L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

L’épisode neigeux raconté à travers les communiqués des Préfectures du Nord et du Pas-de-Calais

Rebrousse-poil Par | 14 mars 2013

Privilège des journalistes : être informés par mail par les Préfectures régionale et départementales des mesures prises concernant la neige. Avant de vous les répercuter. Du côté de DailyNord, nous sommes quelque peu étourdis : nous avons oublié de vous en informer. Séance de rattrapage avec un retour sur ces trois jours qui resteront dans les annales à travers les communiqués de nos Préfectures.

Conseil de la Préfecture : ne circulez pas en deux roues. Celui qui rattrape cet inconscient a le droit de le dénoncer. Photo : Stéphane Dubromel

Lundi. Le calme… mais va-t-il vraiment y avoir une tempête ? 

Qui aurait pu prévoir un tel chaos sur les routes le mardi ? Certainement pas ceux qui attendaient les communiqués de nos Préfectures. Première alerte mail du lundi ? Celle du Pas-de-Calais, à 11h26. « Déclenchement du Niveau Temps Froid » du Plan Grand Froid dans le Pas-de-Calais jusqu’à nouvel ordre». Conclusion : ça va cailler, et 1178 places sont mobilisées dans les centres d’accueil.
 Sur les futures conditions de circulation, alors que l’on semble saisir dans les médias que demain, ça ne va pas être facile, rien… jusque 18h01. Dans l’après-midi, les Conseils généraux respectifs ont pris des arrêtés de suspension des transports scolaires, la Préfecture du Nord (qui englobera dans ce papier la Préfecture régionale également, histoire que l’on ne s’y perde pas) a décidé d’interdire le dépassement des poids-lourds sur l’ensemble du réseau. Vitesse limitée à 80 kms/h pour les plus de 3,5 tonnes. En attendant les 10 à 20 cm de neige qui devraient tomber, la Préf’ en profite pour sonner l’alerte, mais sans exagérer. Si les services publics seront mobilisés le lendemain matin (et si 15 unités de la DIR sillonnent déjà le Nord), aucun centre opérationnel départemental n’est activé à ce stade.  Et s’il vaut mieux éviter les déplacements non indispensables le lendemain matin, « la viabilité des grandes voies de circulation devrait être assurée demain matin.» Gloups.

Mardi matin. A la Préfecture du Nord, on se lève tôt et on on multiplie les communiqués

8h57 sonnantes. Les grandes voies de circulation sont évidemment assurées. Pour y stationner. Réactifs, les services de la Préf’ à Lille sont sur le pont. Dans le premier communiqué de la journée, il est écrit – en gras -: « le préfet du Nord appelle les usagers à différer tout déplacement non urgent afin d’éviter qu’ils ne restent bloqués sur les routes et de permettre la circulation des services d’intervention et de secours.». Pour ceux qui ne sont pas encore partis. Quelques conseils sont glissés à la fin du mail : être prudents et vigilants si on doit absolument se déplacer, dégager la neige et saler son trottoir, réduire sa vitesse, faciliter le passage des engins de service. Le meilleur pour la fin : éviter de se déplacer en deux roues. Parce qu’il y en a qui y avaient sérieusement pensé ?

A 10h36, nouveau communiqué pour annoncer un changement de régime pour les poids-lourds : circulation complètement interdite « à l’exclusion du boulevard périphérique est de Lille D651, de la VRU D656, de la rocade nord ouest D652 et de la départementale D649 dans les 2 sens de circulation.» (en fait, l’arrêté a effectivement été pris 4h plus tôt, à 6h30). Info complémentaire pour le mec qui aurait décidé de profiter de son jour de congés forcé pour aller retirer son permis de conduire – inutile d’ailleurs ce jour – à la Préfecture : « Les services de la préfecture sont exceptionnellement fermés ce mardi 12 mars». Dommage.

Mardi midi. A situation de crise, pléonasme obligé

11h39. le Pas-de-Calais, que l’on n’avait donc pas entendu jusque-là sur notre boîte mail sur le sujet “neige”, dégaine son premier communiqué. En plein chaos sur les routes du Grand Nord, le début tombe à plat : “Le département du Pas-de-Calais est en vigilance orange depuis hier matin pour un épisode neigeux : la neige est tombée abondamment au cours de la nuit, les cumuls atteignant 20 cm en moyenne ce matin, parfois davantage localement. Le vent accentue également la formation de congères.». Pour ceux qui avaient gardé les volets fermés.  Mais, arrêtons d’être mauvaise langue, le Pas-de-Calais assure : « Plusieurs centres d’accueil ont été ouverts pour accueillir les usagers bloqués sur la route (Marquise, Saint-Inglevert).» Et surtout : « Étant donné ces difficultés, le préfet du Pas-de-Calais appelle les usagers à différer tout déplacement non urgent afin d’éviter qu’ils ne restent bloqués sur les routes et de permettre la circulation des services d’intervention et de secours. » Parce qu’il y a encore des gens qui avaient l’intention d’aller faire un tour chez Ikea ?

Cinq minutes plus tard, à 11h44, c’est au tour de la Préf’ lilloise de revenir à la charge. Ça a dû chauffer sérieusement à la vue des immenses bouchons qui se sont formés dans toute la région. Du coup, là, on anticipe. Un nouvel épisode neigeux est prévu, « de fortes gelées sont attendues pour la nuit ». Et le message à destination des particuliers se fait très directif :  ils ne doivent pas circuler, sauf « nécessité impérieuse ». C’est un peu un pléonasme, ça, non ? Les journaleux auront d’ailleurs l’occasion de discuter sémantique un peu plus tard : pendant le déjeuner, ils apprennent que le Préfet les recevra à 16h30, non sans leur glisser une petite indiscrétion. Il y aurait actuellement quelques points chauds dans le Nord :  A1 à Seclin, A2 à Hordain, A 23 bloquée, camion en travers de la voie à Bailleul (A25). M.Michel, transformé en bonhomme de neige au milieu de l’A23, acquiesce.

Mardi dans l’après-midi et la soirée. Une situation qui revient très progressivement à la normale

C’est que l’on commençait sérieusement à s’inquiéter du côté de la rédaction de DailyNord. Pas de mail pendant plus de trois heures : la neige, qui n’en finit plus d’alimenter les conversations dans les médias ou sur les réseaux sociaux, aurait-elle ensevelie nos Préfectures ? A 15h54, nous voilà rassurés. Un communiqué nous indique que le préfet a été voir le pompier blessé lors de l’accident survenu la veille dans la nuit sur l’A27. Il « exprime tout son soutien aux personnes blessées dans cet accident. Il reste attentif à l’évolution de leur état de santé.» C’est au moins une bonne nouvelle : l’Etat peut circuler, la France est sauvée.

Nouvelle salve d’inquiétude, alors qu’on apprend dans 20 Minutes qu’un joueur valenciennois est bloqué lui aussi sur l’autoroute et que c’est dangereux pour son système digestif. Pas de communiqué du Préfet pour dire qu’il envoie un hélico le secourir, mais à 19h51, voici enfin le mail tant attendu. Bonne nouvelle, le plus dur est derrière nous (enfin, pour ceux qui ne sont plus bloqués depuis des heures) : si la circulation des poids-lourds reste interdite jusqu’au lendemain 13h et les automobilistes sont de nouveau incités à « différer tout déplacement non urgent» (plus de nécessité impérieuse, donc), « la situation va revenir très progressivement à la normale». Le “très” semble important pour dire que ce n’est pas non plus pour tout de suite. Pendant qu’une polémique commence à monter à Paris sur la gestion de l’épisode neige, il est important de préciser que « plus de 2000 agents du service public sont actuellement mobilisés dans le département du Nord.». Ne loupons pas le désormais traditionnel « Evitez de vous déplacer en deux roues». Pour ceux qui l’auraient oublié. Tiens, ça nous rappelle qu’on n’a pas vu passer le vélo du facteur ce matin. Des fainéants à La Poste, c’est bien connu.

Mercredi dans la journée. La neige s’éloigne des priorités.

Décidément, on dort peu ces jours-ci, Place de la République à Lille. A 7h52, alors que Frédéric Cuvillier, le Ministre boulonnais des Transports a déjà entamé son marathon télé-radio-presse pour expliquer que tout s’est bien passé dans le meilleur des mondes et que ça aurait pu être bien pire (on aura l’occasion de revenir sur l’oeuvre de Frédéric Ier au Ministère un de ces jours), premier mail en provenance de Lille. C’est pas encore Byzance : « Le gel devrait perdurer jusque tard dans la journée provoquant du verglas et les risques routiers associés ». C’est pas encore aujourd’hui que nous allons faire un reportage à Fourmies. D’ailleurs, la Préf’ du Pas-de-Calais semble comprendre les difficultés des journalistes régionaux. Pour son point-presse à 10h30 où elle semble avoir peur du vide, elle renvoie un mail :  « Nous vous informons qu’il vous est possible de participer à ce point-presse, à distance, au moyen d’une audioconférence. Si vous êtes intéressés, merci de nous indiquer l’adresse mél à laquelle nous pouvons vous communiquer le numéro d’appel et les identifiants.» Pas de chance : on l’a vu trop tard. Peut-être ira-t-on à la conférence de presse de Lille, à 17h30, annoncée dans la foulée. Ou pas. Parce qu’apparemment, la neige ne fait plus tout à fait partie des priorités. Entre deux informations sur la circulation des poids-lourds de nouveau autorisée, d’autres communiqués arrivent des Préfectures. Une conférence de presse sur la formation des salariés de la mécanique et de la métallurgie. Option neige ? Un déplacement ministériel prochainement (Thierry Repentin, ça vous dit quelque chose ?). C’est donc le signe que dehors tout va bien ?

Mercredi soir. Clap de fin ?

Nous les attendions fébrilement. Qui ça ? Ben, les derniers communiqués. Les Préfectures ne pouvaient pas nous laisser comme cela, il faut bien une conclusion à ce papier. 19h29, les cloches sonnent. Pas pour annoncer que l’épisode neigeux est fini, mais plutôt pour l’élection du pape. Miracle ou pas : le communiqué du Pas-de-Calais arrive dans nos boîtes mails. Et que l’on ne s’excite pas trop vite : il va regeler et le verglas sera de la partie jusque jeudi en fin de matinée, tandis que les averses de neige vont persister. Mais que l’on se rassure, “tout est mis en place pour faciliter au plus vite une reprise de l’activité économique et sociale.” Quelques minutes plus tard, au tour de la Préfecture lilloise d’y aller de son bilan quotidien : “les températures resteront négatives et les risques routiers induits restent importants. La préfecture du Nord renouvelle son appel à la prudence auprès de l’ensemble des usagers de la route.” On cherche désespérément le conseil aux deux roues. Disparu. Notre facteur n’a plus d’excuses.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

1 Commentaire

  1. j’y ai pensé, je l’ai fait ! j’ai fait du vélo dans la neige, et ce n’est pas la première fois !
    avez-vous déjà remarqué qu’en cas de neige et/ou de verglas le moyen le plus sûr de se déplacer reste la roue ? 2 roues ou 4 roues c’est pareil, dans la mesure où dans cette société le premier réflexe, ou l’unique réflexe, est de saler et sabler les routes. Faisons fi des trottoirs, se déplacer à pied est bien trop dangereux. Ainsi, pour les voitures qui auront réussi à s’extirper de leur place de parking, ça va. pour les vélos qui prennent le parti de ne pas rouler sur les bas côtés, cela va aussi. il va sans dire que la prudence est de mise, mais voilà tout.
    Le problème principal vient des tracteurs-lames qui repoussent la neige sur les voies vélos. également vu lors d’un précédent épisode neigeux : dans le centre ville, des employés qui enlèvent la neige des trottoirs pour la stocker, sur les mêmes voies vélos. Le tout s’entasse, résultat, de nouvelles congères, des tranchées dans lesquelles nous engouffrer avec notre 2 roues qui pourtant tient plutôt bien la route sinon.
    Donc la vraie question me semble être : quand est-ce que les pouvoirs publics vont-ils prendre en compte piétons et cyclistes dans les opérations de déneigement ? le risque de tôle froissée est-il plus important que le risque de commotion ou de membre fracturé ? n’y a-t-il pas mise en danger délibérée des cyclistes, anticipée seulement par ce communiqué de la préfecture : “on vous avait prévenus de pas prendre votre vélo !”
    La neige est donc, avant tout, un beau révélateur de notre “tout voiture” quotidien

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus