L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

« PS, Je t’aime moi, non plus », quand Dalongeville joue au Président

Petite histoire Par | 27 mai 2013


LECTURE. En plus d’être devant un tribunal et de répondre à une interview de DailyNord, Gérard Dalongeville est auteur. Le journaliste-blogueur du Petit Théâtre de Martine Aubry a lu son dernier livre « PS, je t’aime,  moi non plus » il y a quelques semaines. Sa fiche de lecture.

Billet initialement publié sur Le Petit Théâtre de Martine Aubry, le 29 avril.

Gérard Dalongeville bouge toujours et secoue le cocotier. Celui du PS. Son deuxième bouquin, après le remarqué Rose Mafia, contient son lot de surprises. Cet hôtel – pas le Carlton de Lille, un autre – qui abriterait ou aurait abrité – les bacchanales du tout-Lille, ces comptes à l’étranger du côté de Singapour qui mettent en cause des caciques du PS, des autres, pas le Cahuzac,…oh, bien sûr le bonhomme joue sa peau – il doit être jugé prochainement et il n’est pas interdit de prévoir un beau vaudeville judiciaire en plein tribunal- et balance comme pour préparer sa défense (assurée par l’avocat Francis Terquem, qui signe une préface engagée). Et pour faire peur à ceux qui voudraient éventuellement alourdir sa barque. Vade retro, Brennus ! Il n’est pas écrit que je sombrerai seul. On rappelle que l’ancien maire héninois veut faire citer François Hollande à la barre comme ce dernier s’y était engagé pendant sa campagne. Le coup de poker en devient fascinant. Mais ce qui m’a étonné, c’est la succession des analyses sur la situation politique du pays, ses acteurs et ses événements, son histoire et ses anecdotes. Mélenchon, Hollande, Montebourg, Royal, en plus des inévitables Kucheida, remarquablement stigmatisé, Percheron, Lienemann et autres Aubry (et le dossier du grand stade, naturellement)…certaines d’entre elles ne laisse pas de surprendre de la part d’un ancien élu local qu’on aurait pu croire simplement…local.

Ainsi le livre – et peu importe qu’il ait ou non bénéficié de renforts éditoriaux – fonctionne comme un assez subtil dialogue entre le département du Pas de Calais, sa situation politique et ses affaires, et l’hexagone, son paysage politique et …ses affaires. Une dialectique que l’auteur connaît bien et qui n’a pas encore livré tous ses secrets. Le sphinx d’Hénin-Beaumont, qui joue avec le mystère et le chaud et froid, enfile ainsi de nouveaux oripeaux au rythme d’un transformiste de music-hall. Quand Gérard D. en remontre à Alain Duhamel ou Jean-François Kahn, et, soyons fous, à Edwy Plenel ! Quand Dalongeville Gérard se met dans la peau d’un président de la république et en appelle à Martine Aubry (“Et maintenant, Martignon ?“*). Les 300 premiers jours du magistère Hollande sont ainsi décortiqués avec, ma foi, pas mal de précision et de clairvoyance. Certes, il convient de lire avec des pincettes les propos d’un mouton noir qui s’intéresse à ses anciens coreligionnaires roses. La ficelle du “noyons mon péché dans un océan de turpitudes” est, par contre, un peu grosse. Mais ce petit crochet du côté de chez Gérard vaut le détour.

* Un des titres de sous-chapitres use de l’expression Titine de Fer, forgée par le maître de ce lieu blogosphèrique. Permettez que le taulier en fasse part.

PS, je t’aime moi non plus, quand les affaires rattrapent la gauche – par Gérard Dalongeville Ed. Jean-Claude Gawsevitch


Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES LÉGISLATIVES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES LÉGISLATIVES 2022 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus