L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Basse Chronique des Hauts de France : squelettes et mariage Hantay

Basses Chroniques des Hauts de France Par | 10 novembre 2012

Apparemment une série de découvertes macabres dans le périmètre calendaire de la Toussaint et l’initiative d’un mariage homosexuel dans un village de 1000 habitants tuée dans l’œuf n’ont pas vraiment de points communs. C’est pourtant le défi que tente de relever cette nouvelle Basse chronique des Hauts de France.

À Mons-en-Barœul, Lille, Maubeuge par deux fois, et tout cela dans une période très serrée, la Grande Faucheuse a agi à tour de bras mais surtout dans une parfaite discrétion, loin des regards et des attentions. Et c’est cela qui interpelle notre condition de… simples mortels. Plutôt que tous ces pauvres bougres compostent leur dernier voyage dans la rubrique nécrologie, c’est dans la colonne des faits-divers qu’ils ont tiré leurs révérences. Sapristi, c’est une épidémie ! Même pas, ces sacripans que l’on ne peut même plus gronder ont avalé leur extrait de naissance dans des circonstances bien différentes. Le premier et sans doute le plus « célèbre », Alberto Rodriguez (revoir notre article) fera le plus d’envieux : mort dans son lit à lui, dans sa demeure à lui, dans son pyjama à lui. Si le sujet n’était pas morbide on dirait le rêve, celui d’un départ tranquille, sans souffrances, auquel aspire tout à chacun. Le cadavre découvert à Mons-en-Barœul a dû lui aussi partir paisiblement puisque retrouvé éteint… devant sa télé allumée (en savoir plus ici). Reste à savoir quelle dernière image a-t-il pu emporter dans l’au-delà. Le Juste Prix ? Les programmes de la nuit d’Arte ?

À l’inverse, la ville de Maubeuge n’a pas été épargnée par le gore cette semaine. Lundi, c’est le corps en décomposition d’un sexagénaire qui a été retrouvé dans ses toilettes. Les liquides corporels du malheureux ont coulé goutte à goutte sur le mobilier des voisins du dessous, qui se plaignaient d’odeurs nauséabondes (pour les détails). Dans le même temps, c’est le cadavre d’un septuagénaire dans un état squelettique qui est retrouvé dans un hôtel désaffecté (à lire ici). Il s’agirait du co-gérant de l’établissement, la dépouille s’y trouvait depuis plus d’un an. C’est ce qu’on appelle un clair de lune funèbre à Maubeuge.

Ultra moderne solitude

Outre qu’il ne s’agit que d’hommes, en majorité au crépuscule de leurs vies, partis dans des circonstances que l’on peut qualifier de naturelles, c’est indéniablement la solitude qui fait office de dénominateur commun. Les « drames de la solitude » ne remontent pas à hier mais de mémoire, on a du mal à retrouver une série de cet acabit. À ce niveau, ce fameux drame de la solitude ne peut plus se résumer au stade de la posture mais pose bel et bien une question de société. Acceptons et respectons l’idée que la solitude est aussi un choix de vie. Comme de mort. Pour le reste, il y a à peine l’espace pour une feuille à cigarette entre solitude et indifférence. Objectivement, on doute que le projet du « care », du vivre ensemble, ait dépassé le stade embryonnaire. En revanche, le cynisme pète la santé, merci pour lui. À peine la découverte d’Alberto Rodriguez et ses quinze ans au bout de la vie révélée, les convoitises ont vite repris le dessus comme le souligne l’article de Nord-Éclair : «À peine le choc de cette découverte digéré, certains se pressaient déjà dans la rue pour obtenir des informations sur cette bâtisse cossue désormais vide et située dans un quartier huppé de Lille. » (lire ici). C’est vrai quoi, après tout la vie continue.

Ultra moderne intolérance

L’hôtel maubeugeois « Le Provençal » a connu son heure de gloire dans les années 60. L’établissement était connu pour ses soirées coquines et ses spectacles transformistes. Le cadavre de son ex cogérant retrouvé dans ces lieux désaffectés portait à l’époque le surnom de Barbara. En plus de la nostalgie, l’homme a semble-t-il porté la croix de la différence. Ce samedi, dans un autre hôtel, de ville, Mme le maire d’Hantay devait unir, tout en espérant “l’indulgence du gouvernement” pour valider le mariage, deux jeunes femmes âgées de 22 et 29 ans. Lucille et Sabrina devront pourtant attendre encore avant de passer devant un officier d’état-civil, Mme Duhem ayant décidé d’annuler ”cet acte civil non autorisé par la loi” essentiellement « en raison des nombreuses réactions, violentes, menaçantes »(lire ici). Le plus drôle, si l’on peut dire, est cette réaction de Serge Dassault voyant dans le mariage homosexuel la « fin de la nation » (pour découvrir cette sortie…). Venant d’un marchand d’armes, à la veille du 11 novembre commémorant une vaste boucherie, c’est plutôt osé…

Ainsi donc il est possible de mourir en toute solitude, dans l’anonymat le plus total, sans bouleverser la conscience du voisinage. En revanche, ce dernier semble plus vigilant et sourcilleux lorsque deux individus d’un même sexe, adultes et vaccinés libres de leurs choix, décident de s’unir pour le meilleur et pour le pire. Drôle de vision de la mort et de la vie. Inverser ce constat ne se fera pas du jour au lendemain. Peut-être parce que, comme dit Woody Allen, “tant que l’homme sera mortel, il ne sera jamais décontracté.”

Retrouvez les précédentes Basses Chroniques des Hauts de France

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus