Petite histoire Par | 09H20 | 19 février 2013

Lille : la pollution, un problème de pauvres ?

Les pauvres vivraient plus souvent dans des quartiers pollués. D’où leurs problèmes récurrents de santé qui entraîneraient une espérance de vie bien moins élevée… Ce sont les premiers résultats d’une étude plus que sérieuse de l’Ecole des hautes études en santé publique. Et Lille n’a pas échappé à la règle.

 

Nom de l’étude : Equit Area. Equipes : les chercheurs de l’Ecole des hautes études en santé publique. Objectif : faire le lien entre problèmes de santé des populations défavorisées et quartiers les plus pollués… et faire réagir les pouvoirs publics ! On sait aujourd’hui que les plus pauvres sont plus souvent touchés par les cancers, l’asthme ou encore les maladies cardio-vasculaires. Des études ont déjà pointé du doigt des raisons comme la sédentarité, le diabète, l’obésité, le tabagisme, l’alcoolisme, etc. Mais qui s’est finalement posé la question de l’impact de la pollution ? Et si finalement, la concentration du fameux dioxyde d’azote (polluant émis par les usines mais aussi par le chauffage et les voitures notamment diesel) était en partie responsable de ces disparités ?

Marseille, Lyon, Paris, Lille passée au crible

Démarrée il y a plus de trois ans, l’étude de l’EHESP a ainsi passé au crible pollution et pauvreté, dans des villes comme Marseille, Lyon, Paris et Lille. D’un côté, des « indices de défaveur », qui comptabilisent une cinquantaine de critères comme la proportion de personnes sans diplômes, de chômeurs, de non-propriétaires de leurs logements ou encore de familles monoparentales. De l’autre, des taux de concentration dans l’air du dioxyde d’azote. En croisant ces deux données sur des cartes, les scientifiques espèrent ainsi prouver un lien entre pollution et problèmes que l’on pensait jusqu’ici liés uniquement à la pauvreté.

Dans la métropole lilloise, les “défavorisés” plus sujets à la pollution

Dans la métropole lilloise, le constat des premiers résultats est sans appel. Comme à Lyon ou à Marseille, les quartiers les plus pollués sont également ceux qui abritent une plus grande part de personnes défavorisées. Parmi les secteurs les plus visés, le grand-sud de Lille mais également la majeure partie de Roubaix et de Tourcoing, qui concentrent à la fois des habitants avec un fort « indice de défaveur » et des taux de dioxyde d’azote records.

Idem pour la rocade Lille-Roubaix-Tourcoing : « Les populations les plus exposées sont le plus souvent celles qui vivent à proximité des axes routiers », explique Denis Zmirou, professeur de santé publique de l’EHESP et co-auteur de l’étude, au mensuel Terra eco (lire en intégralité ici), qui revient sur l’héritage de l’histoire et son lot de construction de logements sociaux à proximité des périphs.

A l’inverse, l’étude montre que plus on va vers les campagnes cossues, comme le Nord-Ouest, le Sud-Ouest ou le Sud-Est de la métropole, plus la concentration d’oxyde est faible, tout comme le « niveau de défaveur ». Exceptions faites du Nord-Est de la ville de Lille et des secteurs proches de l’axe routier Lille-Roubaix-Tourcoing ou l’A 22. Là, les riches s’en prennent autant que les pauvres.

Ensemble de l’étude consultable sur www.equitarea.org

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là