L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

La fin du monde : pour Nikola, c’est ne pas avoir de FIFA 13 !

Basses Chroniques des Hauts de France Par | 22 décembre 2012

Avant de prendre des vacances bien méritées, les Basses Chroniques des Hauts-de-France finissent cette année sur une note de fin du monde. Celle dont on nous a bassiné pendant des jours en rigolant parce que bien sûr, c’était pour de faux. On notera que la presse a encore des sous puisqu’elle a payé des dizaines de journalistes à faire le pied de grue pendant des jours à Bugarach pour de la non information. Alors pour prendre le contrepied de cette pathétique apocalypse médiatique, nous nous sommes mis dans la peau d’un enfant de chez nous, un petit Nikola étrangement semblable à celui inventé par René Goscinny, disparu il y a 35 ans. Un petit retour en enfance avant Noël et l’occasion de vous souhaiter de très belles fêtes. Avant la prochaine fin du monde…

Aujourd’hui, ce n’est pas un samedi comme les autres. Même si comme tous les samedis je me lève plus tard et que je fais pareil le dimanche. Mais ce qui est chouette c’est que ce sera samedi et dimanche pour tous les jours à venir. Faut vous dire que c’est toujours comme ça quand Noël approche. Et puis lundi, c’est Noël justement. Y aura plein de bonnes choses à manger parce que Maman c’est pas que la plus belle, c’est la meilleure cuisinière du monde ! Et puis y aura plein de cadeaux pour tout le monde, pour moi surtout. D’ailleurs je suis à peu près sûr que je trouverai le jeu FIFA 13 pour ma PS3 au pied du sapin. Faut dire que ça fait deux mois que j’en parle à Papa quand il me dépose à l’école, à la fin d’ailleurs il commençait à faire ses gros yeux en me regardant dans le rétroviseur et en poussant un gros soupir. Mais mon papa c’est le plus chouette papa du monde et il faut parfois lui répéter souvent pour qu’il imprime.

En attendant, hier, en répétant à Papa que c’était une FIFA 13 que je voulais et que sinon je partirais de la maison pour toujours et qu’on me regretterait vachement, j’avais à peine claqué doucement la portière de la voiture (Papa n’aime quand on claque violemment la portière, il dit que ça abime son automobile) que je tombe sur Kevin. Kevin c’est mon meilleur copain. Il aime surtout manger. Au point que son père (qui aime bien manger aussi) dit que le jour où Kevin n’ira plus au MacDo, ils devront licencier du personnel. Tout en avalant un chausson aux pommes il me dit entre deux bouchées :

– Salut Nikola, alors prêt pour la fin du monde ?

Je regarde Kevin comme quand M. Schuller, notre instituteur, me pose une question dont j’ignore la réponse.

– Bah oui quoi, la fin du monde, l’apocalyspe ! Les abeilles Maya l’ont annoncé, on en parle partout.

La fin du monde ? C’est souvent ce que dit Papa quand il reçoit ses impôts mais à part ça…

– C’est la fin, dit Kevin en sortant une barre de céréales de son cartable. C’est d’ailleurs peut-être la dernière, poursuit-il en l’avalant en deux fois.

– La fin du monde ? Mais alors je ne verrais plus jamais Maman et Papa ?! Et ma FIFA 13 ? Alors j’ai pleuré.

Arrive Loïk, lui c’est le costaud de la classe, personne ne l’embête. Faut dire que son papa dirige le club de catch de la ville.

– Qu’est-ce qui t’arrive Nikola ?

– Kevin dit que c’est la fin du monde. Et si c’est ça je ne reverrais plus jamais mon papa et ma maman. Et j’aurai jamais ma FIFA 13.

Loïk rigole et dit à Kevin :

– La faim dans le monde tu voulais dire ! Parce que c’est sûr pour toi ce serait la fin.

Kevin devient tout rouge et écrase le beignet qu’il s’apprétait à engloutir sur la tête de Loïk. Et ils se sont battus.

Monsieur Schuller, notre instituteur, est tout de suite arrivé pour les séparer. On l’aime bien monsieur Schuller, il dit qu’il est petit-fils de mineur et que si on travaille mal on finira comme son grand-père qui a travaillé très jeune. Moi ça me fait peur parce que Papa me dit que je suis toujours mineur. Pendant que Kevin tente de sauver les morceaux de beignet sans les cheveux de Loïk, monsieur Schuller hurle : « Mais qu’est-ce qu’il se passe ici ? ». Loïk, en frottant les miettes du beignet qui lui collent à la tête lui répond que Kevin disait qu’aujourd’hui c’était la fin du monde.

– La fin du monde, c’est quand vos parents recevront vos bulletins trimestriels. Tous en classe !

Au moins, ça changera Papa de sa feuille d’impôts.

Martine Aubry, c’est ma Mamie

Dans la classe, j’allais sortir mes Pokémon pour jouer avec Brice (Brice, c’est mon voisin de table, le dernier de la classe. À cause que ses parents sont séparés qu’y dit. Moi je pense qu’il a toujours rêvé d’être mineur comme le grand-père de M. Schuller) quand monsieur Schuller nous dit :

– Tutututut ! Ce n’est pas parce que nous sommes à la veille des vacances que nous allons verser dans l’oisiveté ! Ce matin nous allons poursuivre notre travail sur la région.

Tout le monde fait Hooooooh !

– M’sieur, c’est la fin du monde aujourd’hui et j’avais prévu de revoir une dernière fois les photos du livre de Pierrot, ”Goûtez moi ça”.

M. Schuller est devenu tout rouge et Kevin a fini au coin.

– Éteint la lumière Steven pendant que j’allume le TBI (tableau blanc interactif, il en est vachement fier M. Schuller mais il a souvent des problèmes pour l’utiliser). Aujourd’hui, nous allons étudier les personnalités.

Steven (c’est le chouchou de M. Schuller et on peut pas lui taper dessus) a éteint la lumière et il fait noir comme au cinéma dans la classe. J’entends Kevin qui en profite pour croquer en douce un Pépito. Et voilà qu’apparait une drôle de dame sur l’écran.

– Elle, c’est Martine Aubry, la maire de Lille, la ville la plus importante de notre région. Elle a eu une grande carrière politique.

– Papa il dit que sa carrière est finie depuis qu’elle a laissé sa place à un Américain, Harlem Désir, dit Baptiste. Faut dire que le papa de Baptiste, il est adjoint au maire. Et il crâne toujours en le disant. On l’aime pas Baptiste.

– C’est stupide, dit M. Schuller.D’abord il n’est pas américain, son vrai nom c’est Jean-Pierre Désir.

– Pourquoi, il voulait devenir basketteur ? dit Francis. Lui c’est le rigolo de la classe, même si on comprend pas toujours ses blagues.

Pendant que M. Schuller sort son mouchoir pour s’éponger le front je me dis que c’est dingue comme elle ressemble à ma Mamie cette madame Aubry. Ma Mamie, c’est la maman de ma maman et on peut dire qu’elle ne s’entend pas beaucoup avec Papa. Et pourtant je peux vous jurer que Papa n’est pas Américain, il est de Biache-Saint-Vaast. Quand elle vient à la maison, Papa se sert un deuxième ricard pendant que Mamie et Maman discutent dans la cuisine. Comme je le vois, il me fait ”chut” et me dit en chuchotant qu’il vaut mieux un deuxième apéritif plutôt qu’un meurtre de sang. Pourtant elle est gentille Mamie. Quand j’ai eu un 16 en dessin (faut dire que c’est Brice qui m’avait donné le sien parce qu’il y a qu’en dessin qu’il est trop fort) elle m’avait emmené manger des gaufres chez Meert. Parce que pour ma première note au dessus de 11 il fallait que ça se fête. Elle est gentille ma Mamie. Dommage qu’elle pique quand on l’embrasse.

– Bien, poursuivons, voici monsieur Percheron, c’est le président de la région.

– Et pourquoi il a un nom de bidet M’sieur ? dit Francis.

Il a fini au coin avec Kevin, non sans lui avoir apporté sous sa blouse un paquet de BN.

-Je vous préviens qu’à la prochaine incartade, vous aurez affaire à moi s’est mis à hurler M. Schuller.

Et là on a bien compris qu’il ne plaisantait pas. Sauf que je vous disais que M. Schuller, il ne maîtrise pas encore vraiment bien son TBI. Je ne sais pas ce qu’il a fait -lui non plus sans doute- mais quand il a voulu passer à la photo suivante, ça n’avait plus grand-chose à voir. Sur la photo, c’était M. Schuller serrant madame Shuller en maillot de bain. Madame Schuller, c’est la directrice de l’école et là, elle est quand même vachement plus détendue que quand on la croise dans les couloirs. Kevin, quand il a vu ça en se retournant, il en a craché son BN. En plein sur Lucie et Jade, les deux filles du fond. On aurait dit qu’il avait neigé sur elles. Monsieur Schuller s’est tout de suite mis devant le projecteur mais on voyait toujours sa femme sur son torse. Il a dit à Steven de vite rallumer pendant qu’il essayait nerveusement d’éteindre son ordinateur. Finalement il nous a laissé quartier libre toute la journée. Avec Brice, on a fait des parties terribles de Pokémon pendant que Kevin sanglotait en feuilletant son bouquin de Pierrot. On essayait de le consoler mais il répétait toujours « c’est la fin du monde » en contemplant une photo d’andouillette-frites.

Quand Maman est venue me chercher à la sortie, je lui ai dit « Maman, c’est vrai qu’aujourd’hui c’est la fin du monde ? ». Elle m’a regardé d’un air tout drôle, et en me caressant les cheveux elle m’a dit : « mais non mon chéri, Papa n’a pas encore reçu son avis d’impôt. » Elle connait vachement bien Papa, Maman. C’est normal pour une maman.

Le soir, sur France 3, ils montraient des Dunkerquois qui préparaient un carnaval sur le thème de la fin du monde. La fin du monde, ce serait que Papa et Maman n’aient pas compris que je voulais vraiment FIFA 13 pour Noël. Mais je ne m’en fais pas. Parce que moi, j’ai les plus chouettes parents du monde. Na !

Retrouvez toutes les Basses Chroniques des Hauts de France

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus