L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Val Joly : pourquoi le projet était d’emblée mal barré

Réflexions Par | 24 janvier 2013

 Et Val Joly a encore eu un déficit deux millions d’euros en 2012, a-t-on appris par un discret entrefilet dans la presse il y a quelques jours… Décidément, ça commence à faire beaucoup pour cette station touristique voulue par le Conseil Général du Nord qui devait rayonner, que dis-je, irradier tout le Nord de la France, la Belgique, les Pays-Bas, l’Angleterre, il y a cinq ans au moment de son inauguration. C’est raté et les couacs continuent : l’an dernier, la base a eu le droit à une vacance au poste de directeur de juillet à novembre… Aujourd’hui, un appel d’offres a été lancé pour rajeunir la communication, notamment à destination des Anglais et des Néerlandais… Est-ce trop tard ? A voir. Le flop était en tout cas couru d’avance. DailyNord vous explique pourquoi.

Parce qu’on ne change pas de standing en claquant des doigts

Si le Val Joly était si populaire pour les Nordistes depuis 1975, c’est d’abord parce que c’était familial et qu’on pouvait y manger tranquillement des frites-mayo au bord du lac et faire du pédalo. Depuis l’inauguration de la nouvelle « station touristique » en 2008, place aux restaurants, aux services haut-de-gamme touristes jusqu’à la boutique souvenir. Clairement, les promoteurs du projet (dont le Conseil général et son président Bernard Derosier) ont voulu attirer une clientèle plus « select », avec un portefeuille plus garni. Sans forcément prendre en compte les réalités économiques du secteur… On est loin d’avoir attiré les riches Allemands, Britanniques ou Hollandais !

Parce qu’on a peut-être vu un peu trop grand

Installation de plusieurs commerces, d’un centre aquatique de 3000 m2, d’un parcours aventure dans les arbres, d’un centre équestre et d’un espace bien-être mais aussi de 180 cottages design…  loués plus de 500 euros la semaine pour deux personnes en haute saison ! Peut-être qu’en transformant le Val Joly en place-to-be huppée, rêvant de transformer le petit lac « en turbine économique de l’Avesnois » dixit Bernard Derosier, le conseil général du Nord a eu les yeux plus gros que le ventre. En tout cas, le nombre d’entrées est loin d’atteindre les objectifs. En 2009, on n’enregistrait que 160 000 entrées. Autant dire que même si cela a progressé un peu depuis, on est loin des 500 000 entrées espérées pour le rythme de croisière de 2013.

Parce que les élus auraient peut-être mieux fait de choisir Center Parcs

Center Parcs, filiale de Pierre&Vacances, avait proposé d’installer une de ses bulles protégées du froid et de la pluie au cœur de la forêt de Trélon, pas très loin du Val Joly. Mais que nenni, la proposition n’a pas été acceptée par les élus, obsédés par leur projet de Val Joly. Center Parcs a finalement jeté son dévolu sur le Parc de l’Ailette, qui a accueilli le projet à bras ouverts et pour cause : l’investissement totalise 220 millions d’euros, dont 32 millions d’euros de fonds publics. Les résultats sont au rendez-vous : 650 emplois ont été créés. Sauf que comme ce Center Parcs, situé à un peu plus d’une heure et demie de Lille, est devenu un très sérieux concurrent du Val Joly. Tout comme les lacs de l’Eau d’Heure, en Belgique, qui proposent le plus grand ensemble nautique juste de l’autre côté de la frontière…

Parce que même le projet est toujours en déficit aujourd’hui

60 millions d’euros d’investis, dont 36 millions de fonds publics (parmi lesquels les 22 millions  du conseil général du Nord, soit le prix de la construction d’un collège) pour « réhabiliter » le Val Joly : on pourrait qualifier la somme de « coquette » même si beaucoup avait pensé à l’époque que ce projet était tout simplement « démesuré ». Et encore, on n’a pas calculé ce qu’a coûté le fonctionnement de la structure, qui emploie une soixantaine de salariés au total par l’intermédiaire d’un syndicat mixte. Le budget étant largement déficitaire de quelques centaines de milliers d’euros chaque année (comme par exemple une perte de 250 000 euros rien qu’en 2010, avec une subvention du conseil général de 2,5 millions d’euros), voire cette année carrément un déficit de deux millions d’euros, pouvait-on lire dernièrement dans la presse régionale.

Parce que ce n’est pas forcément terrible

Et ça, c’est Trip Advisor qui le dit ! Le célèbre site recense des avis de voyageurs qui ont séjourné du côté de Val Joly. Si les avis postés ne sont pas dramatiques, le classement final avec trois étoiles sur cinq n’est pas franchement terrible pour une base de loisirs récemment repensée. Et certains commentaires donnent à réfléchir (pour les lire).

Contactée, la direction de Val Joly n’a pas donné suite à nos demandes de précisions.

Image de Une : capture d’écran du site du Val Joly.

 

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

5 Commentaires

  1. L’idée d’un grand projet d’aménagement touristique du Val-Joly se perd dans la nuit des temps (je pousse un peu…)…Sous le mandat de Jacques Donnay, président RPR du conseil général du Nord (1992-1998), on parlait même d’un casino et d’un hôtel à plusieurs étoiles. Cela a nourri le projet de l’équipe suivante (qui était l’équipe d’avant…).

  2. Donnay a plus laissé le souvenir d’une marque de raquettes de tennis que de traces de son action. Je me demande d’ailleurs si Loisinord à Noeux n’est pas dans le même état de fréquentation que le Val Joly, en tout cas au niveau de la piste de ski. Parce qu’on a beau passer devant de temps en temps à des périodes différentes de la journée, il faut avoir de la chance pour apercevoir un skieur en action…

  3. Il faudrait aussi voir le management existant au sein des services du Département du Nord, même encore sous Monsieur Kanner (d’ailleurs, c’est pire).

    En plus de la révocation déja signalée ici, il y a eu 5 suicides et 7 tentatives sur le central (Lille 2100 agents) depuis 2007.

    Il y a également un autre agent à qui on a joué un mauvais tour en l’accusant de faits délictueux.

    On fait tout un flan pour des faits moins graves chez France Télécom, Renault, la Poste (…)

    Mais rien pour le Département. Comme si la chaîne managériale était intouchable.

    Renseignez vous auprès des syndicats.

    Pour le dernier suicide, le Figaro a fait un article. Nord Eclair avait fait un autre article sur les problèmes de la médecine du travail en août 2011 (tout le service avait alors démissionné)

  4. Quand on a le portefeuille bien garni, on va Knokke comme Marguerite Yourcenar qui y avait fait – avant 14 – la connaissance des doux emportements si bien decrits par Ovide.

    D’autre part, il vaut encore mieux aller en Belgique avec ses enfants, les gîtes y sont plus nombreux, moins chers et surtout de meilleure qualité. Et on ne paie pas pour aller faire un tour dans les domaines provinciaux contrairement à Mosaïc ou aux Pres du Hem, financés par nos impôts et où il faut payer pour s’asseoir sur l’herbe à moins – pour les temeraires – de se tremper dans l’eau douteuse regulièrement envahies par les cyanobactéries.

    Le problème des elus comme Derosier, c’est qu’ils pensent toujours avoir raison et qu’ils n’ont aucune experience de la realité du fonctionnement de leurs elephants blancs.

  5. je connais bien la problématique d’investissement du CG du Nord concernant la base du val joly. Comment transformer une baraque a frite en station balnéaire via madame vacance aux villas pardon cottages complètement pourries d’humidité, ben oui nous sommes en avesnois ! trouver l’erreur……… il drache comme c’est pas pensable, parole de nordiste. Laissons leur le temps et la possibilité de trouver une espérance dans leur nouvelle communication. Les nordiques adorent, sérieux ! cela n’est qu’une question de culture. Bref je ne vais m’arracher la tete avec ce gouffre de 2 millions € le Conseil Général ouvrira toujours le chéquier question de principe pardon d’honneur pensez depuis 1972 des millions furent engloutis ont est plus a quelques M€ DE PLUS CORDIALEMENT

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILY NORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture