L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Nord Magnetic, le festival à 1,5 million d’euros, a-t-il fait un bide ?

Lu, vu, entendu Par | 22 mai 2013

Bien sûr, il y a eu le temps : le spectacle de clôture a dû être annulé, lundi, pour cause de pluie, et pour l’ouverture, vendredi, le thermomètre affichait un réjouissant 9° en début de soirée… Mais ça ne peut pas être la seule excuse : Nord Magnetic, le festival lancé par le Conseil Général du Nord ce week-end, a l’air plutôt d’un bide que d’une franche réussite. On est en effet loin des 50 000 spectateurs attendus et lorsque l’on se baladait dans les rues de Bailleul, notamment (on a testé), on n’était pas franchement étouffé par la foule, même quand la météo était de la partie… Même les commerçants n’affichaient pas une fréquentation exceptionnelle.

Dans La Voix du Nord, les élus se défendent. Le député local, Jean-Pierre Allossery, trouve que ce fut une “très belle première édition”. En termes de spectacles proposés, certes. Pendant ce temps, Patrick Kanner nous joue la partition attendue : “On ne peut pas encore donner une estimation précise de la fréquentation” (et on ne pourra jamais, ndlr), mais “on peut évaluer en dizaine de milliers la fréquentation totale.» Une chose est sûre : Nord Magnetic a bien coûté 1,5 million d’euros pour une fête qui n’a pas dépassé de beaucoup les frontières de la Flandre.

Rendez-vous pour la prochaine édition ?

Si vous n’avez pas encore voté :

Le sondage idiot : mais qu’est-ce qui a poussé le Conseil Général du Nord à dépenser 1,5 million d’euros pour 4 jours de festival Nord Magnetic ?

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

1 Commentaire

  1. Combien de bibliothèques communales aurait on pu creer ou enrichir avec cet argent ? Combien de lycéens auraient pu apprendre une langue etrangère via un echange familial basé sur les lycées ? Car ce qui manque à beaucoup de lycéens citadins ou ruraux, c’est un reseau de contacts à l’echelle de l’Europe. Et on ne dira jamais assez l’experience que represente pour un lycéen une année scolaire entière hors de son lycée et de sa famille. C’est plus discret que ces machins tonitruants qui ne servent qu’à plaire aux elus qui se lisent dans la presse . Le Panem et Circenses a de beaux jours devant lui . Mais le pain fait defaut.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES MUNICIPALES 2020

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX MUNICIPALES 2020 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture