L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Après les Ch’tis à Ibiza, font du ski et à Mykonos, on a regardé Les Marseillais à Miami. Et on a comparé.

Petite histoire Par | 05 décembre 2012

Les Ch’tis ne sont plus à l’antenne sur W9. Enfin, jusqu’à leur débarquement à Las Vegas prochainement. En attendant, la chaîne du groupe M6 nous propose une nouvelle version de sa fantastique émission culturelle : les Marseillais à Miami. DailyNord se devait de comparer les versions (*). Histoire de – peut-être – crier à l’injustice.

« J’en avais marre de caster des gens du Sud, il n’y a que des bimbos. J’avais des clichés sur le Nord, je n’y serais jamais allée pour faire un casting avant. On va systématiquement dans le Sud parce que les gens y sont hauts en couleur. Mais il n’y a que des cagoles. » Auteur de cette belle phrase pour le Nord – Pas-de-Calais ? Alexia Laroche-Joubert, productrice, lors du lancement des Ch’tis à Ibiza en 2011 (Télérama). Laquelle insistait alors sur la « gentillesse » et « l’esprit de communauté » des gens du Nord.

Le soleil méditerranéen lui manquait peut-être. Après trois saisons de succès d’audience – et une quatrième en préparation à Las Vegas -, la production a décidé de renouer avec ses vieux démons pour proposer depuis le 19 novembre un casting 100% Canebière avec les Marseillais à Miami. Enfin le Nord-Pas-de-Calais n’est plus la seule région à rougir de son image télévisuelle et il est temps de vérifier ce qu’il en est vraiment de ces clichés…

Dans le Nord, les prénoms sont authentiques… dans le sud, on se cherche des surnoms

Au premier abord, on a le droit à la même brochette de candidats plus ou moins pathétiques cherchant coûte que coûte à percer dans le monde impitoyable de la nuit et de la fête.

Premier enseignement : les neuf Marseillais peuvent se targuer de prénoms un peu moins ridicules que les Chti’s, à tel point que certains se sont sentis obligés de prendre des pseudos plus branchés, tels Shanna, Paga ou Lola. A l’inverse, les Chti’s sont d’authentiques Christopher, Kelly, Hillary ou Jordan… La naissance est décidément plus cruelle sous nos latitudes.

Les Marseillais compensent comme ils peuvent en « se la jouant » un peu plus, avec looks fluos, torses musclés et tatoués… Les filles portent certes le moins de tissu possible, mais les Ch’tis égalisent le score dans le genre « bimbo/cagole ».

En matière d’allure et de comportement, le milieu de la nuit semble mondialisé. Rares sont les différences régionales. Restent donc des accents des deux côtés, il fallait bien marquer le coup !

Lors des saisons successives, les Chti’s ont rapidement oublié leur belle région et n’en ont que très peu parlé (relire à ce propos l’article Les Ch’tis à Mykonos : jusqu’à quand W9 exploitera-t-elle le – faux – filon ?), alors que les Marseillais, eux, ne comptent pas zapper leur appartenance géographique. Tellement fiers d’être Marseillais, ils se sont même composé un hymne : “Les Marseillais sont là pour tout casser“… Voila qui est prometteur.

Et pour l’audience ?

W9 semble avoir flairé le bon filon avec ce concept qui cartonne à la télévision. A ce jour, les audiences ont l’air comparables entre Ch’tis et Marseillais. Pour mémoire, les Ch’tis à Mykonos, diffusés en septembre, affichaient une audience moyenne de 623 000 spectateurs. Les Marseillais à Miami partent sur les mêmes bases. La semaine dernière, l’audience était de 620 000 téléspectateurs. Match nul.

Les «ambitions professionnelles» restent les mêmes, mais les Ch’tis étaient bien plus travailleurs…

A l’image du Ch’ti Christopher, charpentier/gogo dancer, du côté de Marseille, on a aussi droit à des ambitions professionnelles hors du commun : comme celles de Julia qui se présente comme hôtesse et dont le job de rêve serait de : « faire la fille à l’entrée » (des boîtes), « celle qui à la liste des résa »… Ou dame pipi, pour « gérer des toilettes » ou encore de « vendre des sucettes ». L’ascenseur social est en marche. Merci W9 !

Reste qu’au bout d’une semaine, Ch’tis et Marseillais n’ont pas la même manière d’appréhender la valeur travail. Chez les Ch’tis, on remarquait un effort pour garder sa place, voire accepter n’importe quelle proposition, même éloignée de ses attentes. Du côté de Miami, au bout de la première semaine, nos Marseillais ont eu l’air bien plus concernés par la fête que par le travail. Logique : il est bien connu que les gens du Nord sont travailleurs pendant que les gens du Sud sont des fainéants.

Confessions intimes pour les Nordistes, L’Ile de la Tentation pour les Marseillais

Nos Marseillais préfèrent ainsi se concentrer sur la drague. à l’intérieur comme à l’extérieur de la maison, chacun ne pense qu’a allonger sa liste de conquêtes. Julien, barman, déclarait ainsi fièrement lors du casting : « J’ai même pas besoin d’aller vers les filles, 2 ou 3 regards ça suffit […] Au mois de mai, j’en ai niqué 25 exactement ». A Miami, après avoir perdu deux jobs en deux jours, ce même Julien décide de proposer ses services pour masser des naïades en string sur la plage…

Finalement, c’est peut-être ça l’enseignement de ce comparatif : là où les Ch’tis rejouaient souvent Confessions intimes, les Marseillais ont l’air bien partis pour un remake de L’île de la tentation. Clichés, vous avez dit clichés ?

(*) Vous nous excuserez d’avance : la rédaction n’a regardé que la première semaine des Marseillais à Miami, sur laquelle est basé ce comparatif.

A lire ou relire :

– Les Ch’tis font du ski : petites phrases et envolées lyriques

– Dix bonnes raisons de regarder les Ch’tis à Ibiza

– Exit les Ch’tis à Ibiza : ce que réserve encore la télé-réalité aux ch’tis

– Les Ch’tis à Mykonos : jusqu’à quand W9 exploitera-t-elle le – faux – filon ?

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus