L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Duel UMP entre Jean-François Copé/François Fillon : les enseignements régionaux d’un scrutin sous haute tension

Réflexions Par | 21 novembre 2012

Pour 98 voix, Jean-François Copé est donc le nouveau président de l’UMP. Au terme d’une belle foire électorale… On parle beaucoup des effets de ce psychodrame au niveau national, voici les quelques enseignements régionaux de DailyNord entre rapports de force, girouettes et ambitions parisiennes ou présidentielles. 

Dans le Nord, des braises qui risquent de rester chaudes encore longtemps

Les braises sur lesquelles on soufflera seront chaudes pendant longtemps*…au lu des déclarations des barons régionaux de l’UMP, nul doute que les antagonismes sont amenés à refleurir. En décembre 2010, le duel Daubresse/Lazaro pour le leadership départemental tourne à l’avantage du premier qui, après le scrutin de dimanche, sauve ainsi sa tête de numéro un nordiste (voir également ci-dessous). Mais, si le Nord a voté Copé, la ligne Fillon reste vivace et risque bien d’empoisonner la vie du parti. Quand il s’agira de mobiliser les troupes pour les élections municipales et cantonales de 2014, donc de dresser les listes des prétendants, les batailles de chiffonniers vont ressurgir de plus belle et les rancoeurs prospérer. Défillonisation en perspective ?

Dans le Pas-de-Calais, prudence en terre socialiste

Attitude beaucoup plus prudente pour les barons UMP du Pas-de-Calais. Et la proposition de leur numéro un, le député-maire du Touquet Daniel Fasquelle, d’exercer une co-présidence à la tête de l’UMP pour contenir le mauvais souvenir de l’élection ratée, ne mange pas de pain. Elle n’a certes aucune chance d’aboutir mais elle préserve un semblant d’unité de la fédération autour d’un discours de bon aloi. De toute façon, en pleine terre socialiste sinon de gauche, la fédé UMP du Pas-de-Calais apparaît vouée à gérer les niches laissées par ce même pouvoir de gauche historiquement dominateur. Ou à penser à dix ou quinze ans.

Marc-Philippe Daubresse, la girouette, passe encore

Le député-maire de Lambersart, girouette patentée, et qui a joué à quitte ou double son avenir à l’UMP en soutenant Copé contre Fillon, devrait retrouver un poste de choix dans le nouvel organigramme de l’UMP, pour tenter d’apaiser les états d’âme des centristes de l’UMP sous emprise centrifuge (ou centripète si on se place du point de vue de l’UDI…). Reste à gérer sa bonne conscience d’avoir soutenu et d’être devenu l’affidé d’un Jean-François Copé, tenant d’une droite décomplexée vis-vis du Front national…Et le ralliement à l’UDI d’un Pierre Méhaignerie, grande figure centriste, sera son oeil de Caïn: le Lambersartois avait suivi l’ancien garde des sceaux, tous deux UDF, au moment de la formation de l’UMP voici dix ans. Un “fait d’arme” qu’il s’est longtemps plu à mettre en avant (sur le même sujet, relire Daubresse, le fidèle opportuniste).

Jean-Louis Borloo en route vers la capitale ?

Le député de Valenciennes doit songer de plus en plus à la conquête de la capitale. Les socialistes doivent gérer la succession de Bertrand Delanoë, une opération toujours délicate et jamais acquise. Or la défaite de François Fillon, député de Paris, le fragilise dans son fief parisien. Lui-même avait laissé entendre (tactique d’image avant le combat de ce week-end ?) que l’Hôtel de Ville ne l’intéressait plus. Et le profil bobo d’un Borloo est de toute façon théoriquement plus en phase avec la sociologie de la capitale. Sans compter le grapillage d’une UDI – le nouveau mouvement présidé par J-L Borloo – sur les marches de la grande UMP. Cette dernière n’est certes pas  – encore ? – menacée d’implosion, mais on risque d’assister à quelques ralliements dictés par la droitisation de la ligne Copé (Les motions de la Droite forte et de la Droite populaire, les deux chapelles tournées vers l’extrême-droite et inspirées des sermons de Patrick Buisson, ont engrangé de bons scores : CQFD), un peu sur le modèle d’une sénatrice Chantal Jouanno qui vient de rejoindre l’UDI peu avant le scrutin.

Marine Le Pen peut continuer à jouer sa partition

On l’a déjà dit, le FN joue forte sa partition anti UMP/PS. C’est plus les militants et les électeurs qui seraient entraînés dans l’orbite du parti de Marine Le Pen qui a judicieusement lancé un réseau “Rassemblement bleu Marine”, pour étoffer sa sphère d’influence dans l’opinion et ne pas se cantonner à la seule structure partisane. Au niveau régional, il sera intéressant d’observer ces mouvements à l’aune des élections de 2014.

* Il faut sans doute remonter à l’affrontement Balladur/Chirac en 1994/1995 pour trouver un si haut niveau d’incandescence au sein de la droite républicaine. Aujourd’hui encore, l’étiquette balladurienne ou chiraquienne colle aux basques des élus de droite. On leur dira pendant longtemps : “êtiez-vous copéiste ou filloniste ?“.

A relire également pour savoir qui soutenait qui : des camps encore flous.

Crédit photo Une : Photomontage issu des photos du FlickR de UMP Photos.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

1 Commentaire

  1. Selon certaines informations à ce jour, des départements d’outre-mer ont été oubliés et ce serait François Fillon qui devient Président de l’UMP avec 26 voix de plus.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILY NORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture