Rebrousse-poil Par | 09H30 | 04 décembre 2012

Soirée inaugurale du Louvre-Lens à base de frites : ce à quoi vous avez échappé

On peut en rire, en pleurer, s’indigner, se réjouir. Pour l’inauguration du Louvre-Lens, ce mardi, une soirée est prévue au stade Bollaert et alentours. Au menu, des animations de rue et musicales, un feu d’artifice, mais aussi des frites à volonté dans le temple du foot… De quoi jouer sur les clichés lensois… quand la ville veut s’offrir un avenir culturel. Si vous trouvez ça moyen, rassurez-vous, vous avez échappé à pire. 

Des frites pour inaugurer le Louvre-Lens. Oui, on croit rêver. Photo Tusca Mendaharin sur FlickR.

On aurait pu organiser une soirée “clichés lensois”…

au fin fond d’une mine, coup de grisou à l’appui

Tant qu’à jouer sur les clichés, Lens, c’est avant tout la mine. D’où notre idée lumineuse : pourquoi ne pas inviter tout ce beau monde dans les entrailles de la Terre pour fêter la renaissance du Bassin Minier ?

Au menu de cette soirée : lectures de Germinal avec une lampe de mineur vissée sur le front ; ateliers maquillages au charbon ; atelier de démonstration d’extraction de houille. Bonus proposé par Culture Commune : un son et lumières hyper-réaliste sur le coup de grisou de Courrières de 1906, qui a fait 1099 morts. Comme si vous y étiez.

dans une section socialiste

On ne vous dira pas laquelle. Mais imaginez plutôt le programme : tout ce beau monde est invité dans une section socialiste du bassin lensois.Bon, bien sûr, ça pose des problèmes d’estimation de  jauge, parce qu’entre le fichier d’adhérents officiels et  le véritable nombre de militants, les chiffres ne sont pas tout à fait exacts.

Au menu de cette soirée : quiz “retrouvez le code de la carte bleue de Kucheida” ; atelier comptage et recomptage des bulletins de vote (entrée gratuite pour les adhérents de l’UMP) ; spectacle de conte sur l’histoire socialiste du Bassin Minier par Daniel Percheron himself (prévoir un dictionnaire des métaphores, c’est plus prudent).

dans un coron

Autre idée lumineuse qui n’a – heureusement ?- pas germé dans l’esprit de nos décideurs : organiser cette soirée dans une cité minière. Un vrai coron comme on les aime : maisons minuscules, jardins potagers, briques à gogo, habitants à l’accent charmant.

Au menu de cette soirée : café noir-maroilles-lecture chez Gisèle Machu, la dernière veuve de mineur ; spectacle de rue de Davina qui raconte l’histoire de la fille du frère que sa mère a eu avec son neveu en assistant à un match RCLens-PSG ; visite architecturale du quartier par Christian de Portzamparc (architecte d’Euralille pour mémoire) ; concert de Marcel et son Orchestre qui reprend les chansons d’Edmond Tanière.

dans le rayon alcool d’un hypermarché

Parce que comme les frites, c’est bien connu, l’alcool coule aussi à flot dans nos contrées. Alors certes, ça n’était pas politiquement correct, mais ça aurait eu le mérite d’être un peu plus original. A faire dans un Auchan (Noyelles-Godault par exemple) bien sûr.

Au menu de cette soirée : tentative de record du monde homologué de descente de bière ;  représentation théâtrale mise en scène par Jean-Pierre Decool sur les méfaits de la nouvelle taxe socialiste sur la bière. Invité d’honneur : Jacques Chirac qui nous livrera ses souvenirs sur l’attribution du Louvre à Lens et ses dégustations de bières.

L’intégralité de notre dossier Louvre-Lens :

Soirée inaugurale du Louvre-Lens à base de frites : ce à quoi vous avez échappé

Louvre-Lens : un timbre pour le chocolatier, La Poste chocolat

Louvre-Lens : l’Eden des Saveurs espère ne pas être le dindon de la farce

Le Louvre-Lens pour les nuls

Louvre-Lens : on va en bouffer jusqu’à la dernière frite !

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là