L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Basse chronique des Hauts de France : patrimoine des élus… ou de leurs actions ?

Basses Chroniques des Hauts de France Par | 20 avril 2013

Attention, sujet tendance mais sauce DailyNord. Affaire Cahuzac oblige, les éminences de la République en sont venues à exposer leurs patrimoines sur la place publique. La “douria” à Marrakech de Frédéric Cuvillier ou l’antédiluvien camping-car du Premier ministre vont-ils captiver tout en rassurant les foules ? Pas sûr. Par contre, il serait plus intéressant de se pencher sur le nôtre de patrimoine, ce bien commun confié aux élus pour le meilleur mais aussi le pire. Parce que, s’ils ne sont pas non plus des magiciens, faut pas pousser. Ouvrir un œil et le bon ce n’est pas du voyeurisme, juste le devoir légitime de tout citoyen lorsqu’il s’agit de ce qui influe sur le destin structurel et financier d’une communauté.  

Crédit photo Images of Money sur Flick’r

Entre nous, le patrimoine de Frédéric Cuvillier (à revoir ici sur France 3) relève-t-il de la plus haute importance démocratique ou du spectacle d’un niveau égal à l’œuvre intégrale en DVD de Max Pécas ? Sûr que le Français qui entretient une relation paradoxale avec l’argent (interdiction de connaître le montant de ses biens mais jamais le dernier à regarder derrière les rideaux pour savoir ce que gagne son voisin) va se régaler. Pour mieux cibler son venin sur les élus aisés et railler les autres aux frontières de la loose (plus nombreux qu’on ne l’imagine semble-t-il, comme l’explique Rue89 ici). On reprochera moins à ces derniers cette faiblesse plutôt que la manie du cumul des mandats et autres combines plus rémunératrices que caritatives (à lire sur le site de  L’Expansion).

Que notre ministre des Transports déclare une 206 vieille de 14 ans et une Clio de vingt berges révolues ne va pas remonter le moral des employés de PSA et Renault. Mais si il avait déclaré une Ferrari ? On ne s’en sort pas. Faisons un peu d’angélisme en se disant qu’il s’agit avant tout de citoyens, élus du peuple, portant une charge de responsabilités considérables face à une conjoncture aux multiples facettes et très compliquée – euphémisme. Pour rappel, patrimoine signifie « bien que l’on tient de ses parents ». Sorti des exceptions type Dassault, la transmission familiale ne concerne après tout que les seuls intéressés. Sauf bien sûr ,lorsque cette transmission familiale foule les domaines du népotisme ou celui du placement sans vergogne et sans justifications de membres du cercle intime dans des emplois de nos collectivités…  Non, ce patrimoine là semble bien inintéressant au regard de celui qu’ils laisseront à leurs électeurs. Le fruit de leurs actions, de leurs idées, de leur travail et de leur convictions, voilà ce qu’il faut étudier avec la loupe et la sagacité de Sherlock Holmes. Parce qu’il s’agit de notre patrimoine commun, nos bijoux de famille.

 PATRIMOINES AÉRIENS ET CHEVALINS

À quelques centaines de kilomètres de chez nous, le projet d’aéroport de Notre Dame des Landes est un cas d’école s’agissant de la conception d’un patrimoine commun, tenant de l’universel pour les plus irréductibles. On ne s’étendra pas sur le sujet mais convenons qu’à tort ou à raison, on se demande si certains titulaires de mandats n’ont pas appliqué les valeurs de l’olympisme ciltius altius fortius à celles du béton. Il est vrai qu’il est bien plus ardu de laisser un héritage moral que matériel, plus facile de jouer au conquistador sur des terres vierges plutôt que revoir ou perfectionner la copie de sites déjà artificialisés. À ce niveau et toujours à cette heure, le funeste exemple du Horse Land de Prémesques (à revoir sur France 3 par ici ) est une synthèse. Il y a des minis Notre Dame des Landes ou Horse Land partout (et n’hésitez pas à nous en signaler chers lecteurs) que bien entendu nos élus n’ont pas acté dans un souci de nuisance, on l’espère du moins. Sauf que si leurs actions franchissent objectivement les frontières du raisonnable, de l’acceptable, il serait criminel et non démocratique que de choisir l’option du passage en force. Le postulat d’un élu du peuple ne peut être confondu avec les libertés d’un chef d’entreprise mais il faut parfois lui rappeler  En cela le personnage fort controversé (relire ici le papier de Marc Prévost) qu’était Arthur Notebart est aussi une synthèse. Il demeure pourtant le maître d’œuvre du métro de la métropole lilloise, le genre de chantier maousse mais on ne peut plus consensuel, l’exemple type d’un patrimoine propriété de tous. On dit aussi ”gérer un patrimoine”, sous entendant de ne pas jeter les pépètes du contribuable par les fenêtres et tant qu’on y est les faire fructifier. C’est le terreau de tous les populismes de comptoir mais il n’en demeure pas moins que l’argent public ne se gouverne pas avec légèreté. L’exemple de la subvention de Bollaert qui ne tenait qu’à un document d’une quinzaine de lignes (à voir ici) en guise d’explication de texte aux élus et suspendue au tribunal administratif , voire l’intervention ferme et acide de Cathy Apourceau au sujet d’un financement qui n’a pas lieu d’être au niveau d’une télévision régionale privée (eh oui, critique bien ordonnée commence par son corps de métier, la vidéo est ici), elle ne dure que deux minutes et tout le problème est posé) démontre que la vigilance demeure de mise dans les hémicycles. Pas facile de gérer un patrimoine public, c’est vrai. Encore moins facile d’en assumer les conséquences futures. Par exemple, on souhaite bien du plaisir à ceux qui détiennent les manettes lorsqu’il s’agira de gérer la fin de cycle de la Centrale de Gravelines… À côté, Horse Land, Notre Dame des Landes et tout ce qui finit par lande (non, pas Hollande, on vous voyait venir), c’est du pipi de chat. Et un futur patrimoine bien encombrant.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus