L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Belgique : la drôle de musique de Miss Univers !

Basses Chroniques des Hauts de France Par | 06 avril 2013

Les Basses-Chroniques passent la frontière, pas pour rejoindre notre Gégé national, juste pour vous faire partager un vrai morceau de bêtise. Absolument pas initiée par nos voisins mais par une World compagnie digne des Guignols. Un groupe de musique belge s’est vu interdire l’usage de son nom par l’entreprise Miss Univers, présidée par Donald Trump, vieil éléphant du business mondial. À ce rythme là, les barres Mars vont attaquer la planète du même nom pour usage frauduleux du nom de la marque…

Est-ce faire injure au groupe que d’avouer notre totale ignorance de son existence ? Enfin avant « l’affaire » bien sûr. Bon, faut dire que ces musiciens n’ont pas encore atteint un degré de notoriété semblable par exemple à leurs compatriotes de Wallace Collection (si si, vous connaissez ce groupe bruxellois ne serait-ce que pour ce morceau culte). S’agissant des désormais feu The MissUniverses, cette vidéo disons « campagnarde » du groupe  laisse penser que nos musiciens n’ont pas encore besoin de gardes du corps pour retenir des groupies hystériques…. Mais ça viendra n’en doutons pas, le groupe a notamment eu droit à un passage aux Francofolies de Spa.

En attendant, nos musicos ont su ce qu’était la machine à broyer américaine en matière juridique. V’là ti pas que ces derniers jours, des avocats mandatés par le milliardaire Donald Trump intimaient à l’orchestre liégeois de changer de nom au plus vite, Miss Univers étant une marque déposée.  Des menaces à prendre très au sérieux. “On a bien vu que le bureau d’avocats ne rigolait pas. On doit tout retirer, le site internet, la page Facebook … dans les dix jours. Sinon, ils commencent à entamer les poursuites” précise le chanteur, Yannick Albert sur le site de la RTBF. Hallucinant ! Un petit groupe sympa, encore loin de la notoriété de Muse, met en péril un produit planétaire, enfin, considéré comme tel, créé en 1952. Pour info,  la seule Française couronnée le fut un an plus tard mais qui se souvient de Christiane Martel ? Depuis, ce concours à peu près du même niveau qu’une telenovela est pour le Venezuela ce que le Brésil est au football (six Miss, seuls les États-Unis font mieux avec huit couronnes). Un événement tellement importantissime que les JT leur consacrent en moyenne entre cinq et dix secondes, juste le temps d’apercevoir le minois de la naïade de l’année. Et dire que The MissUniverses étaient à deux doigts de faire vaciller ce monument…

La grande lessive pour Skip the use ?

Bien sûr, il y a eu des précédents mais pas à ce niveau Champion’s League du ridicule. C’est le versant nauséabond du copyright, sauce anglo-saxonne. Tant qu’on y est pourquoi une célèbre marque de lessive n’a pas envoyé le même genre d’injonction aux Ronchinois de Skip the use ? Les amoureux du percheron gambadant crinière au vent, au son de ses gros sabots, traîneront-ils notre président de région devant les tribunaux, surtout depuis la découverte de bœuf dans la viande de cheval ? (ah bon c’était l’inverse ?). Oui, tout cela est un tissu de crétineries mais c’est pas nous qui avons commencé. D’ailleurs après recherche, il y a un groupe français qui s’en tire bien, cela fait longtemps qu’Aston Villa aurait dû être assigné en justice par le club de foot anglais de Birmingham. S’en tirent bien les zozos. Pas comme  The MissUniverses et heureusement que nos amis belges ont le sens de la dérision et de la mesure face à la démarche minable de Donald Trump. Quelle tournure aurait pris cette affaire en France ? Voilà une question qui y en est bonne ! Sont trop gentils les Belges.

Conclusion de cette bouffonnerie, The MissUniverses  s’est transformé en Girls Says no (faut-il craindre une intervention du même type des Femen…?) et doit recommencer sa promo même si cette stupide péripétie a permis de braquer les projecteurs sur ce groupe plutôt confidentiel. Enfin, si ce sacrifice peut permettre à la Belgique de conquérir son premier titre de Miss Univers. D’autant que la candidate 2013,  Noémie Happart, est originaire de… Liège.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus