L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Martine Aubry signe un signal fort

Petit théâtre de Martine Aubry | Région Par | 18 mars 2013

Martine Aubry cherche donc à se démarquer. En reportant la réforme des rythmes scolaires dans sa ville à 2014, la maire de Lille fait entendre sa petite musique. Non seulement, Titine de Fer adresse un signe à ses coreligionnaires socialistes du gouvernement (et d’ailleurs de la gauche en général, sans oublier la tête de l’Etat, ce Hollande qu’elle n’a jamais apprécié et qui ne l’a pas promue à Matignon), mais elle sait qu’elle peut donner un signal d’entraînement au sein de la troupe socialiste, plus particulièrement dans les grandes villes et parmi ces grands élus et barons qui font la puissance du PS et qui hésitent devant la réforme (Lyon, Strasbourg, Montpellier,…). Plus subtil qu’un vent de fronde car moins brutal, le sujet est technique, moins clivant qu’une sécession au grand jour car, précisément, le sujet est “consensuel” et le débat n’est pas circonscrit à une arène partisane. Une question de famille, pourrait-on dire…Une manière de marquer les limites d’un camp recomposé au sein duquel elle n’a pas renoncé à jouer un rôle, elle qui n’est pas députée et n’est plus la grande-chef des socialistes. Forcément le premier rôle. On notera que ce faisant, Titine se range du côté des syndicats d’enseignants, vent debout contre la réforme Peillon, et gros pourvoyeurs de suffrages et d’abord à Lille. Titine de Fer voudra sûrement être confortablement réélue. Au passage, on remarquera que les histoires d’horaires ont un bel avenir à Lille : on se souvient des horaires des piscines municipales réservés aux femmes de confession musulmane et qui avaient déjà défrayé la chronique de Martine.

Accessoirement, elle embête son pote Peillon, avec qui les relations ne sont toujours pas pacifiées, et le renvoie séchement dans le camp des “méchants”. L’ancien député européen a tout pour déplaire à notre Titine de Fer. Intelligent et de caractère affirmé, un temps le protégé d’un Pierre Mauroy qui le voyait bien à la tête du PS, ancien premier lieutenant de Ségolène Royal au congrès de Reims, noniste sur l’Europe, opposé avec quelques autres à son retour au plus haut niveau gouvernemental,…Heureusement pour le ministre de l’éducation, Paris a décidé d’appliquer sa réforme dès la rentrée. Son avenir est donc assuré. Pour quelque temps.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Casting

Bienvenue sur Le Petit Théâtre de Martine Aubry et Xavier Bertrand, associé au pure-player d’informations DailyNord. Tenu par le journaliste Marc Prévost, et dans le prolongement du livre le Petit Théâtre de Pierre Mauroy, il décrypte  et éclaire les coulisses de la vie politique locale et nationale et parfois aussi d’autres choses. C’est son choix ! Voir Ma Bio & my Way,

A lire sur DailyNord

Me contacter

Pour toute remarque, question, vous pouvez me contacter en laissant un message par là .