Le Petit Dico Décalé du Nord – Pas-de-Calais : Américain

Un américain, non, ce n’est pas seulement une personne née et ayant vécu aux Etats-Unis, aux « States » comme on dit. Dans le Nord – Pas-de-Calais, on a bien plus d’imagination que ça ! DailyNord décrypte encore pour vous pourquoi on mange du ricain à toutes les sauces.

Le drapeau américain flotte sur la gastronomie régionale. Photo : Nicolas Grevet sur FlickR.

Dans les friteries, un américain, c’est d’abord un pain garni de tout ce qu’on veut comme cochonneries (fricadelle, mexicain voire même steak haché ou jambon) mais surtout  avec tout plein de frites bien grasses. Pourquoi on appelle ça un américain dans ch’Nord ? On n’en sait rien. C’est comme demander pourquoi les Américains (les vrais, en chair et en os) vont commander des « french fries » (frites françaises dans le texte) alors que ce sont les Belges qui les auraient inventées… Peut-être que tout ça date de la dernière guerre mondiale, lorsque les Américains ont découvert les frites en France. Ou peut-être aussi parce que Belgium Fries, c’est moins sexy.

Bref. Il n’y a que dans le Nord qu’on est capable de mettre l’américain à toutes les sauces. D’ailleurs, on a même parmi l’impressionnant choix de sauces à la friterie, une sauce américaine. Mais que les Américains ne connaissent pas ! Ils ne savent pas ce qu’ils ratent parce que cette sorte de mayonnaise aromatisée aux crustacés et au cognac, sans oublier les oignons, échalotes et bouquet garni, c’est quand même « french »ment divin. Bon, certaines recettes y mettent du ketchup, c’est peut-être de là que ça vient le rapport avec l’Amérique. Et oui, on ne peut pas leur voler ça : les principaux fabricants de Ketchup sont américains (Heinz et Hunt’s).

Et le tartare, il se gare comme un Américain ?

Le Nord-Pas-de-Calais a également réussi à populariser le « filet américain ». Même si c’est à Bruxelles que le fameux filet est né. Pourquoi son inventeur a-t-il décidé de donner la nationalité américaine à cette viande de bœuf crue hachée ? Là, encore mystère. Toujours est-il que la différence avec notre tartare national, c’est l’ajout de mayonnaise. Même si tous les deux sont assaisonnés de câpres, moutarde, oignon, etc. Certains détracteurs iront même jusqu’à prôner que le filet américain est fait à base de viande de cheval mais bon, c’est peut-être pas le moment d’en parler.

Bien sûr, comme nous sommes un petit dico décalé du Nord-Pas-de-calais, on ne parlera pas des expressions plus nationales comme « plan américain », quand on cadre les acteurs à mi-cuisses, des « américaines » pour désigner les belles blondes qu’on fume, le « quart d’heure américain » où ce sont les dames qui invitent les hommes à danser ou encore la « classe américaine », qui pourrait tout à fait être un autre synonyme du « bling-bling ».

Après, l’auteur de cette définition a entendu récemment : « Tu te gares comme un américain ». Sous-entendu fielleux : tu ne réussis pas tes créneaux. On ne sait pas si les Américains ne savent pas se garer ou que c’est parce qu’ils ont des places (et des voitures) tellement grandes qu’ils n’ont jamais besoin de faire un créneau… Mais en tout cas, on en a donc déduit qu’avoir la flemme de garer à angle droit, c’était l’Amérique.

Retrouvez toutes les définitions du Petit dico décalé du Nord – Pas-de-Calais

Crédit Photo : Nicolas Grevet sur FlickR.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là