L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

La révolution personnelle de Mickaël Moglia

Petit théâtre de Martine Aubry | Région Par | 18 décembre 2012

Mickaël Moglia, président de la commission des finances et qui fait sécession au conseil régional en créant son propre groupe après avoir rendu sa carte du PS, n’est pas un inconnu dans l’univers militant socialiste. Il y a dix ans, il animait un collectif militant baptisé Doukonva, contestant vivement le fonctionnement à tous niveaux du parti socialiste alors dirigé par un certain François Hollande. Et soutenait un autre élu, un certain Marc Dolez, député du Douaisis qui s’était fait réélire en 2003 dans le tumulte et avec fracas à la tête de la fédé du Nord sur une ligne fort à gauche, rénovatrice et sur fond de limitation du cumul des mandats et de réappropriation militante (Dolez est aujourd’hui au Front de Gauche). Contre Bernard Roman, cornaqué par un certain Pierre Mauroy, tous deux anciens premiers fédéraux du Nord. Un mauvais souvenir pour ces deux-là.

Mandataire du Nouveau parti socialiste (13 % dans le Nord à l’époque), Mickaël Moglia qui était secrétaire de section à Avesnes-sur-Helpe (toujours le vieil antagonisme entre le socialisme des villes et celui des champs) pour tenter sans succès de remporter l’hôtel de ville était donc proche d’Arnaud Montebourg et de Vincent Peillon, le tandem fondateur du NPS*, deux poids lourds aujourd’hui au gouvernement dont il fustige la tiédeur et le renoncement.

Je rappelle que je suis contre le cumul des mandats. À partir du moment où des élus sollicitent le suffrage du peuple en inscrivant sur leur profession de foi qu’ils se consacreront exclusivement à un mandat de député et qu’ils ne le font pas, il y a tromperie de l’électeur. Je reste président de la commission des finances à la région. Je touche 1 800 euros par mois. Avec Percheron, je partage beaucoup sur le fond. Il a été un des trois sénateurs à voter contre le traité Sarkozy-Merkel“, déclare-t-il à la Voix du Nord du 13 décembre. Ben oui, mais jusqu’à plus ample informé, Monsieur Percheron cumule toujours ses mandats de patron de la région et de sénateur. Certes, depuis cette série de défections à gauche, la majorité absolue au conseil régional n’existe plus mais le jeu des abstentions devrait rééquilibrer les rapports de forces en faveur du PS et des Verts, traditionnels alliés. Et on imagine mal le nouveau groupe mêler ses voix à celle de la droite pour repousser le budget de vendredi prochain, jeu de rôles obligé pour fixer les lignes et positions de chacun dans l’hémicycle. Bizarre : il y a une dizaine d’années, on avait instauré un scrutin à deux tours et un seuil de maintien à 10 % pour – entre autres – éliminer l’extrême-gauche incontrôlable des assemblées régionales et stabiliser les majorités. Et voilà que, déception gouvernementale oblige, la contestation se ravive à la gauche de la gauche et se fraie un chemin – certes non sanctifié par l’élection – par le jeu des démissions et des transfuges !

Sur le plan partisan, Mickaël Moglia devrait selon toute logique rejoindre le Front de Gauche, version parti de gauche, par exemple. Et retrouver ainsi Marc Dolez. Révolution.

* Au congrès du Mans en 2005, Peillon lâchera Montebourg pour rejoindre la majorité de François Hollande.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

1 Commentaire

  1. Petit remous au FdG. Marc Dolez quitte donc le Parti de gauche mais reste au FdG.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Casting

Bienvenue sur Le Petit Théâtre de Martine Aubry et Xavier Bertrand, associé au pure-player d’informations DailyNord. Tenu par le journaliste Marc Prévost, et dans le prolongement du livre le Petit Théâtre de Pierre Mauroy, il décrypte  et éclaire les coulisses de la vie politique locale et nationale et parfois aussi d’autres choses. C’est son choix !

A lire sur DailyNord

Me contacter

Pour toute remarque, question, vous pouvez me contacter en laissant un message par là .