L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Un quinquennat à Saint-Omer : nouveau départ pour la nouvelle rue de Dunkerque ?

Un quinquennat à Denain et Saint-Omer Par | 28 novembre 2012

Le projet «Quinquennat», ce sera aussi l’occasion de juger les réalisations actuelles des communes à l’horizon 2017. Ça tombe bien : samedi, Saint-Omer inaugure sa nouvelle rue de Dunkerque, l’une des artères commerçantes qui mène à la Grand’Place. Il y a quelques jours, DailyNord est parti à la rencontre des commerçants, histoire de prendre la température. 

En haut de la rue de Dunkerque

Un samedi matin de début novembre, à Saint-Omer. Sur la Grand’Place, autour de la mairie, le marché bat son plein. Un commerçant vend d’ailleurs ses légumes dans une barque. Tiens, c’est exotique ça, coco :  ça nous fera un prochain sujet, mais aujourd’hui, on a autre chose à faire.

Ce qui intéresse DailyNord au plus haut point, c’est plutôt la nouvelle rue de Dunkerque, en chantier ces derniers mois et terminée depuis peu. Le genre de projet idoine dans notre projet «Quinquennat» : on vous parle souvent dans la presse locale des réalisations communales. Les mairies vous expliquent à longueur de colonnes quel bienfait sera ladite réalisation pour la commune. Un changement de sens de circulation (au lieu de partir de la Grand’Place vers le boulevard extérieur, on remonte aujourd’hui du boulevard extérieur vers la Grand’Place), un élargissement des trottoirs, du nouveau mobilier urbain (des bancs tout beaux, tout propres), entrent donc dans ce cadre. D’autant que le projet était coûteux : 2,6 millions d’euros (sur un budget annuel d’investissement de 7-8 millions d’euros).

Deux rues de Dunkerque, entre contentement et scepticisme

Chez les commerçants – enfin le peu qui ont accepté de répondre à nos questions, à croire que le sujet n’est pas si consensuel que ça – , pour le moment, les avis sont plutôt partagés. Plus on descend la rue, plus ça se gâte, serait même t-on tenté de dire…

Pour Fadoura Attar, responsable du magasin Mod’Star (des vêtements, vous l’aurez deviné), le résultat est à la hauteur des travaux qui ont paralysé l’artère pendant des mois : «C’est beaucoup mieux, beaucoup plus esthétique». En clair, le jeu en valait la chandelle. Même si nombre de commerçants ont eu mal au porte-monnaie, les chiffres d’affaires 2012 faisant  grise mine. « Les derniers mois ont été durs pour le commerce, confie cette autre vendeuse, un peu plus bas, qui préfère garder l’anonymat. Aujourd’hui, les gens reviennent.» Reste qu’elle n’est pas encore tout à fait convaincue que le changement de sens de la rue de Dunkerque, artère commerçante depuis le Moyen-Age, redynamisera le commerce de toute la rue. Pour plusieurs raisons. L’absence de places de stationnement d’abord (même s’il y a 1500 places de parkings à proximité) : « Vous savez, marcher un quart d’heure paraît naturel pour le Lillois. Pour l’Audomarois, et en général, les petites villes, c’est plus compliqué. Les gens sont râleurs.» Le déplacement progressif des boutiques « sympas» vers la place Victor-Hugo de l’autre côté de la Place Foch ensuite. La double rue de Dunkerque enfin : « Il y a vraiment deux rues de Dunkerque. La partie haute, plutôt sympa, celle du bas, où on hésite même à se balader le soir.» Et ce n’est pas le changement de sens de circulation, aussi beau soit le haut de la rue avec les bancs et les bacs qui attendaient toujours leurs locataires en ce samedi frisquet, qui va la convaincre dans l’immédiat d’une rue enfin à la même vitesse. « Il faut attendre quelques années pour juger». On est bien d’accord, c’est pour cela qu’on a lancé ce sujet.

En bas de la rue de Dunkerque.

En attendant, direction donc le bas de la rue de Dunkerque pour juger sur pièces. Après avoir croisé un couple âgé échangeant sur « ces trottoirs du tonnerre», on pousse la porte d’un magasin. Le commerçant souhaite également rester anonyme. Il faut dire qu’il est quelque peu remonté contre la municipalité.  A première vue, c’est vrai que le bas de la rue est bien moins sexy que vers la place Foch. « Ce changement de sens de circulation nous pénalise : les gens ne peuvent pas se garer «à la minute»  ; quand vous êtes sur la Grand’Place et que vous voulez venir chez nous, dans le bas de la rue, il faut aujourd’hui faire un détour interminable… Du coup, les commerçants du bas souffrent. Certains licencient, d’autres ont déjà fermé.» Comprenez que pour lui, la décision va à contresens de ses intérêts, « quand mes charges augmentent !». Un peu plus loin, une pétition sur la vitrine d’une boulangerie prouve qu’en effet tout le monde n’est pas d’accord sur ce fameux changement de sens.

Pour le maire, Bruno Magnier, les travaux seront bénéfiques au commerce

DailyNord a demandé l’avis du maire PS, Bruno Magnier, sur la question. Lequel revient sur ce chantier d’un an, l’un des plus importants du mandat, qu’il estime avoir conduit en concertation avec les riverains et les commerçants : “A Saint-Omer, contrairement à d’autres villes alentours et de taille similaire, nous avons la chance d’avoir un hyper-centre très concentré avec de nombreux commerces. En 2009, avec mon équipe, nous avons donc souhaité redonner un coup de fouet à cette rue de Dunkerque, où aucun travaux d’envergure n’avait été fait depuis trente ans. Le changement de sens résulte d’une logique : il y a plus de véhicules qui passent sur le boulevard de Strasbourg (en bas de la rue) plutôt qu’en haut. Selon les études, une rue commerçante est montante, et pas descendante.” D’où le choix du changement de sens qui redynamisera selon lui à coup sûr la rue : “Il y a quelques mécontents, bien sûr. J’avoue ne pas comprendre leur blocage.” C’est maintenant aux consommateurs d’apporter leur verdict. Que DailyNord vous proposera bien sûr en 2017.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

1 Commentaire

  1. Bonjour , je me permet de faire une remarque de Mr Bruno Magnier. ….. » Selon les études, une rue commerçante est montante ,et pas descendante… » .
    Hé bien je ne sais pas qu’elle est la société qui à fait l’étude ou le service de la mairie éventuellement pour sortir cela. Pour avoir fait des mises en place innombrables de cellules commerciales , le critère essentielle qu’il faut toujours prévoir est …….le soleil !!!!.
    L’ensoleillement va déterminer si le coté de la rue sera commerçante ou pas. Un coté de la rue au sud, verra un montant et descendant du m^me coté.
    Tout ce qui concerne la nourriture se verra beaucoup plus sur un coté nord sans ensoleillement et deviendra un montant.
    Un exemple : une rue avec une place au bout et le soleil dans le dos ,verra le coté gauche sera plus commerçante que le coté droit .
    ………Faut voir maintenant les résultats qu’annoncerons les commerçants à la fin de l’année 2013 dans la rue de dunkerque.de st omer Je crains qu’il y est beaucoup de grincement de dents.
    Espérons que la municipalité réagisse rapidement et ne fasse pas comme la municipalité du mont st michel en Normandie avec les fameuses navettes mise en place. Pourtant les commerçants avez annoncé dés le départ que cela ne fera baisser leur chiffre d’affaire et la municipalité faisant l’ignorance………….au bout d’un an , la municipalité du mont st michel à changer d’avis .Résultat le chiffre d’affaire est reparti à la hausse.
    Alors chacun son métier comme on dit.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES MUNICIPALES 2020

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX MUNICIPALES 2020 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie