais preuve que ce mois n’était décidément pas très joyeux, la polémique n’a pas tardé à surgir, des techniciens nordistes se plaignant des conditions de travail sur le tournage. Quand ça ne veut pas…

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus