L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Infographie : quels sont les députés nordistes les plus twittos ?

Réflexions Par | 18 février 2013

Pendant l’examen du projet de loi sur le mariage homosexuel, le pouls de l’Assemblée nationale a battu au rythme de Twitter. Face à l’invasion du réseau social dans les travées de l’hémicycle, l’élu de la dixième circonscription du Nord Gérald Darmanin a même proposé d’interdire les tweets pendant les séances. Mais les élus du Nord-Pas-de-Calais font-ils partie des twittos les plus actifs du Palais Bourbon ? Réponse en infographie et en texte.

Une collaboration du journaliste Julien Depelchin, publiée initialement sur son blog Datablog.

infographiejpgCe ne sont que 140 caractères. Et pourtant. En plein débat sur le mariage pour tous, Twitter est devenu incontournable à l’Assemblée nationale. Les députés se sont invectivés par tweets interposés, se sont moqués de collègues, bref, disaient ce qu’ils ne pouvaient pas ou ne voulaient pas dire tout haut. Les politiques sont nombreux à s’être appropriés l’outil, quitte à parfois en abuser.

Borloo, une première place artificielle

Parmi les 33 députés du Nord-Pas-de-Calais, 18 possèdent un compte Twitter. Les élus du Pas-de-Calais sont très présents sur le réseau : 9 sur 12 détiennent un compte contre 9 sur 21 pour leurs collègues du Nord (*). Mais tous les membres de l’hémicycle n’en font pas un usage régulier. Si François-Xavier Villain (18e circonscription du Nord, @fxvillain) est inscrit depuis près d’un an et compte 113 abonnés, il n’a jamais gazouillé. Inscrit en mars 2012, le maire de Béthune Stéphane Saint-André (@AndrSaint) semblait avoir pris goût au tweet. Mais depuis le 3 septembre dernier il est muet. Car si les comptes sont nombreux, les “vrais” twittos sont plus rares.

Alors, quel est le député de la région le plus suivi sur Twitter ? C’est… Jean-Louis Borloo (@JLBorloo), avec près de 40 000 followers. Un chiffre impressionnant, surtout en comparaison avec son faible nombre de tweets (535) et leur ton très officiel. Le président de l’UDI ne rédige pas lui-même ses messages, et cela se voit. Le fil de l’ancien maire de Valenciennes est ponctué de déclarations tenues à la télévision ou dans la presse et d’extraits de discours. C’est donc une première place un peu artificielle pour Jean-Louis Borloo qui l’occupe uniquement en raison de son statut d’ancien ministre et patron de l’UDI.

Nicolas Bays et Sébastien Huyghe hyperactifs

Sur la deuxième marche du podium on retrouve le socialiste Nicolas Bays (@Nicolasbays). A 35 ans, il maîtrise à la perfection Twitter. C’est d’ailleurs le député de la région qui s’y est inscrit il y a le plus longtemps, précisément le 6 septembre 2009 (bien avant d’être député d’ailleurs). 9 486 tweets plus tard, il est suivi par 4 550 personnes. Son ton est bien plus libre et ses posts sont à n’en pas douter signés de sa main. Il n’hésite pas à répondre aux messages qui lui sont adressés. Les photos sont aussi légion, comme lors du débat sur le mariage pour tous.

  L’UMP Sébastien Huyghe (@SebastienHuyghe) talonne Nicolas Bays avec 4 534 abonnés. Inscrit lui aussi depuis plus de trois ans (27 octobre 2009), l’élu de l’opposition rédige personnellement ses messages de 140 caractères. Il use de l’humour, notamment par l’emploi de hashtags (ou devrais-je dire mots-dièse) originaux.

Dans notre top 8 on retrouve ensuite Gérald Darmanin (@Gdarmanin). Le jeune député UMP possède plus de 2 000 abonnés et a posté à ce jour près de 1 500 tweets. Il use du même ton que son collègue Sébastien Huyghe et raconte même des anecdotes personnelles. Avec Guillaume Larrive, il vient de proposer une résolution pour que les députés ne s’expriment plus sur les réseaux sociaux lors des débats au Palais Bourbon. Le 5 février, il s’est lui-même engagé à laisser Twitter de côté pendant les séances parlementaires. Non pas  qu’il soit opposé au réseau mais parce-qu’il juge qu’une pratique “abusive de ces outils de communication suscite un véritable dévoiement de la démocratie parlementaire“. Si la question n’est pas tranchée, le débat est engagé et de nombreux députés se prononcent pour une auto-régulation.

 La percée de Roman

Mais revenons-en à la région. Le député twittos numéro 5 est Bernard Roman (@bernardroman59). Inscrit seulement le 19 mars 2012, il compte déjà 1 818 followers. En moins d’un an, il a réussi grâce à ses 1 400 tweets à s’imposer dans le monde des gazouillis. Il est suivi par Daniel Fasquelle (@Dfasquelle), Marc-Philippe Daubresse (@daubresse_mp) et enfin Philippe Kemel (@philippekemel). Ce dernier a été très exposé en juin dernier lors des législatives. Il affrontait dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais deux poids lourds de la politique nationale : Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon. Pas étonnant de  le voir autant suivi sur Twitter. Pour rappel, le candidat socialiste l’avait emporté de 118 voix sur la présidente du Front national au terme d’une campagne très médiatique. Il avait d’ailleurs été très prolixe lors de ces élections. Aujourd’hui ses tweets sont plus froids et renvoient la plupart du temps à des posts publiés sur Facebook.

Si comme pour certains de nos élus Twitter ne vous dit pas grand chose et que vous n’avez presque rien compris à cet article, on vous recommande la lecture de “Twittus politicus : décryptage d’un média explosif” aux éditions Fetjaine. Antoine Dubuquoy et Nico Prat y expliquent le fonctionnement du réseau et l’usage qui en est fait par les politiques.

Enfin, si vous souhaitez suivre vos députés sur Twitter, il suffit de vous abonner a une petite liste et c’est ici !

Pour dépasser les frontières, un site répertorie les députés de tous les départements présents sur les réseaux sociaux par le biais d’une carte interactive.

Enfin,  toutes les données de l’infographie et de l’article sont disponibles ici.

(*) Les députés nordistes qui ne sont pas encore sur Twitter

Nord : Audrey Linkenheld, Rémi Pauvros, Thierry Lazaro, Francis Vercamer, Dominique Baert, Yves Durand, Christian Bataille, Christian Hutin, Jean-Pierre Allossery, Marc Dolez, Anne-Lise Dufour-Tonini, Alain Bocquet.

Pas-de-Calais : Thérèse Guilbert, Yann Capet, Serge Janquin.

Note 1 : les chiffres ont été relevés le 7 février 2013.

Note 2 : Le compte du ministre Frédéric Cuvillier (@fcuvillier) n’a pas été pris en compte car il ne siège aujourd’hui pas à l’Assemblée nationale, remplacé par sa suppléante Thérèse Guilbert.

A découvrir également : Datablog.

A lire ou relire sur DailyNord :

Comment (quelques-uns, mais vraiment quelques-uns de) nos politiques ont dit “bonne année” sur Twitter 

Twitter révolutionne le monde… mais pas encore les politiques régionaux !

 

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILY NORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture