L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Martine Aubry : une fenêtre de tir bien étroite

Le monde selon moi | Non classé | Petit théâtre de Martine Aubry Par | 15 mai 2013

Il ne faut jamais insulter l’avenir. La maire de Lille le sait bien. Mais si l’on en croit le Canard Enchaîné, Titine de Fer serait vierge de toute accusation et fait répréhensible dans le délicat et complexe dossier de l’amiante qui prend sa source il y a plus de 25 ans. La juge qui l’avait mise en examen désormais out – en fait exfiltrée par décision de la hiérarchie judiciaire pour des motifs administratifs – et  cette même décision de mise en examen annulée par la chambre d’accusation relance les spéculations sur un possible retour au plus haut niveau. Une éventualité corroborée par le retentissant camouflet subi ce week-end par le ministre de l’intérieur Manuel Valls responsable du fiasco du Trocadéro, et que l’on présentait comme premier ministrable. Désormais le jeune quadra apparaît un tantinet trop tendre. Un scénario qui ravit l’opposition – depuis, ses caciques et bouledogues patentés ne se privent pas de tailler en pièces le premier flic de France –  puisqu’elle sait que le locataire de la place Beauvau, réputé à la droite de la gauche, marche sur ses plates-bandes idéologiques ce qui lui couperait l’herbe sous le pied pour les rendez-vous électoraux de l’année prochaine. “Matignon ou rien ! “, répétait Titine de Fer au lendemain de la victoire de la gauche aux élections présidentielle et législatives de 2012. Alors, CQFD ?

Pour autant, l’ancienne numéro du gouvernement Jospin aurait tort de se réjouir. On sait que François Hollande l’a entreprise lors de son voyage en Chine et lui a glissé : “On a besoin de toi…“. Ceci dans le cas d’un éventuel remaniement dicté par les sondages calamiteux mais aussi les luttes intestines qui minent le gouvernement. Oui mais voilà…y-aura-t-il remaniement ?  Et, pour l’hypothèse d’une Aubry à Matignon, changera-t-on de Premier ministre ? Plus que jamais, le tandem bicéphale au sommet de l’exécutif est crucial et François Hollande doit trouver le profil le plus “hollandocompatible”. On ne dressera pas la liste des inimitiés et preuves de désamour entre l’ancien chef et l’ancienne patronne du PS. Les petites phrases susurrées au détour de la muraille de Chine ne valent pas nomination au sens de l’article 8 de notre constitution qui régit la prise et la cessation des fonctions du Premier ministre. La preuve, Laurent Fabius, le patron de notre Quai d’Orsay, a aussitôt laissé accroire qu’il se positionnait lui aussi sur le poste et n’a pas démenti une telle allégation.

Deuxième observation : Un ou une nouvelle chef de gouvernement d’ici quelques jours ou semaines – outre qu’il apparaîtrait comme le propre désaveu d’un François Hollande au plus bas dans les sondages et noyé au milieu du gué – serait forcément un chef de guerre, lui et le gouvernement, pour les municipales dont on sait l’importance pour la gauche en général et les socialistes en particulier. Ce qui plaide en faveur d’un maintien d’Ayrault à Matignon jusqu’aux municipales. Sinon, Martine Aubry serait-elle la mieux placée pour gagner les municipales en tant que chef de Matignon ? A Lille, peu de problèmes. Et l’on sait que d’autres grandes et moyennes villes se gagnent avec un subtil jeu d’ alliances entre le PS, EELV, le Front de gauche et les centristes. Comme à Lille. Avantage Aubry.

Troisième observation. Une épine de moins ne font pas un chemin de fleurs. L’affaire de l’amiante a probablement pesé lourd dans la balance de François Hollande quand il a fallu choisir entre les maires de Nantes et de Lille. Mais d’autres cailloux risquent de faire claudiquer Martine Aubry et donc, d’hypothéquer sa trajectoire ministérielle. Comme ce dossier du grand stade dont les conditions d’attribution vont être examinées par la justice.

Reste la solution du compromis. Parmi les crêpages de chignon qui empoisonnent l’action gouvernementale, on note celui entre Arnaud Montebourg, ministre du redressement productif, et Pierre Moscovici, le grand manitou de Bercy. Qui a du mal à trouver une cohérence parmi la flopée de ministres et secrétaires d’Etat qui logent avec lui dans le grand paquebot. Martine Aubry se laisserait-elle tenter par un super-ministère regroupant tous les domaines en question ?

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

3 Commentaires

  1. Contrairement à Martine Aubry, le Grand Stade a un encéphalogramme plat. 9 mois après son inauguration, la frequentation est nulle entre les matchs de foot du Losc; or les footeux elus tablaient sur 70 évènements majeurs par an. Où sont ils ? Ce qui va poser des problèmes à Elisa chargée de remplir le poulailler à supporters hors matchs du Losc.

    Comme prevu par les opposants au projet, Michel Seydoux a mis le club en vente.Ils avaient indiqué que le meilleur moment, c’etait dans l’année qui suivrait l’inauguration du GS. Comme le stade ne sera pas inauguré de sitôt, Michel Seydoux a pris les devants mais on ne se bouscule pas dans son bureau. La présence d’un stade recent de 50 000 sièges pour un loyer egal au 100e du coût de construction ne suscite pas d’enthousiasme pour racheter le club.

  2. Cessez de faire croire que dame Aubry serai attendue à Matignon ! Le poste est occupé et bien occupé par Jean Marc qui regagne actuellement des points dans l’opinion publique ainsi que François Hollande. La pseudo hypothèse Aubry à Matignon ou à la tête d’un super ministère, c’est du vent, des élucubrations enfantines qui n’intéressent que les gogos.
    Puisque ce blog ne consacre aucune ligne à la disparition de Pierre Mauroy, laissez-moi lui dire adieu au nom de tous ses lecteurs. On n’a pas toujours été d’accord mais Pierre était quelqu’un d’estimable, à mille lieux de celle qui l’a remplacé.

  3. Tu arrives un mois trop tard, camarade, tu ne lis pas Dailynord et tu as les honneurs de la Voix du Nord dans leur hommage à Pierre Mauroy, veinard, va !

    Il ne t’aura pas échappé qu’il n’y a pas – encore – remaniement. Ah, ces Nantais !

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Casting

Bienvenue sur Le Petit Théâtre de Martine Aubry et Xavier Bertrand, associé au pure-player d’informations DailyNord.

Tenu par le journaliste Marc Prévost, et dans le prolongement du livre le Petit Théâtre de Pierre Mauroy, il décrypte et éclaire les coulisses de la vie politique locale et nationale et parfois aussi d’autres choses. C’est son choix !

Voir la bio de Marc Prévost : Ma Bio & my Way

Contacter Marc Prévost

Pour toute remarque, question, vous pouvez contacter l'auteur du Petit Théâtre de Martine Aubry en laissant un message par là .

LES + LUS