L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Le Petit dico décalé du Nord – Pas-de-Calais : Bienvenue chez les Ch’tis

Le Petit Dico décalé du Nord - Pas-de-Calais Par | 28 avril 2013

Nouveau dimanche, nouveau dico. Aujourd’hui, intéressons-nous à un film qui devait changer à jamais l’image du Nord – Pas-de-Calais (et surtout le portefeuille de son réalisateur) : Bienvenue chez les Ch’tis.

Film sorti dans les salles en 2008, réalisé par Daniel Hamidou, dit Dany Boon.

Dans le Nord – Pas-de-Calais, il y a eu un avant et un après Bienvenue chez les Ch’tis. Avant, le Nord, c’était pourri et tous les gens qui y vivaient avaient envie de se suicider. Après, le Nord, c’est toujours aussi pourri, mais les gens qui y vivent sont tellement cons qu’ils sont heureux d’y vivre (d’ailleurs, un sondage sorti de nulle part a confirmé cela il y a peu, relire : Alors, Nord-Pas-de-Calais, heureux ? Oui mais…).

Réalisé par Daniel Hamidou, dit Dany Boon, issu de la filière armentiéroise qui donna notamment au pays Line Renaud et l’éphémère PZK (groupe de pop), le synopsis de ce film est simple : un cadre de La Poste est puni. Alors qu’il rêvait d’une promotion au bord de la mer dans le sud, on l’envoie en Colissimo pas très loin de la mer, mais dans le Nord – Pas-de-Calais, près de la frontière belge, à Bergues. Tout de suite, ça calme. Mais,  Kad Mérad, l’acteur principal, va faire connaissance de drôles de locaux. Et contre tout attente, s’attacher à un point pas possible au Nord – Pas-de-Calais (c’est un film, hein !).

Raz-de-marée et versions X

Etonnamment, ce qui n’était qu’une comédie honnête, se transforme en quelques semaines un phénomène dépassant de loin les espérances de son réalisateur : Bienvenue chez les Ch’tis devient l’un des cartons du box-office. Il dégomme La Grande Vadrouille, sans pour autant réussir à couler l’hilarant Titanic.

Du coup, ce qui devait arriver arriva. Nordistes et  Français bouffèrent jusqu’à plus soif de l’humour de l’opus. La presse, pourtant modérément emballée à la sortie en salles, mais adorant créer des phénomènes de société, en profita pour essayer de booster ses ventes. Des petits malins surfèrent également sur le phénomène, qu’ils soient liés directement au film ou non : on a eu le droit aux  produits dérivés (jeux, sonneries de portables, mugs, tee-shirts), aux remakes (en Italie), aux parodies sur le net, mais également à un film pour enfants consentants Bienvenue chez les ch’tites coquines, tourné aussi à Bergues, qui fut paraît-il très vite épuisé dans les sex-shops nordistes (il y eut même, a-t-on appris en rédigeant cette définition, un deuxième opus). N’oublions pas  les reportages caricaturaux sur l’accueil des Nordistes ou les émissions de télé-réalité (relire cette autre définition sur les Ch’tis de W9). Le Nord – Pas-de-Calais profita également de cette manne inespérée pour essayer de mettre le grappin sur les touristes : ça a marché quelques mois, mais depuis, les gens se rendant compte que 1. Il ne fait vraiment pas beau dans le Nord. 2. Les Nordistes ne sont pas aussi caricaturaux ; tout est revenu à la normale. Aujourd’hui, le Beffroi de Bergues, pourtant célèbre à l’époque, a même du mal à trouver les fonds pour sa rénovation.

Dany aime tellement le Nord qu’il en est parti

En parlant d’argent, Bienvenue chez les Ch’tis a également eu un effet positif sur le portefeuille de Dany Boon. Quelques années plus tard, fort d’un nouveau long-métrage, Rien à Déclarer, l’acteur a été classé comme premier revenu du cinéma français, malgré ses dénégations régulières. Depuis, Daniel Hamidou a réalisé son rêve : alors que son film parle de gens qui viennent dans le Nord et ne veulent plus en repartir, lui a profité de ses millions pour se tirer à Los Angeles. Loin d’Armentières.

Retrouvez toutes les définitions du Petit dico décalé du Nord – Pas-de-Calais

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

1 Commentaire

  1. « … lui a profité de ses millions pour se tirer à Los Angeles »
    Et surtout qu’il y reste, il a fait nous assez de tord et pas qu’avec ses films !
    on se passe de lui sans problème

    Il faut se souvenir aussi de la publicité qu’a bénéficié Daniel « Boon » Hamidou dans la PQR où, à l’époque de la sortie de son film catastrophe, quasiment pas une journée ne se passait sans un article sur ce « comique ».
    D’ailleurs, depuis je l’achète plus de quotidien régional 🙂

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

NOTRE DOSSIER LÉGISLATIVES 2022

INFORMATIONS ESSENTIELLES, STRATEGIES, ANECDOTES, DÉCRYPTAGES, PORTRAITS, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES DES DERNIERES LÉGISLATIVES 2022 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus