L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

A Dunkerque, les conseils municipaux privés de retransmissions

Lu, vu, entendu Par | 29 mars 2013

Sacré pas en arrière, à Dunkerque. Alors que les mairies se vantent de se rapprocher des citoyens, notamment via leurs innovations sur le web et les réseaux sociaux, la mairie nage à contre-courant. Les conseils municipaux ne sont plus filmés et retransmis en direct sur la chaîne municipale ID7 et le site de la Ville. Censure, peste l’opposant Philippe Eymery. Question de coût, jure le directeur général des services. L’argument semble léger.

Source : La Voix du Nord

 

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

1 Commentaire

  1. Le dernier conseil municipal traitait du contrat de partenariat public privé pour l’Arena prevue à Dunkerque contre lequel les Indignés ont lancé une petition.A croire qu’à DK, on ne lit pas le Canard Enchaîné qui listait recemment les scandales de l’Hôpital d’Ile de France, celui du Grand Stade et celui du stade du Mans ( 1er stade de foot sous contrat de PPP). Dans cette ville ou le maire se vantait encore recemment de son habileté financière ( le naming est vendu à une compagnie d’assurances), le stade et le club font de si mauvaises affaires quel ‘intecommunalité renfloue avec les impôts des contribuables. C’est ce qui pend au nez de LMCU mais avec le Losc, “on joue dans la cour des grands “…
    Michel Delebarre peut faire un saut à Londres pour constater les degâts des contrats de PPP . C’est plus proche que d’aller au Mans.

    Sur Google en tapant “stade du Mans + PPP”

    Stade MMArena /DR Le Mans Stadium, F Vigouroux ©
    La collectivité du Mans au secours du stade MMArena
    Un conseil municipal extraordinaire a été programmé jeudi 14 février au soir pour débattre de la situation du club de football, Le Mans FC et de l’avenir du MMArena. En cause ? Les difficultés financières du club de Ligue 2 résident, qui a encore creusé son déficit. De 3 millions l’été dernier, celui-ci atteint les 7 millions d’euros, pour un budget de 11 millions. Dès lors, le club est menacé de relégation voire de faillite. Précisions.

    Imprimer
    Envoyer

    A lire aussi

    Stades, équipements sportifs
    MMArena, prêt pour le Championnat de France 2010-2011 !
    Le stade du Mans «MMArena»
    Vinci | Partenariats public privé (PPP)

    Inauguré en 2011, le MMArena, stade de 25.000 places au Mans, signé avec Vinci dans le cadre d’un partenariat public-privé (PPP), pourrait devenir un lourd obstacle pour la ville du Mans et ses contribuables. En cause ? Les difficultés financières du Mans FC, le club de Ligue 2 résident, qui a encore approfondi son déficit. De 3 millions l’été 2012, celui-ci atteint les 7 millions d’euros (pour un budget de 11 millions). Dès lors, le club est menacé de relégation voire de faillite.

    Le maire de la ville du Mans (Sarthe), Jean-Claude Boulard avait, en effet, annoncé le 11 février qu’il allait soumettre au conseil municipal extraordinaire du 14 février le rachat des biens immobiliers du club, comprenant notamment le siège social et le centre de formation construits par le club en 2008 sur des terrains municipaux, pour un montant de deux millions d’euros. Ceci afin d’aider à combler le déficit du club qui s’élève bien à sept millions d’euros.

    Trouver un partenaire financier
    Une fois propriétaire, la ville devrait alors relouer ses installations au club pour un loyer de 180.000 euros annuels. Le président du Mans FC avait, déjà, lancé le 2 février un appel à l’aide aux collectivités locales. De son côté, la Ville du Mans met la pression sur le club, qui emploie une centaine de personnes, de trouver de nouveaux investisseurs.

    Toutefois, la mairie confirme que l’aide ne suffira pas. “Il faut que, avant la fin février, le club trouve un partenaire financier”, indique-t-elle. A cette date, le club sera auditionné par la Direction nationale de contrôle de gestion (DNCG), le “gendarme financier” de la Ligue de football professionnel(LFP).

    Un stade surdimensionné ?
    L’enjeu est d’une extrême importance pour la collectivité, car, en cas de liquidation du club, le concessionnaire, Le Mans Stadium, filiale de Vinci, pourra exiger, à l’issue d’un délai de six mois, que soit résiliée la convention de concession. Il pourrait alors demander une compensation conséquente.

    Pour rappel, le financement de ce nouveau stade est le résultat d’un effort partagé entre la ville (31,5 millions d’euros) le département de la Sarthe et la région des Pays de la Loire (17,5 millions d’euros), et Vinci, le concessionnaire (13 millions et un emprunt de 39 millions d’euros). L’assureur MMA a, lui, apporté une mise initiale de 3 millions d’euros, plus 1 million d’euros par an sur dix ans. Par ailleurs, la fréquentation moyenne du stade en Ligue 2 est inférieure à 8.000 spectateurs par match.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILY NORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture