L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Au Mercatoscope de Rue 89, le LOSC et le RC Lens prennent la tête

DailyUne Par | 13 février 2013

Notre partenaire Rue89 a analysé l’activité sur le marché des transferts des clubs de Ligue 1 depuis dix ans. Qui est le meilleur gestionnaire ? Quelle est la recrue la plus rentable de chaque équipe ? Le pire flop ? Lille et Lens figurent en tête.

Le mercato hivernal terminé le 1er février, Rue89 Sport a compilé sur les dix dernières années – depuis la saison 2002-2003 et le création de la Ligue 1 – les montants estimés des transferts effectués par les clubs de cette division, en s’appuyant notamment sur les données du site TransferMarkt et des informations publiées dans la presse.

L’objectif de cette appli (à découvrir sur leur site) : définir les meilleures balances commerciales dans ce secteur, les meilleurs coups et les flops. Regardez donc comment votre club favori se comporte sur le mercato !

Dans un football français en crise (107 millions de déficit pour la saison 2011/2012) et qui peine sur le plan européen, les transferts de joueurs ont dépassé le cadre de l’apport sportif pur.

Lens et Auxerre, vendeurs par contrainte

Ils sont devenus une nécessité économique et un outil de développement pour des clubs qui rêvent tous, comme Lille l’été dernier, de revendre un Eden Hazard très cher après l’avoir fait éclore et en avoir bien profité (doublé championnat/coupe de France en 2011).

En tête de notre classement, Lille est le meilleur gestionnaire, celui qui agit sur le marché des transferts en bon père de famille. En dix ans, le Losc a acheté pour 98 millions d’euros mais revendu pour un peu plus du double : 196 millions. Rentabilité maximum pour le club.

Pour un club dont le budget cette saison est prévu aux alentours de 100 millions alors qu’il n’était que de 17 millions en 2002-2003, le mercato est une source de revenus. Il ne suffit pas de faire un coup de temps en temps comme Marseille avec Didier Drogba ou Franck Ribéry pour figurer en haut de ce classement.

Lens (2e) et Auxerre (3e) sont bien classés dans ce mercatoscope, sans connaître de succès sportif – les deux clubs sont tombés en deuxième division – ni être en parfaite santé financière. Pour ces deux écuries au centre de formation prestigieux, profiter du mercato est un gage de survie, un non-choix aussi (Lens ayant été interdit de recrutement).

Découvrir la suite de l’article, ainsi que l’application directement sur le site de nos confrères.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus