L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Quelques arguments pour faire découvrir Dunkerque 2013 aux réfractaires (selon les dossiers de presse)

Rebrousse-poil Par | 29 avril 2013

Après Valenciennes et Béthune, une nouvelle ville devient Capitale régionale de la culture en cette année 2013. Dunkerque depuis le 6 avril, et ce, jusqu’au 28 décembre. Certes, mais ça, beaucoup de gens s’en foutent encore et n’ont pas entendu parler de ce label. Heureusement, dans la société moderne, il existe la communication. Et les dossiers de presse. Qui nous donnent tout plein d’arguments pour venir se cultiver au milieu des sites SEVESO. De quoi convaincre n’importe quel réfractaire.

Dunkerque 2013, c’est l’introspection générale !

Pour assurer le succès d’une bonne manifestation culturelle, il convient de donner une bonne idée générale, mais en même temps précise, du projet.  Pour Dunkerque 2013, celle-ci est même mise en avant sur la page de présentation du site Dunkerque 2013 : « Du 6 avril au 28 décembre 2013, Dunkerque est «  Capitale régionale de la culture ». Plus qu’un évènement artistique et culturel, Dunkerque 2013, donne à découvrir, à connaître, à comprendre et à se comprendre aussi.» Mettez ça pour Marseille 2013, Capitale Européenne de la culture en ce moment même, et on est sûr que ça marche aussi. C’est la phrase interchangeable de la culture par excellence, mais au moins, votre réfractaire de Dunkerque 2013 sera rassuré : il ne part pas dans l’inconnu. Il va “se comprendre“.

Insister sur ce label tellement unique

Mais unique de quoi, c’est bien la question. Qu’à cela ne tienne, ma chère madame, c’est de la com’. Toujours sur la page de présentation du site (après, on passe dans le coeur du dossier de presse) : “La Région Nord-Pas de Calais est à l’initiative de ce label unique en Europe qui permet de donner un accès à la culture pour tous, tout en dynamisant le tissu économique du territoire.” Par label unique, nos scribouillards entendent bien entendu la Capitale régionale de la culture, qui n’existe nulle part ailleurs en Europe. Peut-être parce que c’est une initiative régionale ? Ou qu’elle n’est pas si essentielle que ça à la bonne marche du monde ? On sort.

Un petit coup « Dès que le vent soufflera»

Dans votre argumentaire pour séduire le réfractaire selon le dossier de presse, n’oubliez pas un élément essentiel : Dunkerque est au bord de la mer. Et oui. Ça, les documents de communication de Dunkerque 2013 ne l’ont pas oublié et insistent dessus (parfois lourdement d’ailleurs). Le territoire dunkerquois est « résolument tourné vers l’avenir et vers le large », il faut “hisser le pavillon“. En même temps, c’est raccord avec la programmation :  invitation au voyage (normal, y’a des bateaux), elle se déroulera en trois escales. C’est bon, la chanson de Renaud vous trotte bien dans la tête ?

Un territoire aux multiples facettes

Dans l’esprit de ceux qui n’ont aucune attache dans le Dunkerquois, la cité de Jean-Bart, c’est au mieux, le carnaval, au pire, les usines SEVESO. Ou rien du tout. Détrompez-vous, nous explique l’un des dossiers de presse dans un long paragraphe plein d’emphase que nous ne résistons pas à vous reproduire :  « 2013 est également l’occasion de partir à la découverte d’un territoire aux multiples facettes. Outre sa richesse culturelle, l’agglomération dunkerquoise offre un paysage naturel exceptionnel entre mer et plages dunaires. Dans les terres, son identité se révèle : la culture nordiste et flamande est à l’honneur et invite à un voyage entre authenticité et tradition.» Etonnant quand même qu’il n’y ait pas plus de touristes que ça en temps normal…

Insister sur le lien social

Argument fort pour inciter le réfractaire, qui est quand même un mec humain, à monter dans le TER, le TGV ou la voiture : le lien social. Car c’est bien connu, la culture, c’est important pour la bonne marche du monde. Là, c’est Daniel Percheron qui le dit dans son édito-interview en tête de dossier de presse  : « De Cambrai à Calais, de Boulogne à Roubaix et d’Arras au Bassin minier, la culture doit être à la portée des 4 millions d’habitants. Elle crée du lien social, du bonheur collectif et est un facteur d’attractivité pour la région.» Le bonheur collectif par la culture : mais bon dieu, pourquoi Hollande n’organise-t-il pas une capitale hexagonale de la culture pour lutter contre son impopularité ?

Laisser une empreinte sur le territoire

Dépenser 12 millions d’euros (budget pour la manifestation en elle-même, et 100 millions investis dans des équipements culturels), juste pour de la culture ? Pas possible, surtout en période de crise. L’argument qui fait mouche est bien sûr à chercher dans l’empreinte laissée sur le territoire par la manifestation. Michel Delebarre, sénateur-maire qui a aussi le droit à ses trois questions dérangeantes dans le dossier de presse : “Il nous semblait essentiel que cette édition laisse une empreinte sur le territoire et engendre l’enthousiasme, au-delà de cette année 2013 et des chiffres de la fréquentation.Mettre en oeuvre des investissements de cette ampleur dans le contexte économique actuel peut paraître saugrenu pour certains, mais il faut sortir des logiques de coût et de l’immobilisme face à la crise et voir dans ces grands chantiers un pari pour l’avenir et l’emploi.» Décidément, François Hollande ferait bien de s’inspirer du Nord – Pas-de-Calais. D’autant que la manifestation permettra de «transformer le regard porté sur notre territoire et le faire rayonner au niveau national et eurorégional »….

Insister sur l’exception culturelle nordiste

Si votre réfractaire n’est pas de la région et toujours aussi buté pour passer un week-end à Dunkerque, n’oubliez pas l’argument massue, seriné dans chaque dossier de presse culturel régional : l’exception culturelle nordiste. Ben ouais : si on a peut-être un taux de chômage plus élevé qu’ailleurs, si on meurt peut-être bien plus vite que dans les autres régions de France, dans le Nord – Pas-de-Calais, « la densité en équipements culturels n’a en effet aucune équivalence hors région parisienne». Ajoutez-y quelques chiffres : « Avec plus de 140 musées dont 49 labellisés « Musées de France », le Nord-Pas de Calais est une exception culturelle française en densité de musées au kilomètre carré et la seconde région de France en nombre de musées. La présence de chefs-d’oeuvre dans cette offre muséale constitue une collection unique.»

La mode du participatif

Le P.A.R.T.I.C.I.P.A.T.I.F. Une bonne grosse manif culturelle réussie au XXIème siècle doit avoir une dimension participative, comme le web. Sinon, ça ne sert à rien. Pour attirer le réfractaire, précisez bien, foi de dossier de presse, que sur 135 dossiers proposés, 80 ont été retenus. Du territoire…. N’oubliez pas aussi d’ajouter que les artistes s’y retrouvent et sont fiers de participer. Comme Emilie Thomas : « Je ressens une grande fierté de faire partie de la programmation. Dunkerque 2013, qui sera l’événement le plus important auquel j’aurai participé… en espérant que cela ne s’arrête pas là !» On aimerait tant voir dans un dossier de presse du genre un artiste qui ne soit pas fier d’y participer…

Ne surtout pas oublier l’accès

Enfin, ne zappez surtout pas l’argument final, seriné par toutes les villes régionales quand elles organisent un événement : « Située au coeur de l’Europe, à moins de trois heures de 5 grandes capitales européennes (Londres, Paris, Bruxelles, Amsterdam et Luxembourg), la 3ème Capitale régionale de la culture est facile d’accès.» On arrive !

(*) Eléments de langage piochés sur le site internet de la manifestation et dans les dossiers de presse. 

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus